Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Réinscription : Tarahoi proclame séance tenante "son opposition à la procédure"



Réinscription : Tarahoi proclame séance tenante "son opposition à la procédure"
PAPEETE, jeudi 16 mai 2013 – Les nouveaux élus de l'assemblée ont voté en fin de matinée par 46 voix sur 57 leur opposition à la procédure de réinscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non autonomes de l’ONU alors que l’examen du texte est programmé vendredi matin à New-York..

D’abord présenté comme un projet de résolution "urgent" par le groupe Tahoera’a, le texte a finalement été adopté à une forte majorité avec la qualité de "vœu". Il exprime la volonté de la nouvelle majorité de mettre "un terme à la procédure d'inscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser" aux Nations Unies.

Ce "voeu" sera communiqué au Nations Unies par l'intermédiaire du ministère des Affaires étrangères, a expliqué Gaston Flosse, interrogé par la chaine TNTV.

> voir aussi : Opposition à la réinscription : "C'est un voeu" martèle Gaston Flosse

En dépit d'un ordre du jour apparemment réglé comme une partition, c'est par une intervention finement préparée de Gaston Flosse – et non officiellement inscrite au programme – que la discorde est entrée dans l'assemblée, alors que la séance inaugurale touchait à sa fin.

A 8 h 50, jeudi, les représentants du groupe A Ti'a Porinetia avait déposé, de leur côté également, au secrétariat de l'assemblée de Polynésie française, une proposition de résolution allant dans le même sens que celle du Tahoera'a, mais le parti orange n'a pas souhaité faire cause commune avec la demande du groupe de Teva Rohfritsch.

L'examen du projet de résolution L56 "Droit de la Polynésie française à l'autodétermination" est programmé vendredi 17 mai à New-York, et doit avoir lieu en assemblée plénière à l'ONU. Les deux groupes se rejoignent sur le caractère d'urgence d'une manifestation d'opposition des autonomistes polynésiens.

Suite à la demande exprimée par Gaston Flosse, sur fond d'agitation bruyante du camp souverainiste, Edouard Fritch avait suggéré à l'assemblée un, “Je vous propose de soumettre au vote le vœu que vient d’exprimer Gaston Flosse", ponctué par les “aita, aita” un brin agacés de Vito Maamaatuaihautapu et alors que Jacqui Drollet s’agitait sur son siège et que Richard Tuheiava pointait un doigt tendu vers le plafond de l’hémicycle pour demander la parole.

Coup de théâtre

A la suite de quoi, je convoque une conférence des présidents”, a continué imperturbable Edouard Fritch “pour modifier l’ordre du jour et afin que vous puissiez intervenir", a-t-il ajouté en couvant Jacqui Drollet du regard alors que l'ancien président de l'APF s'exprimait dorénavant en reo ma’ohi et que les “Aita, aita”, de Vito Maamaatua se distinguaient à peine au-dessus de la sourde rumeur d'une assemblée maintenant en désordre.

Qui est pour…, qui est contre…, qui s’abstient. Personne ? Notre assemblée étant souveraine, je suspends la séance, je convoque la conférence des présidents”, a fini par trancher Edouard Fritch, autoritaire.

Jacqui Drollet : “Non, non, non, non, non, non”, avant d'interpeller directement Jean-Pierre Laflaquière : “Devant le haut-commissaire, vous êtes en train de bafouer… Ca commence bien, ça commence bien”. Puis s'adressant au représentant de l’Etat : “Monsieur le haut-commissaire, il y a des règles qui régissent cette assemblée ! Qu’est-ce que c’est que cette résolution ? Elle n’est pas à l’ordre du jour. Et vous laissez faire ? Vous êtes le garant de la légalité ! La résolution n’est pas inscrite à l’ordre du jour, elle n’est pas inscrite !"

Peu de temps après les 10 conseillers présents du groupe UPLD désertaient les bancs de l'opposition pour tenir une conférence de presse.

> Lire aussi : L'UPLD quitte l'assemblée "les lois ne sont pas respectées"

> Lire aussi : Le Haut-commissaire n’a pas qualité à intervenir à l'assemblée de Polynésie

Quelques instants plus tôt, c’est en ces mots qu’après quelques plaisanteries Gaston Flosse s’était adressé au Président de l’Assemblée : “Nous avons déposé ce matin, au secrétariat général de notre assemblée, au nom des 38 représentants du groupe Tahoer’aa Huira’atira, une proposition de résolution visant à ce que l’Assemblée générale des Nations Unies mette un terme à la procédure qui devrait conduire notre pays à être inscrit sur la liste des territoires non autonomes à décoloniser. Nous insistons pour que cette proposition soit organisée séance tenante. C’est une proposition urgente, car personne n’ignore que demain, mais en fait dans quelques heures, compte tenu du décalage horaire, l’Organisation des Nations Unies sera amenée à se prononcer sur un projet de résolution initié par monsieur Oscar Temaru et visant à remettre en cause les liens juridiques et politiques qui nous unissent à la France, sans que les personnes directement intéressées, c’est à dire le peuple polynésien, aient été conviées à se prononcer sur cette importante question. Compte tenu de cet impératif, il n’est pas possible de consacrer une journée entière à cette proposition. Mais nous sommes tous informés de cette question, puisque depuis deux ans le débat agite notre pays et qu’il a été tout particulièrement présent durant toute la campagne électorale, c’est pourquoi, M. Le Président, je vous demande de bien vouloir inviter notre assemblée à entériner cette modification de l’ordre du jour et à se prononcer sur ce point (…)

Finalement, ne pouvant valablement être voté sous la forme d'une résolution, le texte a été adopté séance tenante en qualité de voeu de l'Assemblée de Polynésie française.

Rédigé par Jean-Pierre Viatge le Jeudi 16 Mai 2013 à 12:10 | Lu 2741 fois







1.Posté par LaVérité le 16/05/2013 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

46 voix !
C'est énorme !
Enfin l'avis du peuple est respecté dans ce Pays !
MERCI à LA DEMOCRATIE.

2.Posté par Martino TUHEIAVA le 16/05/2013 13:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mdr, nous venons d'assister une nouvelle fois à l'illustre intervention de M. Flosse dans toute sa splendeur de dictateur. Aussitôt dit, aussitôt fait!!! Il suffit que le vieux fe'i lève le doigt et prononce son évangile pour que son pantin au perchoir courbe l'échine et se plie à ses exigences, que dis-je, à ses ordres!!! Sans même tenir de la demande de parole exprimée par M. Rohfritsch ainsi que certains élus de l'UPLD, Pinocchio demande instamment à ce que les propositions de M. Flosse soient soumises au vote, faisant fi de l'ordre du jour établi. Mdrrrrr!!! Elle est pas belle la vie?

3.Posté par Homere Valanski le 16/05/2013 14:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pauvre France colonialiste,
Ton Haut-Commissaire persiste
A n'être rien moins que puppet
D'un Etat central d'opérette.

En bafouant la légalité,
Tu louvoies dans l'indignité.
En renouant avec les passe-droits,
Tu cesses d'être un état de droit.

Complice schyzophrénique
De sombres visées coloniales,
Cannibales et abyssales,
Tu perds ton sens de l'éthique.

Redresses-toi
Pour ceux que tu jobardes,
N'ignores pas
Que l'Histoire te regarde!

"C'est une une voie de fait. Le texte présenté par le Tahoeraa n'est pas valable; ou bien c'est une résolution et il viole la loi en ne respectant pas les délais prévus, ou bien c'est un voeu et c'est un détournement de la loi, les textes sous forme de voeu n'existant pas au sein de l'Assemblée." [Richard Tuheiava]

Homère Valanski

4.Posté par tivava le 16/05/2013 21:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Oscar est vraiment usé; et dire que ça ne servirait à rien...!

5.Posté par bs le 16/05/2013 22:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

@LaVérité : la démocratie doit-elle s'exprimer de façon illégale ?! Et en faisant appel à un peu de pragmatisme, tu verras que les autonomistes se complairont dans le processus de réinscription.

La différence entre OT et GF, c'est que le premier a mené une résolution en béton, reconnue par la statut, la loi et l'APF. Et on aura beau dire que "la majorité de la population est contre", la réinscription n'est pas un changement assez radical pour être soumise à référendum. Même réinscrits, on aura toujours notre passeport français dans 20 ans, avec une garantie en plus ; celle de défendre de façon efficace nos intérêts et ceux des générations futures.

Notre système est à bout de souffle, soit en avance, soit on fonce droit dans le mur... À nous de décider !

6.Posté par fenua le 17/05/2013 08:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Encore une fois voilà un exemple d'amateurisme!!! C'était bien la peine d'avoir suivre un cours accéléré chez flosse!!
Le matin, flosse propose un projet de résolution qui se transforme en ...voeu dans l'après-midi. Le plus drôle, c'est qu'en interviewant fritch et bouissou, ils étaient sûrs d'eux!! "Vous allez voir" qu'il disait...
Incroyable qu'ils ne connaissent pas le règlement à ce niveau là.
Bref de l'amateurisme !!!
Ils devraient faire sciences po ou l'ena pour se former comme les politiciens de métropole et là leur salaires indécents seraient justifiés!!!!

7.Posté par tahui le 17/05/2013 09:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

l'ONU avait en 2009 condamné la présence française à Mayotte, devenu en 2011 le 101e département de France

8.Posté par Joseph TEMAURI le 18/05/2013 08:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Le plus amusant dans cette histoire de réinscription est que TOUT ces pays soi disant indépendants qui ont voté à l'ONU, rêve d'un état comme la France chez eux qui déverse des milliards sans demander grand chose en échange.
Croyez moi les copains j'ai voyagé dans le Pacifique et ils me posent tous la même question : la France "exige" quoi en échange ?. Un merci que l'on ne lui donne même pas !

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués


















ranktrackr.net