Tahiti Infos

Taputapuatea marche contre la violence


Raiatea, le 12 juillet 2021 - Environ 200 personnes toutes de blanc vêtues, avec drapeau blanc et ruban blanc au poignet, ont participé à une marche samedi dernier derrière leur tavana Thomas Moutame.

Une petite marche pacifique, toute en silence, et longue d'environ 1 km a marqué la soirée de samedi entre la mairie de Avera et la place où se déroule le Heiva, pour montrer aux Polynésiens qu’il faut se mobiliser et sensibiliser tout le monde, surtout aux jeunes, au problème de la violence. Les faits divers relatant ce phénomène sont de plus en plus nombreux et fréquents, certains se terminent parfois tragiquement. Cela le tavana de Taputapuatea ne le souhaite vraiment pas, tout au moins dans sa commune.
Au terme de cette courte marche, les prières ont pris le relais avant un petit spectacle sous forme de sketch démontrant habilement comment une simple altercation peut dégénérer en rixe au final tragique.

Thomas Moutame, fervent pratiquant religieux, reconnait que les confessions religieuses jouent déjà un rôle prépondérant dans cette lutte. Il précise :"C’est un appel que je lance à la population. Restons unis au sein de la famille, de notre société, de notre confession religieuse. Je m’adresse à la jeunesse et aux parents pour préserver le foyer, l’essentiel où l’amour doit régner et inciter les enfants à rester dans le droit chemin".

Il est vrai que chaque génération connaît ses lots de violences, avec des degrés divers. Le développement de la communication surtout par les réseaux sociaux n'est pas étranger à la médiatisation plus importante de la violence chez les jeunes qui n'hésitent plus à se mettre en scène.
Evidemment l’alcool et les stupéfiants jouent un rôle prépondérant dans le passage à l’acte, mais également les crises économiques et les tensions qu'elles peuvent générer dans les foyers.

Sur le terrain, les mutoi de Uturoa sont obligés d’aller patrouiller en nombre les vendredis, aux abords des navettes qui rapatrient les collégiens vers leurs îles respectives. Là où l’attente sur les quais est le théâtre de fréquents affrontements.

Rédigé par JPM le Lundi 12 Juillet 2021 à 10:03 | Lu 1499 fois