Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Retraites : les syndicats maintiennent la pression



Le président du Pays a reçu les syndicats pendant trois heures ce mardi matin.
Le président du Pays a reçu les syndicats pendant trois heures ce mardi matin.
PAPEETE, le 16 janvier 2018. Le président du Pays Edouard Fritch a reçu ce mardi matin des syndicats de salariés. Ceux-ci demandent le "retrait" de la réforme des retraites et du projet de délibération modifiant la composition du CESC. Edouard Fritch s'est dit "décidé" à modifier le système de retraite mais est prêt à retarder la modification de la composition du CESC.

Les syndicats de salariés ont rencontré ce mardi matin le président du Pays pour parler du projet de loi modifiant le système de retraite. Après trois heures de discussions, Patrick Galenon, secrétaire général de la CSTP-FO, a commenté: "Les syndicats ont demandé de retirer les lois concernant la PSG et le projet de délibération concernant le CESC. Si ce n'est pas fait l'intersyndicale prendra les décisions qu'il se doit. Nous avons défendu notre point de vue concernant les réformes de la retraite, qui ne sont pas très sympas pour les salariés. Le président du Pays y a été sensible. Il a compris beaucoup de nos arguments."

Voulant faire passer la réforme des retraites avant les élections territoriales, Edouard Fritch essaye de ménager la chèvre et le chou. "Certains (représentants de salariés) sont revenus sur le fait que les économies en matière de couverture maladie pourraient venir soulager la retraite. A l'issue de nos discussions, nous avons constaté que cette solution n'est pas suffisante. Au niveau de la maladie, nous continuons à mettre en place le schéma d'organisation sanitaire. Nous faisons quelques économies mais les dépenses de maladie augmentent." Edouard Fritch ajoute : "Il fallait qu'on leur donne un peu plus d'explications sur les paramètres de la retraite. Je crois les avoir convaincus qu'il faut à tout prix des mesures si on veut que la retraite A puisse être versée à ceux qui auront cotisé pendant 35 ans."
Les syndicats de salariés (CSTP-FO, Otahi, CSIP et O Oe to oe rima) souhaitent que ne figurent pas écrit le recul progressif de l'âge légal de départ à la retraite et l'augmentation de la durée de la cotisation. Sur ce point, "ça bute un petit peu", reconnaît le président du Pays.

Mais Edouard Fritch souhaite mettre ce texte à l'ordre du jour d'une session extraordinaire à l'assemblée mi-février pour que le texte soit adopté par les représentants avant que la campagne pour les territoriales ne soit officiellement lancée. Il devrait donc revoir dans les prochains jours les syndicats. "Il ne faut pas que les échéances électorales influent en quoi que ce soit", insiste Edouard Fritch. "Cela fait deux ans qu'on travaille tous ensemble. On ne peut pas repousser encore une fois (ce texte). (…) J'ai retenu certaines propositions qui ont été faites par certains d'entre eux. Je vais voir comment on peut les adapter. Je suis très décidé à transmettre cette loi à l'assemblée. Nous devons prendre nos responsabilités. Là il y a une véritable urgence : on prend ses responsabilités ou on jette l'éponge."
A noter que A Ti'a i Mua n'était pas présent à ce rendez-vous. Le syndicat, favorable à une réforme des retraites, se démarque depuis plusieurs mois des autres syndicats. A Ti'a i Mua tiendra une conférence de presse jeudi matin sur le dossier des retraites.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mardi 16 Janvier 2018 à 15:02 | Lu 1583 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 23 Octobre 2018 - 09:43 Serez-vous la prochaine Miss Marquises ?

Mardi 23 Octobre 2018 - 09:22 Page enfant : poux et lentes

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués