Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Surf Pro - Quiksilver Pro : Michel Bourez, 10e année sur le WCT


La première étape du championnat du monde de surf a débuté en Australie sur le spot de Snapper Rocks. Michel Bourez entame sa 10e année avec l'élite du surf mondial, le Top 32. Il commence bien la saison en remportant sa série du round 1. Il évite ainsi le round 2 pour se qualifier directement pour le round 3. Après sa 19e place en 2017, que lui réservera l'année 2018 ?


Michel Bourez, premier tahitien à gagner le Pipe Masters
Michel Bourez, premier tahitien à gagner le Pipe Masters
Michel Bourez a déjà marqué l’histoire du surf mondial. Deuxième Tahitien à se qualifier pour le championnat du monde après Vetea David, premier Tahitien à remporter une étape du championnat du monde, 4e surfeur à avoir remporté chacune des étapes de la Triple Crown à Hawai’i dont le célèbre Pipe Master, premier Tahitien a terminer le championnat mondial dans le Top 5 et désormais premier Tahitien à avoir enchainé 10 ans de présence dans le world championship tour, le WCT.
 
On ne le répètera jamais assez, les compétitions de surf des world qualifying series comme celles du world championship tour sont vraiment aléatoires. Seules les deux meilleures vagues sont prises en compte et les séries durent 25 minutes à 30 minutes. Dans le passé, on a vu des formats de séries à 45 minutes voire plus, avec les 3,4 ou 5 meilleures vagues prises en compte. Il faut donc talent et chance pour tirer son épingle du jeu.

Une des dernières apparitions de Mick Fanning, qui se qualifie lui aussi pour le round 3
Une des dernières apparitions de Mick Fanning, qui se qualifie lui aussi pour le round 3
10 ans avec l’élite
 
Michel est rentré dans le Top 32 en 2009. Il a été 21e en 2009, puis 11e, 6e, 15e, 12e, 5e, 21e, 6e et enfin 19e en 2017. Un parcours exceptionnel pour le représentant d’un pays comportant moins de 300 000 habitants, face aux géants que sont l’Australie, les Etats Unis, le Brésil ou même Hawai’i. Sa force de caractère, son talent, sa persévérance ont fait de lui un des héros du surf moderne, un ambassadeur de la Polynésie dans le monde. Il est aussi à l’aide dans les gros tubes au récif que dans les manœuvres sur les « beach breaks », les spots de plage.
 
Après Joel Parkinson entré dans le WCT en 2001, Adriano De Souza entré en 2006, Jérémy Florès et Adrian Buchan entrés en 2007, Jordy Smith entré en 2008, après la retraite annoncée de Mick Fanning et le forfait actuel de Kelly Slater, Michel Bourez est actuellement le 6e plus ancien dans le Top 32.
 
Comparé aux légendes que sont Mick Fanning, Kelly Slater et Joel Parkinson, tous trois champions du monde, Michel a encore de la marge, il n’a que 32 ans et il a encore quelques années devant lui pour mettre à profit ses années d’expérience. Quoi qu’il en soit, qu’il gagne ou non un titre de champion du monde, il a déjà marqué l’histoire du sport tahitien.

Michel Bourez a su prendre des risques au bon moment
Michel Bourez a su prendre des risques au bon moment
Un bon début de compétition
 
La première compétition de 2018 se déroule actuellement sur la Gold Coast, prévue entre le 11 et le 22 mars. Michel était opposé dans le round 1 au jeune Brésilien Michael Rodrigues et à l’Australien Matt Wilkinson, 5e lors du championnat 2017. Le spot de Snapper Rocks a proposé des vagues d’environ 2m. C’est Matt Wilkinson qui prend la première bonne vague notée 5.50.
 
Alors qu’il n’a pas la priorité, Michel va répliquer avec un superbe tube noté 6.17 dont il s’extrait juste avant que Michael Rodrigues ne s’engage, frôlant donc l’interférence. C’est le moment fort de la série. Michel Bourez passe en tête avec un total de 10.50 mais « Wilko », grâce à sa deuxième vague totalise 10.67 et passe premier. Il reste alors un peu plus de 10 minutes avant la fin de la série. Rodrigues est troisième.
 
La situation ne bougera pas jusqu’à 4 minutes avant la fin, Rodrigues obtient une note de 5.73 et se place en tête, Michel est donc virtuellement dernier de la série mais il part sur une vague et s’offre un magnifique tube sortie qui lui rapporte 7.00 : Il remporte la série avec un total de 13.17 devant Rodrigues (11.26) et Matt Wilkinson (10.67). Il est ainsi assuré d’une 13e place assortie de ses 1750 points dans cette compétition.
 
A noter l’élimination prématurée du champion du monde en titre, le Hawaiien John John Florence et de Matt Wilkinson, tous deux éliminés au round 2. SB / WSL

Rédigé par SB / WSL le Lundi 12 Mars 2018 à 15:09 | Lu 704 fois





Dans la même rubrique :
< >

Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI