Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Thierry Pageau tente de minimiser son implication



PAPEETE, le 16 mai 2018 - Le troisième jour du procès de l’affaire dite « Pageau » a été consacré à l’audition du principal mis en cause. A la barre, Thierry Pageau a grandement minimisé son implication, tentant de rejeter la responsabilité sur d’autres prévenus impliqués dans le dossier, dont Jehan Morault, considéré comme son « bras droit. »

Alors qu’il avait reconnu les faits lors de ses différentes auditions, en garde à vue puis devant le juge d’instruction, Thierry Pageau a tenté de minimiser sa responsabilité lors de sa comparution devant le tribunal correctionnel ce mercredi. Durant une grande partie de la matinée, l’homme a été interrogé par les magistrats sur les nombreux dossiers dans lesquels la justice le soupçonne de fraude à la défiscalisation. Thierry Pageau, dont le casier comporte de multiples condamnations pour abus de confiance, abus de confiance, trafic d’ice, non présentation d’enfant et violences sur mineur par ascendant, semble rompu aux interrogatoires de la justice. Depuis le début son procès, il a tenté de garder le contrôle sur les débats. A plusieurs reprises, le président du tribunal a dû lui rappeler qu’il ne dirigeait pas l’audience. L’on a également vu l’attitude de certains prévenus à la barre qui, sous son regard, ont eu du mal à réitérer leurs accusations.

Intégralité des montages

Questionné par les magistrats ce mercredi, Thierry Pageau a tenté de se dédouaner, déclarant qu’il y avait certes, de fausses factures, mais que les « travaux avaient été faits » et que les matériels étaient « existants. » L’homme a affirmé qu’au regard du nombre de dossiers traités par son cabinet, il n’avait pas pu avoir connaissance de l’intégralité de tous les montages. Sans jamais vaciller face à l’évidence de son implication majeure, Thierry Pageau a accusé son bras droit, Jehan Morault d’être responsable d’une grande partie des escroqueries reprochées. De nouveau entendu par le tribunal, ce dernier a expliqué à quel point il avait été difficile pour lui d’interrompre sa collaboration avec Pageau tant ce dernier avait pu l’oppresser.

Le procès continuera ce jeudi avec les réquisitions du procureur de la République.

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 16 Mai 2018 à 15:47 | Lu 1242 fois





Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:00 Les squats qui inquiètent les autorités

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués