Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Teva i Uta va employer des prisonniers pour les réinsérer



Tahiti, le 28 février 2021 – La commune de Teva i Uta et le Centre de détention de Tatutu à Papeari ont conclu vendredi une convention permettant à la municipalité d'employer des détenus en fin de peine pour aider leur réinsertion future. 
 
"Il ne faut pas exclure les détenus sortant de prison, car une peine à toujours une fin". La directrice adjointe du Centre de détention Tatutu de Papeari, Marion Barthelemy, a souligné vendredi l’intérêt de la convention signée dans les locaux de la prison avec la commune de Teva i Uta pour permettre à plusieurs prisonniers de sortir des cellules du lundi au vendredi pour accomplir des missions d’intérêt général auprès de la municipalité.
 
L’effectif journalier de la main d’œuvre pénale sera fixé à huit personnes et les détenus seront sélectionnés selon deux critères. D'une part, ils devront purger une fin de peine (entre trois mois et un an) et d'autre part ils devront avoir acquis des compétences avant leur arrivée en prison. L’occasion pour ces prisonniers de remettre à profit leurs qualifications juste avant la sortie, pour préparer au mieux une réinsertion professionnelle souvent délicate. "Ce programme leur offrira la possibilité de pouvoir remettre un pied dans la société et de se réinsérer petit à petit par l’activité économique, ça sera comme une semi-liberté pour eux", a expliqué la responsable de l’établissement. "Préparer la libération et l’insertion des détenus permet d’éviter les récidives".
 
Travailler pour mieux sortir
 
C’est donc la mairie de Teva i Uta qui encadrera les détenus employés. "Nous allons utiliser cette main d’œuvre pénal pour des projets propres à la commune, notamment les services environnementaux et logistiques", a expliqué le tavana et vice-président du Pays, Tearii Te Moana Alpha. Des chefs de chantiers de la mairie accompagneront les détenus tout au long de leurs travaux dans les services des ordures ménagères, du bâtiment, de la logistique ou encore des espaces verts.
 
"Il faut avouer que ce qui est intéressant aussi, c’est le cout de la main d’œuvre. Il n’est pas forcément celui pratiqué par la commune pour ses CDD. Mais nous avons surtout envie de participer à la préparation de la réinsertion de ces détenus. C’est une première chance qu’on leur accorde avant leur sortie mais aussi une préparation à la nouvelle vie qui les attend après la détention", a poursuivi le maire de Teva I Uta. À travers cette convention, Tearii Te Moana Alpha souhaite intégrer le centre de détention à la vie sociale des deux communes associées de Papeari et Mataiea.
 
Vendredi, le partenariat entre le centre de détention et la mairie est donc passé à la phase opérationnelle, après accord des autorités judicaires et du haut-commissaire. Si cette initiative est un succès auprès des détenus et de la mairie, alors elle sera proposée dans d’autres communes. "J’invite au moins la commune de Taiarapu-Est, qui n’est pas loin, à s’intéresser à cette proposition : Mettre en œuvre une main d’œuvre pénale sur des projets d’intérêt général", a conclu le désormais président de la communauté de communes du Sud de Tahiti.
 

Rédigé par Etienne Dorin le Dimanche 28 Février 2021 à 15:57 | Lu 1939 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus