Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Sénat : Richard Tuheiava propose de protéger les terres et savoirs agricoles des Outre-mer



Richard Tuheiava, l'un des deux sénateurs polynésiens
Richard Tuheiava, l'un des deux sénateurs polynésiens
PAPEETE, le 8 avril 2014 – En commission parlementaire du sénat sur le projet de loi d'avenir pour l'agriculture, l'alimentation et la forêt, le sénateur polynésien Richard Tuheiava a co-déposé cinq amendements vendredi 4 avril, dont plusieurs sont destinés à mieux protéger les ressources agricoles outre-mer. Par exemple pour lutter contre le phénomène de mitage, le sénateur et cinq collègues socialistes des DOM-TOM ont proposé l’amendement 473 rectifié. Le mitage (ou grignotage) est ce phénomène qui voit une maison s’installer en zone rurale, puis une autre, et encore une, jusqu’à ce que les anciens champs soient transformés en quartiers résidentiels. Un grave problème pour l’agriculture, en particulier à la Réunion. Les sénateurs veulent donner aux SAFER (des sociétés publiques chargées de dynamiser l’agriculture) plus de pouvoir pour racheter des terres agricoles disputées par l’urbanisation. Des propositions de ce genre ont déjà été bloquées 26 fois par la commission des finances. Un bras de fer parlementaire est donc en cours.

Deux autres amendements défendus par les six sénateurs ultramarins ont plus de chances de passer. L’un veut adapter la réglementation sur les projets d'intérêt général (PIG) aux spécificités de l’Outre-mer. Ces PIG permettent entre autres de faciliter des projets d’aménagement ou de protection de l’espace naturel. L’autre proposition veut mieux protéger l'accès aux ressources génétiques et aux savoirs traditionnels de nos territoires.

Une dernière proposition, qui a cette fois rassemblé d'autres sénateurs socialistes et de droite à l’intérêt plus métropolitain, vise à combler les « dents creuses » dans les villages du littoral. Les terres en bord de mer sont en effet protégées en métropole, mais certains hameaux ont des espaces non construits au milieu de parcelles bâties (les fameuses « dents creuses »). Les populations se plaignaient que de nouveaux hameaux soient autorisés à être construits alors qu’il reste de la place dans les villages existant. Cet amendement a de fortes chances de passer.

Rédigé par Jacques Franc de Ferrière le Mardi 8 Avril 2014 à 10:29 | Lu 1309 fois







1.Posté par vita le 08/04/2014 14:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ne s'agit-il pas de matière où la Polynésie a compétence ?
Sauf erreur l'agriculture et l'aménagement sont des compétences de la Polynésie et non de l'Etat

2.Posté par Téra le 08/04/2014 15:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

3.Posté par lyna le 08/04/2014 15:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pourquoi le sénateur Richard cosigne des amendements qui ne concerneront même pas la Polynésie : l'aménagement du territoire comme l'urbanisme ou l'agriculture sont des compétences de la PF ? Pour faire oublier les résultats à Arue ?

4.Posté par Matanoa le 08/04/2014 19:31 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Votre commentaire a été modéré, merci de votre compréhension. La rédaction

5.Posté par Vainui le 08/04/2014 20:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A propos de sénateur: Le sénateur Millaud disait "n'allons pas devenir une colonie européenne". Et quand on voit qu'aujourd'hui un suédois peut venir s'installer en Polynésie et prendre le travail de nos enfants qui souffrent déjà du chômage, c'est effrayant. Déjà que 5000 expatriés français arrivent chaque années en Polynésie et on dit rien!! Voilà que maintenant on a ouvert les portes à toute l'Europe! Qu'est-ce qu'il a foutu pendant des décennies Flosse hein? Que du bling bling! Avec tout le fric que Chirac lui a donné il aurait pu bâtir des industries solides pour assurer l'emploi et surtout le protéger au lieu de bâtir des palaces qui nous endettent! Et dire que le gouvernement upld a du travailler avec des clopinettes, n'est-ce pas madame robinet fermé alias Girardin? Madame Girardin, employée par copain Flosse et payé près de 2 millions par mois avec l'argent des polynésiens. Et nos diplômés polynésiens alors? On a des docteurs dans toutes sortes de disciplines qui auraient bien aimé une place comme ça. Et les 15 000 emplois au lendemain des élections? Où sont-ils?

6.Posté par tuputupua2014 le 09/04/2014 02:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Téra : tu devrais surveiller ton langage un petit peu quand même et te montrer sous ton vrai visage et aller le lui dire en face, tu crois pas ? au lieu de venir nous partager tes injures publiques en ligne lâchement. en tous cas, je ne partage pas forcément tous les actions de ce jeune monsieur mais je dois reconnaître qu'il sait au moins être présent dans son propre hémicycle pour travailler, lui au moins. C'est pas comme nos 3 "orangers" à l'assemblée nationale quinevont même pas siéger pour écouter le nouveau premier ministre.

7.Posté par FL le 09/04/2014 03:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Ben non, ce n'est pas de notre compétence, de même que notre domaine maritime.

8.Posté par Matanoa le 09/04/2014 09:01 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

I love you Toofa! Bravo pour tout le travail que tu as accompli, le plus jeune sénateur de la République et le plus bosseur des sénateurs de PF. Merci aussi d''avoir œuvre pour la réinscription de la PF sur la liste onusienne des pays non autonomes.

9.Posté par manoa le 09/04/2014 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Vainui, 5000 expatriés français arrivent chaque années en Polynésie. Ha bon d'ou viennent tes sources. C'est du délire. Arrête d'écouter les menteurs de l'UPLD.
Et combien d'enfant du Fenua partent en métropole pour leurs études ou pour connaitre autre chose.
C'est comme ça dans tous les pays du monde, il y a des entrées et des sorties.
T'imagine 5000 expatriés par an !!!

10.Posté par Kapu le 09/04/2014 13:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@ Lyna POST 3 :
Richard cosigne dit "elle" !! d'abord c'est le Sénateur qui Co-signe ensuite il est Sénateur de la République française et pas juste de la Polynésie.
A la question donc : Pourquoi le Sénateur .... fait il son travail ?
suffit de lire ta bêtise de question pour comprendre que tu ne connais même pas le rôle d'un Sénateur, alors retourne t'occuper de tes oignons dans ta cuisine de 4 m.

A notre cher Sénateur Merci Merci Merci du travail que tu accomplis et que tu continue à faire pour notre Polynésie, Big SMACK mouaaaahhhh !

11.Posté par Marquisien le 09/04/2014 13:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le Sénat analyse le potentiel des ZEE
Publié le mercredi 09 avril 2014 à 01H00

Les Nouvelles se sont procuré le rapport d'information sur les enjeux des zones économiques exclusives des outre-mer, élaboré par trois sénateurs, dont le Polynésien Richard Tuheiava. Les richesses naturelles de ces ZEE sont une “promesse d'avenir” pour la France. Mais en a-t-elle les moyens ?

La région Pacifique est présentée comme “de plus en plus stratégique” pour la France

Le rapport sénatorial sur les enjeux des ZEE doit alimenter la réforme annoncée du code minier national

Malgré “un réel engouement, au moins dans les paroles” depuis les années 1970 pour les nodules polymétalliques, “aucun inventaire systématique n’a été engagé depuis lors, faute de moyens”

12.Posté par emere cunning le 09/04/2014 15:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@Vainui, en plus de vos promesses que vous n'avez jamais eu l'intention de tenir, c'est à cause de tous vos gros mensonges, comme celui-ci, que la population vous a viré, allez ouste, dehors. Mais vous n'avez toujours pas compris qu'ils n'avalent plus vos histoires à dormir debout. Si nos portes étaient grandes ouvertes à l'Europe et aux européens, nous serions déjà à l'euro comme tous les autres pays membres (one example among others). Quant à l'argent de la France, les polynésiens savent où il est passé, de celui qui a servi à leur construire de quoi vivre décemment à celui venu enrichir leur patrimoine ici et dans nos îles, comme Anuanuraro, ne vous en déplaise. On ne peut en dire autant de celui laissé en 2004 dans les caisses à la gestion de l'UPLD, gaspillé en balades ou dans le Rocklands en Nouvelle Zélande pour le seul hanahana de ton peretiteni Oscar quand les "feia riirii" dont il se vantait d'être le metua n'en auront jamais profité. Et ce n'était pas des clopinettes.

13.Posté par Vainui le 09/04/2014 19:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Aux jeunes qui lisent ces malheureux commentaires, je vous invite à faire vos propres recherches et ne croire personne sur parole. Et ça inclut aussi les miens. C'est pas facile de trier parmi tout ce qu'on lit sur Internet mais faites le petit à petit. Questionner tout ce vous lisez.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués