Tahiti Infos

Tourisme nautique : une formation pour devenir "hôtesse ou hôte marin"


Tourisme nautique : une formation pour devenir "hôtesse ou hôte marin"
Comment rendre unique une croisière en catamaran ou en voilier en Polynésie française? En personnalisant l'accueil à bord, répond Stéphanie Betz, de la société Archipelagoes. Avec la CCISM, cette professionnelle spécialisée dans le Consulting et l'événementiel nautique a mis en place une formation d'hôtesse ou d'hôte marin sur des voiliers de plaisance ou des paquebots de croisière. Une formation entièrement financée par le SEFI, qui s'occupe du recrutement et qui accompagne les stagiaires jusqu'à la fin de la formation, en leur remettant leur diplôme.

Durant cette formation de 28 semaines, les stagiaires découvrent les bases de la navigation en validant notamment le CIN (certificat d'initiation nautique), le permis côtier, le PSC1 (Prévention et Secours Civiques de niveau 1), le CFBS (certificat de formation de base et de sécurité), le CRR (certificat restreint (certificat d’initiation nautique).... Ils apprennent surtout à devenir des ambassadeurs de la Polynésie à bord. Le stagiaire est formé pour organiser la croisière en amont, accueillir les touristes sur les bateaux, proposer des activités et des animations et assurer une prestation hôtelière. 4 sessions de formation ont déjà eu lieu : 3 à Tahiti et une à Raiatea. 40 personnes ont été formées. Plus de 70% des stagiaires ont ensuite trouvé un emploi dans le secteur du tourisme nautique.

Stéphanie Betz nous explique la philosophie de cette formation, et plaide pour le développement du tourisme nautique en Polynésie. Interview.

Tourisme nautique : une formation pour devenir "hôtesse ou hôte marin"
Tahiti Infos : Pourquoi cette formation ?

Stéphanie Betz : Nous avons créé cette formation de toutes pièces après avoir étudié la demande des professionnels du tourisme nautique en Polynésie française. Ils ont besoin de personnel formé, des hôtesses et d'hôtes marins qui puissent être des ambassadeurs de la Polynésie. Grâce aux formations que passent nos stagiaires, comme le CIN (certificat d’initiation nautique), ils peuvent embarquer sur tout type de bateau. Leur rôle sera d’améliorer l’accueil des touristes à bord. Ils apporteront un contact humain qui fera que la croisière que ces touristes feront à Tahiti ne sera pas du tout la même que celles qu’ils auront fait aux Antilles ou en Méditerranée. On veut apporter cette touche polynésienne qui fait la différence et qui fait que 3 ou 4 ans après, les gens vont revenir et vont demander à avoir la même hôtesse ou le même hôte.

Tahiti Infos : Que manque-t-il pour développer le tourisme nautique en Polynésie ?

S.B : Le tourisme nautique, c’est notre avenir ! On a tellement d’avantages par rapport à d’autres destinations…Mais on aura beau faire des formations, des événements nautiques (Stéphanie est co-organisatrice de la Tahiti Pearl Regatta ndlr), ce ne sera jamais suffisant si on ne développe pas aussi les structures d’accueil, ainsi que notre positionnement à l’international comme destination nautique… c’est un travail de longue haleine, mais j’ai de l’endurance !
Et je ne demande pas forcément des choses compliquées ! Mais tout simplement des petites choses simples », comme l’installation de corps-morts, de pontons pour pouvoir débarquer… Il faut intégrer le tourisme nautique dans nos plans d’aménagement.

Pour en savoir plus sur la formation "Hôtesse ou hôte marin sur des voiliers de plaisance ou des paquebots de croisière", contactez la CCISM au 47 27 00.

le Lundi 22 Août 2011 à 15:25 | Lu 3914 fois