Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Te Puta Fa’amu, un concept original pour susciter la lecture



PAPEETE, le 14 juillet 2018 - Orama Nigou et Choco viennent de lancer Te Puta Fa’amu. Mercredi, ils ont déposé dix-sept livres dans la ville de Papeete. Dans chacun un petit texte expliquait l’initiative Te Puta Fa’amu. Une initiative qui consiste à prendre, lire, puis rendre à la ville les livres trouvés pour leur permettre de circuler entre les mains des plus curieux.

"Je trouvais dommage de voir des livres prendre la poussière. Quand on en a un, on le lit, une fois, deux fois, parfois plus quand on l’aime mais il finit dans un coin où on le laisse des semaines, parfois des mois sans l’ouvrir", explique Choco. Il poursuit, "par ailleurs, je suis lecteur, j’aime certains auteurs dont je souhaiterais pouvoir lire tous les ouvrages mais c’est beaucoup trop cher". D’où le Te Puta Fa’amu.

"C’est en fait une initiative qui se fait depuis longtemps ailleurs, que j’appelle livre orphelin", rapporte Orama Nigou. "On a voulu le lancer ici en Polynésie." Mercredi après-midi, avec Choco, elle a disséminé dix-sept ouvrages dans la ville de Papeete. "Dans des endroits visibles, à portée de regard." Tous ont déjà disparu.

"Je vais bientôt quitter la Polynésie pour continuer mes études, j’ai fait un tri dans les livres que j’avais chez moi. Et au lieu de jeter ceux que je ne pouvais pas emporter avec moi, on les a mis en circulation", précise celle qui dit "lire énormément". Elle aussi avance le problème du budget.

"Qu’il s’agisse de littérature nationale, étrangère ou locale car nous avons de la très bonne littérature en Polynésie, le livre reste inaccessible pour de très nombreuses personnes. Peut-être que si les ouvrages sont mis à disposition plus de gens liront."

Pour Orama Nigou et Choco, l’idée est de donner à la ville des livres, de "faire confiance aux lecteurs pour qu’ils en prennent soin puis qu’ils les redonnent à la ville une fois l’ouvrage terminé". Un premier dépôt a été effectué, le duo qui fait le tour de ses amis et connaissances pour trouver de nouveaux ouvrages à lancer dans le circuit, promet un deuxième et peut-être un troisième dépôt d’ici à la fin du mois d’août. Il invite tous ceux qui le souhaitent à se joindre à eux.

Si vous trouvez un "livre orphelin", vous pouvez le faire savoir sur les réseaux sociaux avec le #PUTAFAAMU. Mais il n’y a rien d’obligatoire. "On ne veut pas que se mette en place un système d’échange, avec des rendez-vous. Le concept fonctionne au hasard."

Orama Nigou sort du Centre des métiers d’art. Elle a 20 ans et quitte la Polynésie pour une école dans le textile. "Je vais suivre un cursus dans le domaine particulier du textile responsable", indique-t-elle. Choco, lui, est animateur d’événementiel depuis six mois. Il a 20 ans et, sur les réseaux sociaux, il donne en plus "la parole aux jeunes". Car, "nous avons la parole, mais souvent à propos de sujets précis et réduits". Il tend le micro sans restriction.


En savoir plus

Facebook Orama : Orama.draw
Facebook Choco : Les passion de Choco

Rédigé par Delphine Barrais le Samedi 14 Juillet 2018 à 20:03 | Lu 8525 fois






Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 18 Novembre 2018 - 22:22 Une femme se noie dans la rivière Mahateaho

Dimanche 18 Novembre 2018 - 17:00 Les squats qui inquiètent les autorités

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués