Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Total assigne les grévistes en référé d’heure à heure



PAPEETE, le 10 septembre 2018 - Par la voix de son avocat, Me Jourdainne, la société Total a assigné en référé les grévistes des stations d’Hamuta, de Mamao et Heitiare à Faa’a. Elle estime que les piquets de grève dans ces lieux précis présentent une « situation dangereuse. » Le conseil des grévistes n’ayant pu consulter l’intégralité de la requête, le référé a été reporté à mercredi prochain.

Depuis le 6 septembre dernier, les employés de sept stations Total (la station Total du Taaone, la station Total de Prince Hinoi, la station Total de Hamuta, la station Total de Mamao, la station Total Heitiare à Faa'a et la station Total de Heiri) sont en grève. Quinze points sont ainsi mis en avant par la Confédération des syndicats indépendants de Polynésie (CSIP) dont : la mise en place de certaines primes, le reclassement du personnel, la mise en place des primes de salissures, panier ou de manipulation de divers produits, la revalorisation des salaires, la favorisation des CDI à temps partiels avant d'embaucher les CDD, la régularisation des paiement des jours fériés, la fermeture le 1er mai, la fin des systèmes de récupérations des heures supplémentaires, le rétablissement des conditions de travail le dimanche…

Les négociations n’ayant pas abouti mercredi dernier, les employés des stations concernés avaient déposé un préavis de grève pour une durée illimitée.

Vendredi dernier, la société assignait en référé d’heure à heure les grévistes des stations de Mamao, d’Hamuta et Heitiare à Faa’a afin de dénoncer une situation « dangereuse. »

Lors de l’audience ce lundi, Me Jourdainne, avocat de la société Total, a indiqué que le danger était provoqué par l’encombrement à l’entrée des stations : « Ce référé est prévu dans ce type de situation puisqu’il y a une réelle urgence par rapport à trois piquets de grève qui posent un gros problème en termes de sécurité à l’entrée de ces stations-service. Ces piquets sont installés en bord de route à l’entrée des stations, ce qui représente un danger tant pour les grévistes que pour les automobilistes et les usagers de la station. Le bord de la route n’a pas à être utilisé pour installer des tentes et des chaises.»

Durant l’audience de référés, le conseil des grévistes a indiqué qu’il n’avait pu consulter la requête dans son intégralité. Le référé a donc été reporté à 9h30 ce mercredi.

Rédigé par Garance Colbert le Lundi 10 Septembre 2018 à 10:52 | Lu 2555 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Septembre 2018 - 17:44 Les élus municipaux veulent un vrai statut

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués