Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Teva Sylvain n'accepte pas sa mise à l'écart du marché Secosud



Teva Sylvain et son avocat Me Miguel Grattirola entendent porter leurs déboires en justice.
Teva Sylvain et son avocat Me Miguel Grattirola entendent porter leurs déboires en justice.
PAPEETE, le 20 octobre 2016 - Le président de la société Teva Rua, dont la candidature à l'appel d'offre pour le renouvellement de la distribution d'électricité au Sud de Tahiti avait été acceptée par le Secosud avant d'être écartée mardi, dénonce le "hacking" de son projet par ses anciens partenaires, et leur société concurrente Tevarua Nui.


"On va aller en justice pour faire respecter nos droits". Ecarté mardi par le Syndicat pour l'électrification des communes du Sud de Tahiti (Secosud) dans la course au marché de la distribution énergétique des communes de Hitia'a o te Ra, Taiarapu Est et Ouest et Teva i Uta, le président de la société candidate Teva Rua n'entend pas baisser la garde et a même dénoncé ce jeudi des "malversations" lors d'une conférence de presse.

Sa cible : ses anciens associés qui lui ont fait faux bond lors de la constitution de Teva Rua pour immatriculer leur propre société un mois plus tard, Tevarua Nui, aujourd'hui toujours en course face à Engie-EDT. Accusant ses anciens partenaires d'avoir littéralement "hacké" son projet, "fruit de trois ans de travail", Teva Sylvain dénonce des "pratiques déloyales, anti-concurrentielles et, quelque part, malhonnêtes" des représentants de Tevarua Nui qui auraient joué sur la fausse gémellité des deux sociétés pour entretenir la confusion : "Tevarua Nui a réussi à se placer sur le marché du Secosud en utilisant de faux tampons avec des appellations qui nous appartiennent. La pratique de faire des faux sceaux est condamnable et sanctionnée par le tribunal au pénal", explique-t-il documents à l'appui, s'étonnant par ailleurs que son principal apporteur de fonds soit la société JP Capa, "un candidat qui avait été écarté par le passé".

Dénoncer l'appel d'offre

Officiellement, c'est un désaccord sur le moment choisi pour constituer la société qui serait à l'origine de la scission entre Sylvain et ses anciens partenaires (les groupes Nouveau, ECI et Eric Noble-Demay, Ndlr), ces derniers préférant à l'époque attendre de prendre connaissance du cahier des charges de Secosud avant d'aller plus loin. Teva Sylvain, lui, y voit la conséquence de son refus d'accepter la proposition de l'un de ces partenaires de se retirer de la société Teva Rua en cas d'obtention du marché, en échange d'"une indemnité de dédommagement de sortie de 10 millions de francs".

Au-delà du litige avec Tevarua Nui, c'est toute la construction de l'appel d'offre de Secosud qui irrite aujourd'hui Teva Sylvain : "Nous pensons que le marché Secosud est quelque part illégal pour plein de raisons et pas que pour la partie de la candidature Teva Rua Nui. Il y a aussi le marché de la fourniture de l'énergie électrique. Le délégataire sortant, Engie-EDT, oblige le futur délégataire, si ce n'est pas lui, à pratiquer un achat d'électricité qui sera à 70 % issu des moteurs thermiques de la Punaruu et à 30 % des moteurs hydrauliques de Marama Nui. Or, quand on fait analyser la consommation prise sur les réseaux par Secosud par des experts en matière d'énergie, 100 % de cette énergie vient des moteurs hydrauliques de Marama Nui, d'un coût de 12 francs le kilowatt-heure contre 21 francs pour le thermique. La population n'a pas à supporter le surcoût de ce mix-énergétique, estimé à plus de 300 millions de francs".

"On va dénoncer le cahier des charges, ses irrégularités, on ne peut pas laisser le Pays dans une situation où la loi n'est pas respectée, il ne peut pas y avoir de dérogation particulière, surtout en matière de délégation de service publique, parce que c'est le candidat Engie-EDT où Tevarua Nui qui se présente", conclut Teva Sylvain.


Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 20 Octobre 2016 à 17:24 | Lu 3640 fois







1.Posté par SECOSUD direct le 20/10/2016 20:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour. Plutot que de servir de porte voix à M.Sylvain et ses mensonges, ce qui sert Edt, il serait bon de relayer de la vraie information: https://olivierdemeulenaere.wordpress.com/2016/10/18/engie-evasion-fiscale-27-milliards-euros-luxembourg/

2.Posté par Arsenik le 21/10/2016 08:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mouais pas surprenant...Marché public ou pas encore une fausse concurrence et appel d'offres "à la local" pour protéger les monopoles et enrichir les copains.

3.Posté par Mayrama Toai le 21/10/2016 08:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TRICHELAND Polynésie française !

4.Posté par Erick Monod le 21/10/2016 09:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

TEVA Sylvain est un joyeux et sympathique compagnon de bringue...Cela dit , quand on constate ses performances en matière de gestion de ses multiples entreprises , on est en droit de se tapoter le menton..
Et carrément de s'inquièter quand il prétend vouloir gèrer la distribution d'électricité dans la presqu'île !!
Même si à Tahiti , souvent , n'importe qui peut faire illusion ...et faire n'importe quoi , je cherche vainement les qualications , le bagage et les compétences de TEVA Sylvain pour assurer une telle responsabilité de service publique.
Heureusement que ses anciens associés ont eu un sursaut de lucidité , surtout Nouveau qui lui au moins n'est pas un moulin à vent.....

5.Posté par tautu le 21/10/2016 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je crois que tout est dit par Erik....un peu de sérieux et de réalisme sont nécessaires sur ce dossier .....Les abonnés du secosud ne veulent pas être les cobayes à la merci d'aventuriers égarés !!!

6.Posté par Lebo RORO le 21/10/2016 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Ça sent le caca... C'est sûr, le fric détruit l'amitié ou l'amour. ☺

7.Posté par TEKI TOA le 21/10/2016 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il fait un tas de pub dans les journaux pour vendre sa "Bide" électrique mais il n'est pas fichu d'entretenir celle dans laquelle il roule tous les jours. Vous avez vu les bosses à l'arrière et les feux cassés? On se demande s'il a un SAV.

Alors un projet à l'échelle de Secosud me laisse perplexe.....

8.Posté par REY Ethode le 21/10/2016 17:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi avoir écarté, A PRIORI me semble-t-il, l'offre de Téva Sylvain !!!
Tout appel d'offres est régi par un réglement porté à la connaissance des soumissionnaires
Que les règles de l'appel d'offres soient respectées !!!

9.Posté par patis le 21/10/2016 18:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bienvenue à Erick dans ces lignes, ont à plaisir à lire ses commentaires d'un ancien journaliste du Fenua, et qui se lâche enfin...Plus besoin du devoir de "retenu" qu'ils semblaient tous se devoir d'avoir! Donc merci à toi, continues tu nous plait...La sagesse de l'âge et des mots justes!!!

10.Posté par Erick Monod le 22/10/2016 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ethode , dans un appel d'offres , tu sais bien aussi que le règlement impose une notion de crédibilité pour ceux qui déposent un dossier ( assise financière , experience , diplômes , histoire professionnelle )
C'est à die que si une mule se mettait en course , sa candidature ne serait pas prise en compte .
Ceci explique cela .

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 16:57 Le prix de la vanille affole les grands pâtissiers

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance