Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf féminin – Vahine Cup : Une quarantaine de participantes


La première Vahine Cup, une compétition de surf proposée par le Itinui Surf Club de Doumé Guérin, s’est déroulée samedi et dimanche à Taharu’u dans de bonnes conditions de vagues. Presque une quarantaine de filles ont participé à la compétition. C’est Karelle Poppke qui remporte la catégorie open devant Alean Vaast, Heimiti Fierro et Emilie Tuaillon.


Alean Vaast, très belle 2e place en open
Alean Vaast, très belle 2e place en open
La Vahine Cup a été un succès, environ une quarantaine de participantes ont pris part à cette compétition de surf spécialement dédiée aux femmes qui s’est déroulée à Taharu’u samedi et dimanche, sous l’égide de la fédération tahitienne de surf. Les conditions de vagues ont été particulièrement favorables avec de belles vagues d’environ 1M50. Diverses animations ont été proposées au public présent.
 
C’est la favorite Karelle Poppke qui s’est imposée dans la catégorie open, devant la jeune Aelan Vaast 2e, Heimiti Fierro 3e et Emilie Tuaillon 4e. En junior, c’est Heimiti Fierro qui gagne devant Tehani Tefaatau, Aelan Vaast et Ynès Balcon. A noter également les bonnes performances de Lovina Yin Sun qui s’impose dans les catégories bodyboard, bodysurf et longboard.
 
Le public a pu ainsi découvrir nos jeunes surfeuses de talent, notamment Alean Vaast, sœur du tout jeune champion d’Europe junior Kauli Vaast ou encore Heimiti Fierro qui n’est autre que la jeune sœur de Vahine Fierro, vice-championne du monde de surf ISA actuellement en Espagne pour une compétition WQS. A l’instar du surf masculin, le surf féminin polynésien pourrait bien faire parler de lui sur la scène internationale. SB
 

La compétition Tag Team a cloturé la compétition
La compétition Tag Team a cloturé la compétition
Parole à Doumé Guérin :
 
Le bilan de la compétition ?
 
« Très positif, on a eu de super conditions de vague, les filles sont ravies, tout le monde est content, les spectateurs, les sponsors aussi. On a eu 35 filles, 40 avec le tag Team, on est super contents, 40 filles sur une compétition féminine, c’est presque du jamais vu je pense sur Tahiti. »
 
Le surf féminin se développe à Tahiti ?
 
« Comme chez les garçons, il y a un potentiel en Polynésie, c’est sûr. Elles sont de plus en plus à pratiquer le surf, de plus en plus jeunes. On a plusieurs « espoirs » qui ont du talent. Cela nous donne envie de les booster, de faire des choses pour elles, de les mettre en avant, de les aider à progresser et à trouver des sponsors. »
 
Tu as fait des compétitions pour les jeunes, maintenant les femmes ?
 
« J’ai une école de surf, j’aime bien former, rassembler, c’est pour cela que je fais ce genre d’événement, aussi parce que les jeunes sont beaucoup en demande de ce genre de compétition. Ils sont ravis, ce qui nous motive à proposer ce genre d’événement. J’ai aussi l’intention de continuer les compétitions pour les enfants avec le Tamarii Surf Tour. Oui, ce qui me tient à cœur, c’est la jeunesse et le surf féminin. »
 
Un dernier mot, un remerciement ?
 
« Un grand merci à nos nombreux sponsors qui ont gâté les finalistes et même les filles qui sont éliminées, tout le monde a eu des cadeaux, donc on remercie tous les partenaires et les sponsors de l’événement, vraiment merci à eux. »

A gauche, Karelle Poppke, qui reste avec Vahine Fierro, le fer de lance du surf féminin polynésien
A gauche, Karelle Poppke, qui reste avec Vahine Fierro, le fer de lance du surf féminin polynésien
Parole à Karelle Poppke
 
Satisfaite du résultat ?
 
« Je suis très contente parce que je viens de reprendre le surf, j’ai été en rééducation pendant deux mois en raison d’un problème de dos. Le fait de revenir, cela m’a boostée, en plus avec des conditions comme ça, c’est magique. Ce n’est pas souvent comme ça à Taharu’u. »
 
Il y a eu une belle participation ?
 
« Oui, j’ai même remercié Dume quand je suis allée m’inscrire parce que c’est super ce qu’il a fait, je l’encourage à le refaire l’année prochaine. Voir autant de filles surfer…surtout que la plupart ne son pas licenciées, on ne les voit pas habituellement dans les compétitions de championnat. Tout le monde n’aime pas la compétition, mais c’est cool de voir qu’il y a autant de filles qui aiment surfer et pratiquer ce sport. »
 
Tes objectifs ?
 
« Pour le moment, c’est bien me guérir, si d’ici la fin de l’année je peux repartir encore, je vais terminer les WQS à l’étranger, sinon je reprendrais la saison l’année prochaine. J’aimerais remercier tout le monde, le staff qui a organisé, Doumé, tous les sponsors qui l’ont encouragé à faire cet événement. »

Emilie Tuaillon nous vient de la Réunion
Emilie Tuaillon nous vient de la Réunion

Super ambiance pour cette compétition qui pourrait relancer le surf féminin
Super ambiance pour cette compétition qui pourrait relancer le surf féminin

Heimiti Fierro est la petite sœur de Vahine
Heimiti Fierro est la petite sœur de Vahine

Tehani Tefaatau, une de nos jeunes championnes, 2e en junior
Tehani Tefaatau, une de nos jeunes championnes, 2e en junior

Certaines n'ont pas hésité à se lancer dans la compétition dans la catégorie "amateur"
Certaines n'ont pas hésité à se lancer dans la compétition dans la catégorie "amateur"

Rédigé par SB le Lundi 4 Septembre 2017 à 16:18 | Lu 5458 fois





Signaler un abus

Sports | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits