Tahiti Infos

Réinscription le Tavini réagit aux interventions des autonomistes


Dans un communiqué, le Tavini réagit aux interventions des autonomistes sur le volte de la réinscription:
La réinscription : Un contrat de développement pour tous

La désinformation et quelques gros mensonges sont la seule réponse des autonomistes au projet de réinscription de notre pays sur la liste des territoires à décoloniser. En résumé, les grands « penseurs » de l’autonomie ont opté pour la politique de l’autruche : la tête dans le sable.

Rappelons une fois de plus que la réinscription débouche sur un immense espoir : un contrat de « rattrapage et de développement » -ce sont les termes employés par l’ONU- élaboré par le Pays et l’Etat. Il ne s’agit plus de contrats du type de ceux signés par le Tahoeraa Huiraatira qui n’ont au final rien développé ni apporté en valeur ajoutée au Pays puisque la fin des années 90 a vu le commencement de la dégringolade économique et sociale du fenua.

Devant son incapacité à relever le défi, le chef du Tahoeraa a imaginé le scénario du pire : mettre en place un mode de scrutin qui le rendrait indéboulonnable, un fantôme de « démocratie » validé par la Patrie des Droits de l’Homme ! Nous connaissons tous la suite : le refus de reconnaître la volonté populaire pour le changement, le Taui, et la politique du pire : l’instabilité. Nous y sommes toujours et ces soi-disant responsables ont le culot de se présenter en futurs sauveurs ! Rappelons-nous que même l’ancien ministre de l’économie de GF reconnaissait à son sujet dans un interview paru en 2011 qu’il avait « certainement une grande responsabilité dans la situation actuelle. » et poursuivit « Comme quoi on peut être à la fois responsable de bonnes choses et avoir de grandes responsabilités dans les mauvaises ».

Pour les Nations Unies, la décolonisation vise à mettre en place un véritable développement durable au profit du colonisé, la France doit réparer les injustices faites à la Polynésie française. En clair, c’est la relance durable de notre économie et le relèvement de notre système social durement touché qui se feront sentir dès le lancement du processus. Le Tavini Huiraatira estime que la mise en place de ces accords devrait se définir avec toutes les composantes politiques, toutes les forces vives du pays.

Des soi-disant responsables continuent de nier les résultats du travail mené par le président Oscar Temaru et le sénateur Richard Tuheiava à New York. Au lieu d’aveugler et d’entraîner une partie de la population dans une impasse, la famille autonomiste devrait organiser un charter en direction de la Kanaky. Elle toucherait du doigt combien les accords de Nouméa ont relevé un pays qui menaçait de sombrer dans un conflit raciste. C’est le Parti Socialiste qui a initié cette politique réaliste et généreuse.

Car : 2271

Rédigé par communiqué du Tavini le Dimanche 17 Février 2013 à 18:20 | Lu 873 fois