Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Terres rares : le Tavini répond à la ministre des Outre-mer



PAPEETE, le 21 novembre 2015 - Le Tavini ne veut pas lâcher la polémique sur le partage des compétences en matière minière entre le Pays et l'Etat. Après la réponse laconique de la ministre des Outre-mer, rappelant que la Polynésie est bien compétente en la matière, le parti d'Oscar Temaru affirme par communiqué que "la ministre nous prend pour des nodules".

Vous vous souvenez peut-être que tout était parti d'un article de Tahiti Infos du 15 septembre dernier, où dans une interview l'experte Sabine Lavorel, maître de conférences en droit public et spécialiste du Deep sea mineral project, rappelait que si les collectivités d'outre-mer sont compétentes en matière minière, l'exception se trouve dans les ressources stratégiques dont font partie les terres rares.

Un mois plus tard le Tahoera'a déposaient une résolution à l'Assemblée de Polynésie pour demander à ce que la Polynésie récupère cette prérogative. Le Tavini rebondissait sur la question, Oscar Temaru affirmant même : "Je ne suis pas d’accord pour demander à l’Etat de nous rendre ce qui nous appartient." Il proposait de porter le sujet jusque devant l'ONU.

En fin de semaine dernière, la ministre des Outre-mer semblait vouloir couper court au débat dans une lettre affirmant que "la Polynésie française est compétente, que ce soit sur terre ou dans la zone économique exclusive (ZEE), sur l'ensemble des ressources minérales" et que "ni les terres rares, ni les nodules polymétalliques ne rentrent dans le champ des "matières premières stratégiques"".

Le Tavini pas convaincu

Une réponse qui ne satisfait pas le parti bleu clair, qui rappelle dans son propre communiqué que la définition des ressources stratégiques se fait par un simple décret, susceptible d'être modifié à n'importe quel moment. Voici le communiqué complet :

"Terres rares, la ministre nous prend pour des nodules.

Dans un courrier qui dit tout et son contraire, la ministre George PAU-LANGEVIN pense que nous n’avons pas déjà lu le Statut, et que nous ignorions le décret de 1959 ou encore l'article R. 1333-1 du code de la défense fixant les matériaux dits stratégiques.

C’est vraiment nous prendre pour des « nodules », car depuis 1986, notre président, Oscar, Manutahi TEMARU parle de ces sujets. Mais, tout comme les Européens croient avoir « découvert » la Polynésie, madame la ministre croit visiblement nous faire découvrir les matériaux stratégiques.

Ce qu’elle oublie de nous rappeler, c’est que le décret de 1959 peut être changé à loisir par le premier ministre sur instruction du Président de la République, sans qu’aucun recours constitutionnel, ni recours légal ne puisse être opposé.

Elle oublie également, ou feint d’ignorer que, depuis 1959, l’État de l’art en matière de Nucléaire, et de Défense ont largement évolué et qu’en conséquence, la liste des éléments de la table périodique supposés « stratégiques » peut varier du tout au tout en un trait de plume.

En un mot comme en cent, si demain le ‘Omoto permettait de construire des appareils ou engins militaires stratégiques, croyez bien que le coco serait ajouté illico-presto à la liste des « matériaux stratégiques ».
Et ce, sans consultation aucune de notre pseudo-gouvernement dont le réel Président s’appelle à vrai dire François HOLLANDE.

Par ailleurs, Madame la ministre a une vision bien cartésienne et administrative de la géologie. Car enfin, si un gisement de terres rares « non stratégiques » (aujourd’hui) contient un pour cent d’un minerai stratégique, pensez-vous vraiment qu’il y aura une quelconque distinction ? Non, évidemment non. L’ensemble du gisement sera déclaré stratégique.

Madame la ministre peut nous faire la leçon tant qu’elle veut. Elle peut même nous faire de belles promesses d’équité et de bénéfice pour nos populations. Un Président de la République avant elle avait donné sa parole sur une « dette éternelle » qui aujourd’hui s’étiole. Un ministre des outre-mer avait donné sa parole sur des mesures compensatoires du retrait unilatéral de l’ITR ...

Nous savons tous que ces paroles sont enfouissables à loisir dans les profondeurs ab
yssales de la raison d’État."

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Samedi 21 Novembre 2015 à 11:14 | Lu 2175 fois







1.Posté par Mathius le 21/11/2015 11:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Démonstration d'une stupidité politique polynésienne.
Oscar , demontre que tu es un politique responsable en provoquant là ministre de l'outre mer sur son propre terrain.
Pour cela tu créer une société de recherche et d'exploitation de terres rares officielle et avec patente et tu demandes tous les permis ou autorisation au pays et ã l'état
Et la au moins tu montreras ta volonté de vraiment vouloir développer l'économie du Pays et de démontrer si là ministre dit vraie ou manipule.
Arrête d'écouter n'importe qui.

2.Posté par cluzel le 21/11/2015 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Temaru est bien emm.....dé. Il vient de perdre son principal argument anti-français.
Il faut vite trouver quelque chose comme par exemple : "la France va changer la liste des matériaux stratégiques !!"

3.Posté par polynesie blabla le 21/11/2015 13:35 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le jour ou la France va reduire les subventions par le biais des impots des metros... Le Temaru devra arreter ses discours de mauvais politicien . DESActes et pas de blabla.

4.Posté par TuladiBouffi le 21/11/2015 15:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oscar a raison Hollande et sa clique nous prennent pour des nodules et Fritch est pris au piège, au pied le chien chien. Les terres rares comme le pétrole c'est la chasse gardée d'une oligarchie nationale et internationale. Quand on voit le temps qu'il faut à l'état pour dépolluer Hao on se demande bien comment il pourrait explorer et exploiter le potentiel des fonds marins, même avec l'appui des chercheurs de l'IRD ( au fait qu'est-ce que l'IRD ex-ORSTOM a fait de concret pour le pays jusqu'à présent ? ) . L'état d'urgence en ce moment c'est contre le terrorisme, c'est pas pour le développement économique ou contre le chômage, à chacun ses priorités électorales.

5.Posté par Jobar le 22/11/2015 09:00 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne suis pas un pro-tavini prônant une independance a tout prix, mais il faut reconnaître que si juste par décret, la donne peut etre changer aussi facilement... et concernant les promesses non tenues au sujet de l''ITR, je confirme

6.Posté par JacquesAdi le 22/11/2015 11:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lors de la discussion au sénat le 18 décembre 2003 sur la loi statutaire, un amendement au 5° de l'article 14, sur les compétences de l'état pour les matières premières stratégiques, demandait à ne pas exclure les hydrocarbures liquides et gazeux. La ministre Mme Brigitte Girardin, répondait " Les hydrocarbures ne représentent pas en Polynésie française une importance telle pour l'Etat qu'ils doivent être assimilés à des matières premières stratégiques. D'ailleurs, l'approvisionnement de la Polynésie française pour ces matières est déjà assuré localement. Il s'agit déjà d'une compétence de la Polynésie.Quant aux intérêts de la défense nationale, j'indique à la Haute Assemblée qu'ils sont totalement pris en compte par l'article 27 du projet de loi.

7.Posté par JacquesAdi le 22/11/2015 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

(suite) Article 27: La Polynésie française exerce ses compétences dans le respect des sujétions imposées par la défense nationale. À cet égard, la répartition des compétences prévue par la présente loi organique ne fait pas obstacle à ce que l'Etat :1° Prenne, à l'égard de la Polynésie française et de ses établissements publics, les mesures nécessaires à l'exercice de ses attributions en matière de défense, telles qu'elles résultent des dispositions législatives applicables à l'organisation générale de la nation en temps de guerre et aux réquisitions de biens et de services ;
3° Fixe les règles relatives au transport, au stockage et à la livraison des produits pétroliers nécessaires à l'exercice des missions de sécurité et de défense. (...). L'intérêt supérieur de la Défense contrôle tout les reste. Point final.

8.Posté par Xenos le 22/11/2015 14:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est vrai que si la ministre tient aussi bien sa parole que pour les mesures compensatoires au retrait de l'ITR, on est mal barrés...

Ces gens ne sont que des menteurs opportunistes. Leur parole n'a aucune valeur, ils l'ont prouvé à chaque fois.

9.Posté par Fetia le 22/11/2015 19:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La France aux français la Polynésie aux polynésiens. voilà quoi c'est basique!!!

10.Posté par heipua le 23/11/2015 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et la connerie aux c..s, ça c'est basique comme toi Fetia!



11.Posté par TAATA POOR le 23/11/2015 10:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A post 9 (Fetia) tout à fait exact sur ce sujet, mais faudrait peut etre laisser la parole aux Polynésiens d'abord (referendum) ce n'est pas à un parti politique quelconque de décider pour tous...mais aucun (politicien) ne veut entendre parler de décision très importante prise par le peuple qui est fait pour subir une idéologie....des uns et des autres...

12.Posté par Mathius le 23/11/2015 11:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Au fait est ce une info ou une intox que les Tonga, Samoa les cooks vont fusionner pour créer un pays, et aller à l'ONU pour se faire reconnaître comme un pays indivisible comme la POLYNESIE française.?
Il paraît même c'est Oscar Temaru leur porte parole ã l'ONU.😜😛😋😂📢

13.Posté par Zorro le 23/11/2015 12:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les terres rares il y en a plein le dépotoir de faaa depuis le temps qu'Oscarito y enterre piles usagées, batteries de voitures, frigo, composants électroniques....Commence déjà par exploiter the dépotoir avant de prendre ton masque et ton tuba.....

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Janvier 2021 - 15:55 Des prêts à taux zéro avec Initiative Polynésie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus