Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Roche: résultats positifs d'un traitement combiné pour le mélanome



ZURICH, 29 septembre 2014 (AFP) - Le géant pharmaceutique suisse Roche a publié lundi des résultats positifs dans une étude de phase III concernant le traitement de patients atteints de mélanome avancé.

Cette étude, dite coBRIM, concerne l'association expérimentale du médicament cobimetinib de Roche avec le Zelboraf. La combinaison de ces deux traitements a permis à des patients atteints de mélanome avancé présentant la mutation V600 du gène BRAF, et non encore traités, de vivre significativement plus longtemps sans aggravation de leur maladie par comparaison avec le Zelboraf utilisé seul, a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué.

L'association a réduit de moitié le risque d'aggravation de la maladie ou de décès avec une moyenne de 9,9 mois de survie sans progression chez les patients les deux médicaments, contre 6,2 mois chez les patients n'ayant reçu que le Zelboraf,selon le communiqué.

Les résultats de cette étude seront présentés lundi durant le congrès de la Société européenne pour oncologie médicale (Esmo) à Madrid et ont été publiés simultanément dans le New England Journal of Medicine.

Roche a déposé une demande d'autorisation de mise sur le marché dans l'Union européenne pour cette association médicamenteuse. Il prévoit également de déposer une demande d'homologation auprès des autorités sanitaires américaines (FDA) d'ici la fin de l'année.

Le mélanome est moins courant mais plus agressif que d'autres formes de cancer de la peau, et entraîne davantage de décès.

Lorsqu'il est diagnostiqué de manière précoce, le mélanome peut généralement être guéri, a souligné Roche, précisant cependant que la majorité des patients atteints de mélanome avancé présentent un mauvais pronostic.

A l'heure actuelle, plus de 232.000 nouveaux cas de mélanome sont diagnostiqués chaque année dans le monde. Les cancers de la peau, qu'ils soient attribuables ou non au mélanome, sont à l'origine de 70.000 décès par an dans le monde.

Rédigé par () le Lundi 29 Septembre 2014 à 06:33 | Lu 546 fois




Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies