Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Reconnaissance du fait nucléaire : "un leurre pour endormir la conscience du peuple ma'ohi" (Tavini Huira'atira)



Un tir d'essai nucléaire en 1970 en Polynésie française : les militaires regardent le champignon atomique se dissiper dans l'atmosphère (source : moruroa.org).
Un tir d'essai nucléaire en 1970 en Polynésie française : les militaires regardent le champignon atomique se dissiper dans l'atmosphère (source : moruroa.org).
PAPEETE, le 14 novembre 2018. Les représentants à l'assemblée doivent examiner ce jeudi le projet de loi organique proposant d'inscrire la reconnaissance du fait nucléaire dans le statut d'autonomie. Pour le Tavini Huira'atira, cette insertion "n'est qu'un leurre pour endormir la conscience du peuple ma'ohi".


Le projet de loi organique préparé par l'Etat modifiant le statut d'autonomie a été inscrit à l'ordre du jour de la séance de ce jeudi à l'assemblée.

Parmi les modifications, il faut retenir que le projet de loi propose qu'il soit inscrit que "La République reconnaît la contribution de la Polynésie française à la construction de la capacité de dissuasion nucléaire et à la défense de la Nation", que "l’État assure l’entretien et la surveillance des sites concernés des atolls de Mururoa (Moruroa, ndlr) et Fangataufa" et "accompagne la reconversion de l’économie polynésienne consécutivement à la cessation des essais nucléaires".

Ce point risque d'être longuement discuté car il est loin de susciter l'approbation de la classe politique. Ce mardi matin, le Tavini Huira'atira a en effet dénoncé "les manœuvres de la France du président Macron".

Pour le parti bleu, "il serait plus honorable pour l'Etat d’avouer que le peuple ma'ohi a été volontairement sacrifié sur l'autel de la Raison d'Etat, pour la seule grandeur de la France, et que c'est sous la contrainte et le mensonge que ce peuple a subi 193 bombes atomiques aux conséquences catastrophiques, notamment transgénérationnelles".

"La mention de la reconnaissance du fait nucléaire dans le statut d'autonomie n'est qu'un leurre pour endormir la conscience du peuple ma'ohi"
, regrette le Tavini Huira'atira.

"La France doit enfin assurer l'ensemble de ses responsabilités en matière de contamination nucléaire et d'indemnisation des préjudices qu'elle a causés", conclut le Tavini Huira'atira dans son communiqué.

Les représentants en commission des institutions avaient aussi jugé la semaine dernière, comme les membres du Syndicat pour la promotion des communes, que cela n'était pas suffisant. Les élus du Tapura souhaitent que "la reconnaissance de l’impact sanitaire, social, environnemental et économique des essais nucléaires en Polynésie française et la dotation de compensation économique soient inscrites dans la loi organique".

Ils ont aussi demandé que l'Etat rembourse à la CPS les frais liés à la prise en charge des patients souffrants de maladies radio-induites.


> Lire aussi Maladies radio-induites : les élus demandent le remboursement de la CPS


Modification du statut : les maires demandent à l'Etat davantage d'engagements

Communiqué du Tavini Huira'atira


Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 14 Novembre 2018 à 08:46 | Lu 977 fois

Tags : NUCLEAIRE





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 16:47 Pascale Taurua, parcours d’une artiste peintre

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués