Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Simple amende pour l’accident mortel de Fakarava



Simple amende pour l’accident mortel de Fakarava
PAPEETE, le 2 juillet 2019 - Le tribunal correctionnel a requalifié ce mardi les faits d’« homicide involontaire » reprochés à une jeune étudiante. En février 2018, alors que la prévenue conduisait un véhicule en état d’ébriété, un homme de 27 ans avait perdu la vie en sautant de la benne de la voiture à Fakarava. Elle a finalement été condamnée pour « conduite sous l’empire d’un état alcoolique » à une amende et à 3 mois de suspension de son permis de conduire.

Le jour des faits, le jeune homme et la prévenue avaient passé une partie de la journée à boire avec des amis sur une plage de Fakarava. Voyant que la victime s’énervait, la jeune femme avait décidé de prendre le volant afin de la ramener. Sur le chemin, le jeune homme de 27 ans avait sauté de la benne. Malgré l’intervention des secours, il n’avait pas survécu à cette chute.

La conductrice du véhicule a comparu ce matin devant le tribunal correctionnel pour répondre d’un « homicide involontaire ». La jeune femme, étudiante en Master 2 a expliqué qu’elle avait tenté de calmer son ami durant toute la soirée. Constatant qu’il restait très agité, elle avait décidé de le ramener. Selon les occupants de la voiture, le jeune homme avait sauté de la benne alors que le véhicule était en marche.

Faits requalifiés

Affirmant que la prévenue aurait du « réfléchir » avant de prendre le volant, le procureur de la République a requis six mois de prison avec sursis.

Pour la défense de la jeune femme, qui avait 20 ans à l’époque de l’accident, son avocate a rappelé que sa cliente, « une travailleuse au parcours sans tâches », s’était retrouvée dans une « situation très difficile ».

Au regard du contexte de cet accident, le tribunal correctionnel a finalement décidé de requalifier les faits d’« homicide involontaire » en « conduite sous l’empire d’un état alcoolique ». La prévenue a été condamnée à 30 000 francs d’amende et à 3 mois de suspension de son permis de conduire.

Rédigé par Garance Colbert le Mardi 2 Juillet 2019 à 16:25 | Lu 2422 fois





Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:15 Puta’i garde le choix pour les municipales

Jeudi 17 Octobre 2019 - 21:10 L’autre affaire qui embarrasse l’APC

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués