Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Sophie Baptendier booste la lecture jeunesse



Tahiti, le 4 août 2021 - Présidente de l’association Polynélivre, Sophie Baptendier mène en parallèle un projet de centre de documentation unique en son genre, ou presque. En effet, dans l’école Tiarama, sont réunis depuis deux ans : une bibliothèque centre documentaire pour les petits et un centre de documentation et d’information pour les plus grands.
 
"C’est un très beau projet", résume Sophie Baptendier, présidente de l’association Polynélivre. Ce projet, qui consiste à faire venir 4 000 livres pour enfants à moindre coût à Tahiti, se concrétise en ce moment même. "C’est un projet qui a pu se réaliser grâce à des rencontres incroyables, de généreuses personnes, des coups de cœur humains." Quatre mille livres pour enfants viennent donc de débarquer en Polynésie. Ils vont bientôt être récupérés par Polynélivre pour être envoyés dans les îles, pour nourrir des étagères de bibliothèques, pour gâter des enfants.
 
Mais revenons 18 mois en arrière. "Nous manquions de livres jeunesse", se rappelle Sophie Baptendier. "J’ai donc appelé au secours. Je me suis tournée vers une amie, membre d’un Lions club en Bretagne, car il existait au sein de ce Lions Club une cellule de lutte contre l’illettrisme." Le projet se met en place peu de temps avant le premier confinement. Une campagne de récolte de livres s’organise en métropole, dans l’ouest de la France. Au passage, l’association Hémisphère qui s’occupe de récupérer des livres d’occasion, de les réparer et de les vendre à tout petit prix décide de faire un don de 1 000 livres d’un coup. En parallèle, l’opération "un enfant, un livre" est déployée en Polynésie, entre février et mai 2021, pour tenir le coup. "Les Polynésiens ont été très généreux."
 
Noël 2020 : Les livres, près de 3 000, n’ont plus de lieu de stockage. Un restaurant, le Golf de Lorient, fermé pour cause de Covid, ouvre les portes de son sous-sol au Lions Club. Là, les ouvrages sont triés, rangés, réparés au besoin. À Tahiti, Sophie Baptendier cherche un moyen pour faire venir ce trésor. Le RSMA, partenaire de Polynélivre, prend la commande des opérations, sollicitant au passage AGS qui fait don du coût de transport. Finalement, le trésor prend la mer. Il est arrivé il y a quelques jours. Le régiment va les réceptionner, la filière magasinier va se charger de les trier.
 
 

​Des actions à foison

Mardi dernier, Polynélivre a ouvert une boîte à livres au Centre de la mère et de l’enfant de Hamuta. Une de plus. La liste n’en finit pas de s’allonger. Sachant que la première boîte à livres a vu le jour au Conservatoire artistique de Polynésie française en 2016 à l’initiative d’une maman d’élèves, Patricia. L’idée ? Mettre à disposition des ouvrages gratuitement aux visiteurs, passants, élèves, parents… N’importe qui peut se servir, mais aussi garnir ces boîtes à livres. Le concept fonctionne bien, d’autres initiatives ont vu le jour depuis. Polynélivre gère elle-même (il faut les étiqueter, les ranger, parfois les réparer) une petite quarantaine de boîtes à livres à Tahiti, mais aussi dans les îles. Elles sont installées dans des parcs, centres commerciaux, écoles… "Cette année, nous aimerions en développer aussi dans les internats", précise Sophie Baptendier toujours sur le pont.
 
Les actions de Polynélivre sont nombreuses : lecture, mise à disposition et dons d’ouvrages, formation à l’animation autour du livre, mais aussi location de paniers de livres. Ainsi, des écoles peuvent profiter d’une sélection d’ouvrages sur un thème donné à moindre coût. Les actions se diversifient, évoluent depuis 2006, date de naissance de l’association. Elles sont parfois aussi ralenties en raison d’une pénurie de bénévoles. Mais il faut comprendre qu’un certain nombre de membres doivent mener à la fois vie associative et vie professionnelle. Sophie Baptendier, notamment, est professeure documentaliste à l’école Tiarama.
 

​Objectif ESJ


​Retour en Métropole


​À la recherche de bonnes âmes


​Contacts

FB : Polynélivre
Tél. : 89 36 31 54
http://polynelivres.blogspot.com/

Rédigé par Delphine Barrais le Mercredi 4 Août 2021 à 20:31 | Lu 1213 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers