Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Street Shop : l'un des prévenus incarcéré en métropole, le procès renvoyé



PAPEETE, le 29 janvier 2019 - Enième rebondissement dans le cadre de l'affaire dite du « Street Shop » : le procès, qui devait avoir lieu ce mardi, a été renvoyé en raison de l'absence de l'un des prévenus. L'homme, incarcéré en métropole, est dans l'attente d'une comparution immédiate. L'affaire a été renvoyée au 23 avril prochain.

Les trois prévenus sont poursuivis pour avoir ouvert un magasin dans lequel ils commercialisaient notamment des graines de cannabis, des balances graduées et des grinders. Leur magasin, ouvert en février 2018 dans le centre-ville de Papeete, avait été perquisitionné par la DSP deux mois plus tard. Le Street Shop avait alors déjà fait l’objet d’un arrêté de fermeture pour non-respect de la réglementation imposée aux établissements recevant du public (ERP.) 

Au pénal, les infractions de « détention, offre, cession de stupéfiants » et d’« incitation à la consommation de stupéfiants » avaient été retenues à l’encontre des trois gérants du Street Shop qui devaient donc comparaître ce mardi devant le tribunal correctionnel pour répondre de ces faits.

« Acteur principal du dossier »

Si Cédric Tournier et Anthony Tutard se sont présentés lors de l'audience ce mardi, le conseil du dernier prévenu, Nicolas Veyssières, a indiqué que son client était incarcéré à Toulouse dans le cadre d'une affaire dans laquelle il est poursuivi pour avoir commercialisé du cannabidol (CBD) . L'homme, dont la demande de remise en liberté sera étudiée le 31 janvier en métropole, devrait être jugé en comparution immédiate le 14 février.

En l'absence de ce prévenu, « acteur principal » du dossier, le procès a été renvoyé au 23 avril prochain. Le tribunal a également ordonné la main levée sur le scellé apposé sur le magasin. Les prévenus pourront donc de nouveau utiliser ce local à condition de ne pas commercialiser des produits en lien avec les infractions pour lesquelles ils sont poursuivis.

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 29 Janvier 2019 à 09:39 | Lu 1906 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net