Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Teura Iriti, vainqueur par procuration ?



Tahiti, le 4 juillet 2020 - Après plusieurs tentatives, Teura Iriti est devenue maire d'Arue. Une élection sur laquelle plane depuis mercredi l'ombre d'un contentieux et d'un retour aux urnes. Une enquête administrative interne tente d'éclaircir les conditions de délivrance des procurations considérées comme douteuses par l'ancien maire, Philip Schyle.

C'est une Teura Iriti émue aux larmes qui a fini ce vendredi la cérémonie pour son investiture en tant que maire d'Arue. Guère troublée par deux votes blancs au sein de sa majorité, la nouvelle édile n'a pas souhaité s'attarder sur ce petit mécontentement en interne, lié à la distribution des postes d'adjoints en nombre trop limité.
 

Enquête sur les procurations

A peine l'écharpe enfilée, elle se projetait dans l'avenir. "Nous avons six ans pour montrer ce que nous sommes capables de faire". Un délai qui pourrait être réduit dans les semaines qui viennent après l'annonce, par le désormais ex-maire Philip Schyle, de recours concernant la délivrance d'une petite centaine de procurations. Les doutes sur ces procurations ont été suffisants pour d'ores et déjà déclencher une enquête administrative interne au sein de la Direction de la sécurité publique (DSP).

Initiative personnelle isolée, manœuvre, erreur ou maladresse administrative, l'enquête tentera d'éclaircir et de dissiper l'ombre qui plane désormais sur le scrutin de dimanche dernier. La nouvelle majorité municipale a souhaité profiter de la belle matinée ensoleillée et évoquer l'urgence à soutenir la population fragilisée par la crise économique, plutôt que de s'attarder sur les contentieux à venir. "L'urgence ce n'est pas de polémiquer sur comment certains agents assermentés de l'Etat ont bien organisé leur travail ou pas" selon Jacky Bryant. Le leader de Heiura les Verts est désormais le troisième adjoint après avoir fusionné avec la liste de Teura Iriti durant l'entre-deux tours.
 

Pas peur d'un retour aux urnes

La désormais première magistrate d'Arue ne s'épanchera pas plus sur l'action en cours de son adversaire malheureux. Grand seigneur dimanche au soir de la défaite, accusateur mercredi, Schyle a préféré joué la politique de la chaise vide ce vendredi en ne venant pas assister au sacre de celle qui l'a battu de 79 petites voix. "Laissons la justice faire son travail", se contentera-t-elle de dire à la presse sur le sujet. Une foi en la justice qui s'accompagne d'une confiance dans l'hypothèse d'un nouveau scrutin. "Chiche retournons aux urnes !".

Un retour aux urnes après un scrutin favorable qui n'est pas une première pour Iriti. En 2014, l'actuel présidente du groupe Tahoera'a à l'assemblée avait été élue sénatrice. Un mandat bref, la faute à un recours du Tavini aboutissant à l'invalidation de l'élection six mois plus tard. Lors des sénatoriales partielles, elle perdait alors son siège lors d'un duel fratricide face à Nuihau Laurey et Lana Tetuanui. Après l'annonce du recours de Schyle, le tribunal administratif aura donc à trancher dans les semaines qui viennent pour savoir si l'éphémère sénatrice sera ou non un éphémère maire.
 

Rédigé par Sébastien Petit le Samedi 4 Juillet 2020 à 01:55 | Lu 2498 fois





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 28 Septembre 2020 - 13:29 Septième mort liée au Covid en Polynésie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus