Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Trafic d'ice à Faa'a : Un réseau "particulièrement bien structuré"



Trafic d'ice à Faa'a : Un réseau "particulièrement bien structuré"

Tahiti, le 16 décembre 2020 - Suite au démantèlement, le 12 décembre dernier, d'un vaste trafic d'ice à Faa'a par les enquêteurs de la Brigade de recherches (BR), six des huit personnes interpellées ont été déférées mercredi matin au palais de justice de Papeete. Dans un communiqué, le procureur de la République indique que les mis en cause ont reconnu l'importation d'1,5 kilo d'ice entre 2018 et 2020.

Le 12 décembre dernier, dans le cadre d'une enquête préliminaire diligentée sous l’autorité du parquet de Papeete depuis septembre 2020, les enquêteurs de la brigade de recherches (BR) de Faa'a, appuyés du peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie (Psig), de l'antenne du Groupe d'Intervention de la Gendarmerie Nationale (AGIGN), de la brigade de gendarmerie de l'aéroport de Tahiti Faa'a (BGAT), du Groupement interministériel de recherches (GIR) et de l'escadron de gendarmes mobiles, ont procédé au démantèlement d'un trafic d'ice. Après l'arrestation de huit individus, dont un homme qui arrivait de Los Angeles en possession de 900 grammes d'ice cachés dans le double fond d'une caisse en plastique, plusieurs perquisitions avaient été effectuées dans différents quartiers de Faa'a.

Au terme de 96 heures de garde à vue dans les locaux de la Brigade de recherches (BR), six des huit personnes interpellées ont été déférées mercredi matin au palais de justice en vue de leur présentation en comparution immédiate à délai différé.


1,5 kilo importé entre 2018 et 2020

Dans un communiqué, le procureur de la République, Hervé Leroy, indique mercredi matin que "Les investigations techniques, patrimoniales et auditions ont permis d’établir un réseau particulièrement bien structuré ayant son siège à Faa’a." Ce réseau était "composé de deux commanditaires et trafiquants : l’un étant employé dans un commerce (se chargeant également de blanchir l’argent de la drogue), l’autre étant fonctionnaire municipal au sein de la commune de Faa’a. Une nourrice stockait pour le conditionnement aux fins de vente l’ice." Selon le procureur de la République, le réseau s'appuyait également sur "deux revendeurs principaux" et "un receleur de fonds issus du trafic de stupéfiants, conjoint de l'un des deux trafiquants et également fonctionnaire de la commune de Faa’a".

Toujours selon Hervé Leroy, les enquêteurs du GIR ont recensé "un train de vie des deux têtes de réseau élevé procuré par des importation d’ice  entre 2018 et 2020 à hauteur de 1, 5 kilogramme"
 
Neuf véhicules terrestres à moteur (véhicules automobiles et deux roues de grosse cylindrée) et un scooter de mer ont été saisis. " Parfaitement insérés socialement et familialement, les mis en cause ont agi par appât du gain" et "la plupart des personnes intéressées à ce trafic dont au premier chef les deux têtes de réseau ont reconnu les faits".
 

Économie souterraine

Tel que le rappelle le procureur de la République, "les auteurs de ces faits de trafic d’ice encourent dix ans d'emprisonnement et 7 500 000 euros d'amende, soit 894 988 074,45 francs pacifiques". Ils risquent également "la confiscation de tous leurs biens mobiliers et immobiliers (maisons à usage d'habitation et terrains parfaitement identifiés qui feront l’objet de réquisitions aux fins de saisies et confiscations)".
 
Dans le communiqué, Hervé Leroy constate que "cette nouvelle affaire significative confirme que, malgré la crise sanitaire, le trafic d’ice continue avec la reprise des vols internationaux en provenance des USA" et réaffirme que "le parquet ne laissera pas un franc en possession de ceux qui mettent en péril la santé publique, déstabilisent la société polynésienne et alimentent une économie souterraine : tripots et changeurs manuels clandestins".

Enfin, le procureur de la République salue, "une fois de plus, le travail remarquable réalisé par les gendarmes, dont au premier chef ceux de la BR de Faa'a, dans la lutte contre le trafic d’ice qui est l’une des priorités de la politique pénale du parquet".
 

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 16 Décembre 2020 à 08:19 | Lu 10644 fois





Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 26 Février 2021 - 16:11 Le courrier à domicile : La solution ?

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus