Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Taiarapu Est passée au crible de la Chambre territoriale des comptes



PAPEETE, le 5 août 2014. La Chambre territoriale des comptes (CTC) a publié ce lundi un rapport d’observations définitives de la commune de Taiarapu Est pour les années 2008 à 2012 ce qui correspond au mandat de tavana de Beatrix Lucas, la maire sortante qui a dû cédé son siège en mars dernier à Anthony Jamet lors des élections municipales 2014. La gestion financière est jugée globalement saine mais les missions de la commune en matière d’eau et d’assainissement vont être difficiles à assumer.

Pour la Chambre territoriale des comptes, «la situation financière de la commune de Taiarapu-Est est saine grâce à une stricte gestion des charges de personnel et des autres charges de gestion courante». Les charges de personnel ont été revues à la baisse (7% de moins en six ans) alors que dans le même temps, la commune a repris à sa charge la gestion de la restauration scolaire avec 18 agents embauchés pour cette mission depuis août 2011. Jusqu’en 2012 également, la principale commune de la Presqu’île peut s’enorgueillir de ne pas être trop endettée, selon l’analyse réalisée par la CTC.

Comme toutes les autres communes de Polynésie, Taiarapu Est souffre de dotations financières à la baisse de la part du Pays: le fonds intercommunal de péréquation (FIP) attribue 533 millions de Fcfp à la commune en 2008 et plus que 505 millions en 2012. Or dans le même temps il va falloir assumer les nouvelles missions dévolues aux communes.

A l’horizon 2015, les budgets annexes de l’eau, de l’assainissement et des déchets devront s’équilibrer par eux-mêmes. Justement, en cette matière, la situation a de quoi être inquiétante. Pour la Chambre, il va falloir considérablement améliorer la facturation, le recouvrement des prestations fournies aux usagers, assurer l’égalité de la participation aux charges. Or, jusqu’ici le service public de l’eau potable à Taiarapu Est a été un vaste échec. La SEM Te Vai Ma, créée en 2006, société qui avait pour objet d’assurer la production et le transport de l’eau pour une alimentation en eau potable de la commune a finalement été placée en liquidation judiciaire en 2010. Elle était en cessation de paiement dès 2007 ! Dans cette opération la commune a perdu les 55 millions de Fcfp de sa participation au capital, «sans aucune contrepartie tangible pour les contribuables de la commune et les usagers du service public de l’eau». Il reste aussi à créer un service de l’assainissement et jusqu’ici aucun assainissement collectif n’existe sur la commune et n’est mêle pas envisagé pour l’instant.


Pour lire le rapport d'observations définitives de la Chambre territoriale des comptes sur la commune de Taiarapu Est pour les années 2008 à 2012, CLIQUER ICI



Anthony Jamet, tavana de Taiarapu Est depuis mars 2014.
Anthony Jamet, tavana de Taiarapu Est depuis mars 2014.
Les piques d’Anthony Jamet

Le nouveau maire de Taiarapu Est élu en mars dernier ne s’est pas privé de quelques remarques envoyées à la Chambre des comptes, un moyen de mettre en évidence quelques faux pas de son adversaire politique, l'ex maire Béatrix Lucas contre laquelle il s'est imposé lors des élections municipales de mars 2014. Anthony Jamet note qu’entre 2009 et 2012, les charges de carburant de la commune ont augmenté de 22% : «mon prédécesseur utilisait au titre de sa fonction de représentante à l’Assemblée de Polynésie un véhicule de la commune, faisant ainsi supporter par le budget communal l’intégralité des dépenses afférentes». Sur l’endettement, Anthony Jamet indique qu’en 2012, la commune a ouvert un emprunt de 350 millions de Fcfp pour l’aménagement du parc Teaputa. Un emprunt sur 25 ans, à un taux variable « ce qui, compte tenu des vicissitudes de l’économie mondiale, n’offre aucune visibilité à la collectivité».

Rédigé par Mireille Loubet le Mardi 5 Août 2014 à 17:32 | Lu 1248 fois

Tags : COMMUNE, CTC






1.Posté par Teiva 33 le 06/08/2014 17:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

J'espère que la CTC va aussi se pencher sur certaines communes de Tuamotu et en particulier la commune de Rangiroa. Parce que là aussi, il y a des choses certainement plus intéressantes qu'à Taiarapu....

2.Posté par fab le 06/08/2014 21:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le plus important que tout à TAIARAPU-EST c'est l'eau potable qui manque cruellement, pour les ménages avec leur nourrisson entre autres ( l'eau, la vie)

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 23 Septembre 2020 - 11:45 L'homme au pointeur laser de l'aéroport interpellé

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus