Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Tearii Alpha reçu à l’IFREMER à Paris



Tearii Alpha reçu à l’IFREMER à Paris
Le ministre des Ressources marines, des Mines et de la Recherche, Tearii Alpha a rencontré mardi après-midi à Paris, le directeur général délégué de l’IFREMER, Patrick Vincent. Le ministre a présenté la vision de développement maritime du Pays et exprimé le souhait qu’elle soit prise en compte dans la définition des prochains objectifs quadriennaux de l’établissement.

Les échanges ont porté notamment sur le développement de l’aquaculture d’espèces lagonaires (poissons, crustacés, holothuries, algues) très prisées sur les marchés asiatiques. « Il faut préparer l’aquaculture de demain et l’IFREMER est prête à nous apporter son appui technique et effectuer un transfert de savoir dans ce domaine » s’est réjoui Tearii Alpha à l’issue des discussions. Le ministre a par ailleurs demandé à ce que ce soutien soit élargi à la crevéticulture. « La dernière phase du transfert de savoir doit être accélérée et réalisée avant le départ à la retraite des chercheurs » a-t-il insisté.

Tearii Alpha a d’autre part exposé les programmes innovants Polyperl et Adequa menés en partenariat avec l’IFREMER et visant à définir la qualité des perles en fonction de la lignée génétique des huîtres. La Polynésie française fait figure de leader mondial dans ce domaine.

Définir une politique de recherche innovante

Le ministre a également exprimé le souhait d’achever rapidement l’inventaire des sites au potentiel minier intéressant, de manière à mettre en place dès que possible un site d’extraction innovante. Tearii Alpha a rappelé la présence d’encroûtement cobaltifères, d’amas hydrosulfurés et de terres rares sur le plancher océanique de la ZEE polynésienne, constituant autant de sources de richesse à valoriser pour le Pays.

Patrick Vincent a fait part de la volonté de l’IFREMER de participer avec les principaux organismes nationaux de recherche, le CNRS, l’IRD et le BRGM, à la réflexion visant à définir les objectifs à court et moyen termes d’une politique de recherche et de développement innovante, adaptée aux différents bassins océaniques.

Rédigé par Communiqué de la Présidence le Mardi 23 Juillet 2013 à 11:07 | Lu 741 fois






1.Posté par Moana le 23/07/2013 14:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Arretez de travailler avc des organismes inefficaces


Quels resultats depuis 40 ans ?

2.Posté par Kaddour le 24/07/2013 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

"transfert....avant... retraite" ......... J'adore ! Comme si les études et résultats des scientifiques leur appartenaient ! C'est l'employeur (Ifremer) qui en reste propriètaire.
Je me souviens d'un temps où le CNEXO pratiquait l'élevage des monodons (varièté de crevette) à Vairao et où les gouvernants ne se mobilisaient pas trop pour acquérir des savoirs !!! Il est vrai qu'à cette époque bénie, les credits métropolitains arrivaient à foison ... Autres temps , autres moeurs !!! Enfin, c'est quand même une sage décision. à condition de trouver des scientifiques locaux pour les mettre en oeuvre !

3.Posté par simone grandi le 24/07/2013 16:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour avoir bossé avec Ifremer, il fut un temps où le gouvernement orange me fit bcp de pe'ape'a.
Les temps changent, on devient plus humble et coopératif
Bravo
Faaioito
Simone

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués