Tahiti Infos

Seuls 24 contrats de Sabena transférés à Jet Aviation


Tahiti, le 30 juin 2021 – Les négociations entre les avocats des différentes parties ont permis d’aboutir à un accord, sans que le juge des référés n’ait à se prononcer sur le transfert des contrats de Sabena vers Jet Aviation. Reste la question des plans social et de départ volontaire. Les syndicats attendent une réponse. Un comité d’entreprise est prévu ce jeudi matin.
 
 
Le transfert des contrats de Sabena Technics vers Jet Aviation est acté. Le juge des référés devait rendre sa décision ce mercredi, tandis que des négociations entre avocats se sont tenues dans les jours précédant.

“Il y a eu beaucoup de discussions entres les trois parties. Nous avons pris le temps pour que tout le monde puisse se voir et s’entendre, afin d’accompagner tous les employés qui en ressentaient le besoin”, témoigne Me Eftimie-Spitz, avocate du syndicat CSTP-FO. Ces discussions ont abouti à un accord mardi soir. Le juge des référés a acquiescé le procès-verbal de négociation de prendre une décision “qui ferait des mécontents”, pour reprendre les mots de l’avocate.

“Il faut continuer la grève”

Jet Aviation accepte de reprendre 24 employés de Sabena Technics, avec les mêmes acquis dans leur contrat, car beaucoup d’entre eux ont travaillé de nombreuses années à l’entretien des avions militaires. Terii Jaulin, représentant syndical CSTP-FO, estime que cet accord est “déjà une bonne avancée, car les salariés ont une première réponse sur l’avenir d’une partie d’entre eux.”

Mais si la question du transfert des contrats est réglée selon cette procédure d’urgence du tribunal du travail, reste la question des plans social et de départ volontaire. Le syndicaliste réaffirme néanmoins que “ses gars” sont en grève depuis plus de deux mois maintenant, et qu’ils sont à bout, même s’ils ne souhaitent lâcher l’affaire pour rien au monde : “Il faut continuer la grève. C’est bien qu’il y ait 24 ou 25 contrats maintenus ou récupérés de chaque côté, mais il y en a 40 sur la sellette.”
 
Pas de réponse de Sabena
 
Les entretiens d’embauche de Jet Aviation ont déjà démarré. Une préférence pour les locaux licenciés sera appliquée, selon le groupe suisse. Le nom des 24 salariés reconduit devrait être connu le 16 juillet. Mais du côté de Sabena, pas de réponse encore. Pour Terii Jaulin, “Sabena attendait le procès pour prévoir son plan de départ volontaire.”

Si la CSTP-FO souhaite attendre le comité d’entreprise prévu demain à Sabena pour décider des suites à entreprendre, le syndicat UNSA envisage déjà de déposer une nouvelle demande en référé devant le tribunal du travail. “Il n’y a pas encore de plan de départ volontaire. Nous n’en avons pas parlé car ils ne veulent pas en entendre parler”, nous livre Patrick Joly, son représentant.
Lui aussi attend une réponse pour “les 40 salariés sur le carreau”, tout en déplorant le fait que pour le moment, trois Casa CN-235 sont au sol, deux sont en panne et un est en attente de visite : “On ne peut plus procéder aux évasans !”

Sollicité sur le comité d’entreprise de  jeudi matin et sur le plan social, André-Yves Nasone, le directeur local, n’a pas souhaité répondre à nos questions.
 

Rédigé par Valentin Guelet le Mercredi 30 Juin 2021 à 18:30 | Lu 1692 fois