Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Taïwan tire accidentellement un missile vers la Chine et touche un chalutier



Taipei, Taïwan | AFP | vendredi 01/07/2016 - Un bâtiment de guerre taïwanais a lancé par erreur vendredi un missile supersonique "tueur de porte-avions" en direction de la Chine et l'engin s'est abattu sur un chalutier taïwanais, a annoncé la marine de l'île.

Cet incident, qui a fait un mort, survient au moment où les relations entre l'île et Pékin se détériorent.

Le Hsiung-feng III, un missile développé à Taïwan d'une portée de 300 kilomètres, a volé sur à peu près 75 kilomètres avant de toucher un bateau de pêche au large de Penghu, archipel contrôlé par Taïwan dans le détroit de Formose.

Le capitaine du chalutier de 60 tonnes a été tué et trois autres membres d'équipage ont été blessés.

Le porte-parole du ministère de la Défense, Chen Chung-Chi, a présenté ses "excuses" et "condoléances" aux familles des victimes.

Pékin de son côté demande à Taïwan de "s'expliquer clairement" sur un incident dont les répercussions "pourraient être graves".

L'engin a été tiré aux alentours de 08H10 (00H10 GMT) pendant un exercice à partir d'un bâtiment de 500 tonnes amarré dans une base navale à Tsoying, une ville du sud de Taïwan, en direction de la Chine.

Le missile a traversé le chalutier sans exploser et sans le couler. Des images diffusées à la télévision montrent une partie de la cabine, où se trouvait le capitaine, complètement détruite.

Selon la marine, le sergent-chef qui a tiré le missile a accidentellement sélectionné le "mode guerre" et le "mode lancement de missile" lors de l'exercice.

Cet événement a déclenché la colère de certains parlementaires, qui ont réclamé la démission du ministre taïwanais de la défense.

L'incident a été signalé à Pékin par le Conseil taïwanais des affaires continentales, l'organisme chargé de la politique chinoise, alors que la Chine a officialisé il y a quelques jours la rupture des communications avec Taïwan, qu'elle considère comme faisant partie de son territoire.

Leurs relations se sont considérablement refroidies depuis la victoire écrasante à la présidence taïwanaise de Tsai Ing-Wen, investie en mai et issue d'un parti aux positions traditionnellement indépendantistes.

Selon Pékin, celle-ci n'aurait pas reconnu le concept d'"une seule Chine", issu d'un compromis de 1992 entre les deux parties.

A un moment où la Chine "ne cesse d'insister sur sa volonté de maintenir un développement pacifique des liens, fondés sur le compromis de 1992, je sens que les répercussions de cet incident pourraient être graves", a déclaré Zhang Zhijun, qui dirige de l'Office chinois des Affaires de Taïwan.

"Taïwan devra s'expliquer clairement sur ce qui s'est passé", a-t-il ajouté.

Selon le ministère de la Défense taïwanais, environ 1.500 missiles chinois sont pointés sur Taïwan.

En 1995 et 1996, les militaires chinois avaient tiré des missiles balistiques dans les eaux au large de Taïwan, afin de tenter d'intimider les électeurs à la veille de la première présidentielle démocratique.

cty/jah/ev/ia/jl/cr

Rédigé par () le Vendredi 1 Juillet 2016 à 05:53 | Lu 686 fois






1.Posté par Roro LEBO le 01/07/2016 12:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

lebororo
Dur de marcher, de nager, de prendre un bateau, un avion, une voiture etc.
La vie devient une catastrophe pour le futur.

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués