Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Street shop : 10 à 18 mois de sursis requis contre les trois prévenus



PAPEETE, le 24 avril 2019 - Le procès maintes fois reporté de l’importateur, du directeur commercial et du gérant du « Street Shop » a eu lieu ce mardi devant le tribunal correctionnel de Papeete. Au terme de 9 heures d’audience, le procureur de la République a requis des peines comprises entre 10 et 18 mois de prison avec sursis. Le délibéré sera rendu le 14 mai prochain.

Cédric Tournier, Nicolas Veyssiere et Anthony Tutard, le gérant et les deux responsables du Street Shop ont comparu ce mardi devant le tribunal correctionnel pour répondre de « détention non autorisée de stupéfiants » et « provocation à l’usage ou au trafic de stupéfiants ».

La justice reproche aux trois hommes d’avoir ouvert un magasin dans lequel étaient notamment commercialisés des pipettes, des grinders, des briquets à l’effigie d’une feuille de cannabis et des graines de « collection ». Le Street Shop, ouvert le 12 février 2018, avait été fermé trois semaines plus tard suite à un arrêté pris la mairie. La municipalité avait alors estimé que les travaux entrepris dans le magasin avaient été réalisés sans autorisation. Le 28 mars, les agents de la DSP avaient effectué une perquisition au cours de laquelle ils avaient saisi de nombreux articles.

 

« Feuilles d’érable du Japon »

Après avoir été reporté à plusieurs reprises, le procès de cette affaire s’est tenu ce mardi en présence des trois prévenus qui comparaissaient libres. A l’aube de cette audience, le président du tribunal a tenu à rappeler le rôle de chaque protagoniste. Nicolas Veyssiere, qui possède d’autre commerces de ce type en Afrique et en Europe, agissait en qualité « d’importateur ». L’homme se décrit comme un « grossiste patenté » quand Anthony Tutard se présente comme le directeur commercial du Street Shop. Cédric Tournier était quant à lui « gérant » du magasin.

Après que les avocats de la défense ont introduit des questions prioritaires de constitutionnalité (QPC), qui n’ont pas été ajoutées sur le fond, le tribunal a longuement interrogé les trois prévenus. A la barre, Nicolas Veyssiere s’est défendu d’avoir eu l’intention d’importer des articles destinés à des consommateurs de cannabis. Selon le chef d’entreprise, le Street Shop avait vocation à vendre des « articles de fumeur, des objets de décoration ou de collection ».

Questionné sur la présence d’objets à l’effigie d’une feuille de cannabis, Anthony Tutard a pour sa part indiqué qu’il s’agissait de « feuilles d’érable du Japon ». Interrogé à son tour, Cédric Tournier a fini par concéder qu’il se pouvait que des consommateurs de paka aient pu détourner l’usage des objets commercialisés.

Après plusieurs heures d’audience, le procureur de la République a requis 18 mois de prison avec sursis à l’encontre de Nicolas Veyssières, 12 mois à l’encontre d’Atnhony Tutard et 10 mois contre Cédric Tournier. Le délibéré sera rendu le 14 mai prochain.

Rédigé par Garance Colbert le Mercredi 24 Avril 2019 à 18:31 | Lu 1183 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 16 Juin 2019 - 18:02 Vodafone fait la fête pour ses six ans

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net