Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Pro – Van’s World Cup : Mihimana Braye jusqu’au round 2


Pas moins de sept surfeurs tahitiens étaient engagés dans cette compétition « Prime Event 10 000 » proposée par la world surf league. Dans un spot de Sunset Beach proposant des vagues de trois à quatre mètres, nos Tahitiens ont eu du mal à tirer leur épingle du jeu. Mihimana Braye a pu atteindre le round 2, il sera le seul Tahitien à participer automatiquement à tous les « Prime Events » de 2018.


Le circuit des world qualifying series (WQS) est l’antichambre du championnat du monde de surf professionnel (WCT). Disséminées autour du globe, pas moins de 58 compétitions permettent aux surfeurs engagés d’engranger des points. Certaines sont peu cotées (1000 ou 3000), d’autre plus cotées cotées (6000 ou 10 000) et voient la participation des athlètes élite du Top 34 WCT.
 
Pas moins de 1347 athlètes figurent au classement mondial WQS. Environ le tiers voyagent et tentent d’augmenter leurs chances de marquer des points. Seuls les cinq meilleurs résultats sont comptabilisés. Au final, seul les 10 premiers de ce classement WQS atteignent le graal, le WCT, et participent l’année suivante aux onze étapes du championnat du monde où même le dernier gagne environ un million xpf par compétition.
 
La Van’s World Cup, un WQS 10 000, est le point final de la saison WQS, elle est la 58e et dernière compétition de la saison. Elle se déroule comme chaque année à Hawai’i. Au moment où nous écrivons ces lignes, la compétition est au stade du round 2 et tous les Tahitiens engagés se sont fait éliminer. On peut dire que l’année 2017 n’aura pas véritablement souri aux surfeurs tahitiens évoluant dans le WQS.

Heremoana Luciani n'a pas démérité
Heremoana Luciani n'a pas démérité
Mihimana Braye accède au round 2
 
En ce début de compétition, le spot de Sunset Beach propose des vagues de très grosse taille, le placement et le choix de vague est particulièrement difficile. O’Neil Massin (197e WQS) est le premier à entrer en lice, il termine dernier de sa série avec seulement 1.43 sur 20. C’est ensuite au tour de Keoni Yan (247e WQS), lui qui a déjà remporté un WQS 1000 à Sunset en 2015, mais il est malchanceux et termine lui aussi dernier de sa série avec 5.77 sur 20.
 
La série noire continue avec Ariihoe Tefaafana (159e WQS), vainqueur cette année du WQS 1000 de Papara, il termine lui aussi dernier de sa série avec 3.87 sur 20. Même résultat pour Heremoana Luciani (219e WQS), 4e de sa série avec un total de 9.76 sur 20, un meilleur total que les Tahitiens qui l’ont précédé. Tereva David (414e WQS), qui a déjà de l’expérience à Sunset, terminera dernier de sa série avec 8.74 sur 20, lui aussi malchanceux.
 
Tereva David était dans la même série que Mihimana Braye (98e WQS), qui a pu quand à lui remporter brillamment cette série grâce à un total de 13.43 sur 20 devant Victor Bernardo (52e WQS), pourtant mieux classé que lui. Taumata Puhetini (238e WQS) n’est pas plus chanceux que ses camarades dans ce « gros Sunset », il termine lui aussi dernier de sa série avec 7.30 sur 20.

Mihimana Braye en roller backside
Mihimana Braye en roller backside
Mihimana Braye, meilleur Tahitien classé en WQS
 
Mais la malchance continuera à sévir, Mihimana casse sa planche de prédilection à l’échauffement le matin avant la compétition et débute sa série du round 2 par trois « wipe out ». Il s’accroche et continue à se battre mais ce sont Noe Mar McGoangle (53e WQS) et Michael February (14e WQS) qui se qualifient, laissant Koa Smith (80e WQS) et Mihimana Braye sur le carreau.
 
Mihimana Braye, grâce à son classement dans le Top 100 en 2016, a pu participer automatiquement en 2017 à tous les WQS « Prime Event 10 000 », s’assurant ainsi de meilleures possibilités d’obtenir des points. Malgré une année moyenne, sa régularité et son sérieux lui permettent de se maintenir dans le Top 112 et d’être qualifié d’office pour les « Prime Events » de 2018.
 
La règle a changé depuis cette année, ce n’est plus le Top 100 qui se qualifie pour les « Prime » mais le Top 112. L’année reste donc encourageante pour Mihimana Braye. Nos Tahitiens en général n’ont pas démérité, mais cette année les résultats ont été en deçà du potentiel. Les compétitions de surf restent très aléatoires et la question des moyens dont chacun dispose pour tenter sa chance reste central. SB

Rédigé par SB / WSL le Jeudi 30 Novembre 2017 à 13:47 | Lu 964 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI