Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Renouvellement d’une convention pour structurer les filières sportives



PAPEETE, le 21 janvier 2016 - La Mission d’aide et d’assistance technique du Haut-commissariat, le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports et ATN ont renouvelé une convention tripartite pour organiser la filière sportive en Polynésie. Cette année, l’accompagnement s’étend. Il est estimé à 10 millions de Fcfp.

En 2015 six millions de Fcfp ont été déboursés pour la structuration de la filière sportive en Polynésie française. Cette somme passe à 10 millions en 2016 (billets d’avion, prise en charge de formations). Elle est déboursée par la Mission d’aide et d’assistance technique (MAAT) du Haut-commissariat, le ministère de l’éducation et de l’enseignement supérieur, de la jeunesse et des sports et ATN qui ont renouvelé la convention jeudi matin.

Jusqu’à présent, les sportifs de haut niveau qui rayonnent à l’international comme par exemple Michel Bourez, restent rares. Ils percent souvent par leur propre moyen. Or, leur image participe à la promotion de la Polynésie française. Aussi, chaque institution et entreprise sensible à l’image de la Polynésie française à l’international y va de ses moyens par pérenniser ce qui résulte, plus ou moins, du fruit du hasard.

Dans ce contexte, dix cadres techniques fédéraux ont été placés dans dix fédérations sportives (il existe 36 fédérations en Polynésie). Georgy Adams, ancien joueur de basket professionnel – il a été en équipe de France – est de ces cadres. Il a une mission de détection et de développement du basket en compétition, du basket social dans les quartiers et du basket à l’école. Pour mener à bien ses missions, il a besoin de se former. Aussi est-il inscrit en Executif Master chef de projet sport. Cette formation se déroule sur un an et demi environ et compte huit modules. Georgy Adams est le premier à bénéficier des soutiens des signataires de la convention en 2016. Les neuf autres doivent aussi en bénéficier.

La convention 2016 va aussi permettre, de façon ponctuelle et précise, de faire venir des experts métropolitains sur le territoire. L’un d’eux est attendu dans les semaines qui arrivent pour faire un état des lieux des équipements en Polynésie. Ce qui permettra de développer et faire évoluer ces équipements pour le fenua et dans le cadre de l’organisation des Jeux du Pacifique en 2023.

Rédigé par Delphine Barrais le Jeudi 21 Janvier 2016 à 15:05 | Lu 618 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués