Tahiti Infos

Rivières : les comités de suivis confirmés et une charte en préparation


Les ministres de l'Equipement et de l'Environnement ont confirmé la mise en place de comités de suivis communaux des travaux de curage et d'aménagement des rivières de l'île de Tahiti. Albert Solia annonce que les services de son ministère travaillent actuellement à la rédaction d'un "code de bonne conduite" à l'attention des professionnels.
Les ministres de l'Equipement et de l'Environnement ont confirmé la mise en place de comités de suivis communaux des travaux de curage et d'aménagement des rivières de l'île de Tahiti. Albert Solia annonce que les services de son ministère travaillent actuellement à la rédaction d'un "code de bonne conduite" à l'attention des professionnels.
PAPEETE, 9 septembre 2015 – Le conseil des ministres a validé mercredi la proposition conjointe des ministres de l'Equipement et de l'Environnement pour la mise en place de comités de suivis communaux des travaux de curage et d'aménagement des rivières de l'île de Tahiti.

Le comité de suivi de la Taharuu devrait être mis en place dès la semaine prochaine a annoncé mardi soir le médiateur de la Polynésie française, Teiva Manutahi, qui en assurera la présidence au moins jusqu’au 18 octobre prochain, date du premier tour des municipales partielles de Papara.

Le conseil des ministres a acté mercredi le principe de la création, dans chaque commune de Tahiti, de comités de suivi des travaux de curage et d'aménagement des rivières. Ces instances réuniront les propriétaires riverains, les associations de protection de l’environnement, les représentants de la collectivité, des élus municipaux, des professionnels de l’extraction et seront placées sous la présidence du maire de chaque commune.

"Code de bonne conduite"

Le gouvernement a également pris acte de la constitution par la direction de l'équipement et de l'environnement d'une cellule curage qui aura pour mission de présenter dans les délais les plus brefs, un programme de curage des principales rivières à risque de l'île de Tahiti.

Parallèlement, le ministère de l’Equipement travaille actuellement à la définition d’une "charte des travaux de curage et d’aménagement des rivières". Ce document a pour vocation de devenir "un code de bonne conduite" à l’attention des professionnels, a déclaré Albert Solia mercredi lors d'un point presse. Le ministre de l’Equipement annonce que cette charte sera établie rapidement : "On s’est donné un mois", a-t-il déclaré, en soulignant : "Il s’agit de remettre un peu d’ordre dans tous les sens".

La chambre syndicale des métiers du génie civil et des travaux publics avait suggéré la mise en place d’un tel "code de bonne conduite" respecté par tous (associations, professionnels et Pays), lors d’une conférence de presse donnée le 31 août dernier en réponse aux accusations portées par les associations de protection de l’environnement. Le document est donc en cours de rédaction. "Ceux qui ne le signeront pas ou ne le respecteront pas seront interdits de travaux", a prévenu Albert Solia.

Encore quelques semaines de patience et on verra bien comment tout cela se met en place, courant octobre, si le ministère tient ses promesses.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Mercredi 9 Septembre 2015 à 15:17 | Lu 932 fois