Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Torea Chan, nostalgique de la belle époque



TAHITI, le 6 juillet 2020 - Le peintre Torea Chan expose 26 acryliques à la galerie du Chevalet jusqu’au 11 juillet. Nostalgique, il revient à une époque qu’il dit plus sereine, celle de la belle époque à Tahiti.

Uru mape, Paihere, Hotuarea, Duo d’espadons, Jardin de corail, Apai ou bien encore Anavai iti… tels sont les noms des tableaux de Torea Chan, actuellement exposés à la galerie du Chevalet. Ils montrent des pêcheurs, des poissons, du corail aux couleurs franches et vives.

Ils racontent une époque "au cours de laquelle on était encore heureux", explique le peintre. "Tout était plus simple, plus zen, plus serein". Selon lui, "on prenait le temps de regarder les paysages et de profiter des choses simples".

Les gens vivaient en communauté, ils partageaient, communiquaient. C’était les années 1970-1980. Des années marquées par l’insouciance.

"J’ai passé mon enfance à Moorea avec mes grands-parents, j’ai vécu ces années-là", indique Torea Chan. Il en garde un souvenir ému.

Directeur d’école à Taha’a, il a fui la vie trépidante de la ville, le stress et les klaxons, pour essayer de retrouver cette ambiance. "J’ai demandé à aller dans cette île car elle me fait penser au Tahiti d’antan." Dans le Tahiti d’aujourd’hui "on ne prend plus le temps de vivre".

La peinture lui permet de faire revivre ce temps. Il cite Victor Hugo : "La mélancolie, c’est le bonheur d’être triste, et je crois que cette phrase résume tout ça, enfin je veux dire mes tableaux".

"J’ai d’abord dessiné"

La peinture comme outil d’expression est arrivée tard chez Torea Chan. "J’ai d’abord dessiné." À la fin de ses études, il a essayé la peinture "pour découvrir et essayer autre chose".

Il s’est intéressé aux contrastes avec, dans un premier temps, de l’huile. "Mais j’ai galéré avec tous les médiums." Dans un second temps, il est passé à l’acrylique "plus simple et moins sensible à l’humidité".

Il s’adonne à son plaisir pendant les vacances scolaires, parfois le week-end. "Je trouve ça tellement satisfaisant de créer quelque chose, je dirais même que c’est jouissif."

Il travaille à partir de photographies. Les images, paysages et personnages, lui permettent ensuite de composer ses tableaux. "Certains croient parfois reconnaître un lieu ou une personne, une situation précise alors que je ne fais que de la composition."

En 30 années de pratique, il a rarement exposé. "J’ai montré mes toiles une première fois à la mairie de Papeete, puis au Chevalet il y a entre cinq et dix ans." Quelques rares visiteurs ont pu profiter d’une exposition entre amis à Raiatea.

Il revient, à la veille de sa retraite, avec cet événement baptisé "Côté terre, côté mer". Le 1er septembre, il quittera définitivement son établissement. Il pourra, enfin, s’adonner complètement à la peinture. Il donne rendez-vous aux amateurs en 2021.


Pratique

Lundi de 13h30 à 17 heures, mardi, mercredi et jeudi, de 8 heures à midi et de 13h30 à 17h30, le vendredi de 8 heures à midi et de 13h30 à 16h30 et le samedi de 8 heures à midi.
Jusqu’au 11 juillet.
Entrée libre.

Contacts

Tél. : 40 42 12 55 ou 87 77 52 06
Site internet : galerieauchevalet.jimdo.com
Mail : [email protected]

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 6 Juillet 2020 à 17:16 | Lu 1884 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 4 Août 2020 - 21:59 ​28,6 milliards sous conditions

Mardi 4 Août 2020 - 20:47 Quatre fonctionnaires sans stage au fenua

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus