Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Sculpture : Teva Victor expose ses nouveaux tiki polynésiens



Résidant à Punaauia, Teva Victor nous dévoile en avant-première sa nouvelle collection qu'il présentera dès mardi à la Maison de la culture.
Résidant à Punaauia, Teva Victor nous dévoile en avant-première sa nouvelle collection qu'il présentera dès mardi à la Maison de la culture.
PAPEETE, le 22 novembre 2016 - Teva Victor présentera, dès mardi prochain, ses nouvelles créations sur pierre à la Maison de la culture. Une collection comprenant une douzaine de sculptures de taille moyenne, qui rendent toujours un hommage appuyé à la culture polynésienne et sont marquées par la griffe singulière de l'artiste.



Le sculpteur est de retour sur le devant de la scène avec sa nouvelle collection, "l'aboutissement d'un an de travail", qu'il dévoilera à partir de la semaine prochaine "à la maison du peuple", dans la salle Muriavai. "Après une année 2015 très productive, surtout en œuvres monumentales qui ont principalement continué leurs vies chez Guy Laliberté, c'est donc tout naturellement que j'ai produit cette fois des œuvres à taille plus transportable pour préparer mon exposition de Papeete", explique Teva Victor. En effet, s'il concède que "ce n'est pas le même plaisir de créer ni le même effort", il avait envie de "toucher aussi un public demandeur de plus petites pièces, faciles à avoir chez soi et à déplacer".

L'artiste présentera ainsi une douzaine de nouvelles créations de formats moyens, pesant d'une dizaine de kilos à un demi-quintal environ. "J'utilise uniquement des pierres locales, et principalement du basalte de Tahiti. C'est un matériau fabuleux, riche en variétés, plus ou moins tendres ; les styles sont également très divers avec des dessins de gris, des dégradés de noir, de marron, de beige, et même de blanc, ainsi que des lignes et des points qui changent d'une pierre à l'autre. C'est toujours une découverte, mais c'est la pierre qui m'inspire, qui me guide avant tout", rapporte Teva Victor. Et de poursuivre : "J'aime respecter la pierre et conserver son aspect naturel, d'origine. C'est elle qui me dirige, me canalise, me donne la voie à suivre, selon si elle est lisse lorsqu'elle a roulé dans une rivière ou plus anguleuse quand elle provient d'une carrière."

Les sculptures sont cette fois de taille moyenne afin de pouvoir être exposées à l'intérieur des fare.
Les sculptures sont cette fois de taille moyenne afin de pouvoir être exposées à l'intérieur des fare.
HOMMAGE À LA CULTURE TIKI

Dans son atelier sis à Punaauia, il suit une démarche artistique qui comprend plusieurs étapes importantes : "Avant de travailler avec une pierre, je pose mes mains sur elle afin de sentir si son énergie est positive ou négative. Cette énergie créatrice est remarquable ; chaque pierre vient du cœur de la Terre mais possède un vécu différent, et donc des formes singulières en fonction de son niveau de refroidissement, etc. Je détermine ensuite l'emplacement de son visage, selon la face qui présente le plus d'intérêt, puis, en général, je place la partie fine en bas, afin d'établir une sorte d'équilibre inversé. Je commence alors à creuser et, petit à petit, je trouve l'harmonie avec la pierre. C'est un partage, on s'entraide… C'est une co-création au final."

Rondes, ovales, oblongues, compactes, ou encore longilignes, ses œuvres sont singulières : "Ce sont des visages métissés d'inspiration locale, avec des motifs polynésiens qui rendent hommage à la culture tiki. Mes pièces sont mi-tiki mi-hommes et, parmi ma nouvelle collection, deux d'entre elles sont des tiki Teva, avec le haut du visage caractéristique des tiki, et le bas plus réaliste avec une bouche pulpeuse ; c'est un peu ma marque de fabrique. Je m'amuse, je prends beaucoup de plaisir, tellement il y a d'infinies possibilités", précise par ailleurs l'artiste. En outre, ses sculptures sont marquées par une touche particulière : placées sur de magnifiques socles en bois, elles tournent à 360° afin d'offrir au spectateur un regard intégral sur l'objet.

Toutes les pièces sont posées sur des socles en bois et tournent à 360°.
Toutes les pièces sont posées sur des socles en bois et tournent à 360°.
UNE SCULPTURE "IN SITU" AU MUSÉE DE TAHITI

Après avoir grandi à Bora Bora, son île native, le fils de l'explorateur Paul-Émile Victor réside depuis une dizaine d'années à Tahiti. Une situation géographique "plus adaptée pour faire connaître son art au plus grand nombre", bien que le restaurant La Villa Mahana abrite quelques-unes de ses œuvres, jouant un rôle de vitrine permanente pour les visiteurs de la "Perle du Pacifique". Passionné par les pièces de grande taille laissant libre cours à une plus grande imagination, il envisage de créer de nouvelles œuvres monumentales en 2017. Déjà, en janvier dernier, il a réalisé un superbe tiki de 1,50 m pour un poids estimé à 800 kilos, qui trône actuellement devant le hall du Grand théâtre.

Dans le cadre de l'exposition "Tiki" au Musée de Tahiti et des îles, Teva Victor et plusieurs autres artistes vont en outre offrir des performances "in situ". "Je vais sculpter pour ma part une pièce moyenne de 90 cm de haut environ, pesant une centaine de kilos. Je la finirai ensuite plus tard, car à compter de mardi prochain, je me consacrerai entièrement à ma nouvelle exposition à la salle Muriavai où j'espère vous voir nombreux", annonce tout sourire l'homme qui murmure à l'oreille des pierres.

Sculpture : Teva Victor expose ses nouveaux tiki polynésiens
Infos pratiques

Du 29 novembre au 3 décembre
De 9 à 17 heures (midi le samedi)
Vernissage mardi 27 novembre, à partir de 18 heures
Salle Muriavai de la Maison de la culture
Contact : 40 54 45 36

Les œuvres d'art sont caractérisées par des visages métissés d'inspiration polynésienne.
Les œuvres d'art sont caractérisées par des visages métissés d'inspiration polynésienne.

Rédigé par Dominique Schmitt le Mardi 22 Novembre 2016 à 08:53 | Lu 7333 fois






1.Posté par Lou le 22/11/2016 18:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A corriger: Teava victor n'est pas "le petit-fils de l'explorateur Paul-Émile Victor", mais son fils. Merci tout de même pour cet article intéressant.

2.Posté par Erick Monod le 23/11/2016 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

...et de Colette , sa mère ..

3.Posté par Kriss le 23/11/2016 20:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo Teva ! C'est superbe ce que tu fais !

4.Posté par Tahia le 23/11/2016 21:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

des pièces sympa!! avec du charme, les motifs sont peut être de trop sur l'objet de la photo de l'article, ils sont à moitié faits...

5.Posté par tutua le 24/11/2016 08:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

salut Erick, toujours sur le scoop ?

6.Posté par tutua le 24/11/2016 08:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ceci dit, j'ai préféré ses premières oeuvres, moins " maniéreuses ", cela ne m'empêchera pas d'aller à l'expo

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués