Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Surf - Margaret River Pro : 3e étape annulée en raison du risque requin


Les deux premières étapes australiennes du championnat du monde (WCT) ont été bouclées, il restait la troisième, le Margaret River Pro. Coup de théâtre ce mardi puisque la compétition a été annulée en raison du " risque requin ". Michel Bourez était toujours en lice au round 3 et se trouve actuellement à la 4e place mondiale.


La WSL n'a pas voulu prendre de risques
La WSL n'a pas voulu prendre de risques
Michel Bourez a fait un début de saison tonitruant pour sa dixième année consécutive avec l’élite du WCT. Lors des deux premières compétitions australiennes, le Quiksilver Pro et le Rip Curl Pro, il avait pu se hisser jusqu’en quart de finale à chaque fois, ce qui équivaut à une 5e place à l’issue de chaque compétition.
 
Après deux victoires de série dès le round 1 lors des deux premières compétitions, cette fois-ci, pour le Margaret River Pro, Michel Bourez avait dû passer par les repêchages pour se qualifier pour le round 3 de cette compétition qu’il a remportée en 2014. Michel Bourez avait remporté cette compétition en 2014 mais il ne pourra pas tenter de la gagner à nouveau cette année.
 
La directrice générale de la world surf league Sophie Goldschmidt a annoncé mardi l’annulation de l’épreuve. La veille, lundi, deux attaques de requin blanc (non mortelles) ont eu lieu à environ six kilomètres du site de compétition. Des carcasses de baleine échouées auraient attiré les prédateurs. Les deux surfeurs brésiliens Gabriel Medina et Italo Ferreira se seraient plaints du « risque requin ».
 
Cette décision, qui n’est pas sans répercussions pour les organisateurs de cette épreuve importante, a été toutefois été bien acceptée même si comme souvent, elle a été un prétexte à la « guéguerre » entre internautes anglo-saxons et Brésiliens. Les premiers arguant ironiquement qu’ « il n’était pas plus risqué de surfer en Australie que de surfer dans les eaux polluées de l’étape brésilienne. »
 
Prévenue de ces attaques à proximité, on peut imaginer les gros problèmes qu’aurait dû affronter la WSL en cas d’accident. Les points acquis ont été conservés et Michel Bourez se trouve actuellement à une excellente 4e place derrière Julian Wilson, Italo Ferreira, Owen Wright et Mick Fanning qui s’est désormais retiré. Michel est donc potentiellement 3e ex-aequo avant le Oi Rio Pro, l’étape brésilienne qu’il a également déjà remportée en 2014. SB / WSL

Rédigé par SB / WSL le Jeudi 19 Avril 2018 à 12:31 | Lu 1073 fois




Sports | Territoriales 2018 | Les jeux | Présidentielles 2017 | Va'a 2017 | Parau Ha'uti | La tribune politique | La video de la semaine | OPEN | En exclu sur TAHITI INFOS | Faire-parts | Décès | Entrepreneurs du fenua | Mieux comprendre | SportLive | Expression libre | CCISM | Le savez-vous? | SERVICES | Archives | TIFO, la monarquenovela | programme TV | Hawai Nui va'a 2016 | Observatoire des Prix | Tiki | Legislatives 2017 | Les Portraits | MISS TAHITI | Heiva i Tahiti