Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Raivavae : un mort, des questions



Pour le frère de la victime, c’est un accident. Placé en garde à vue samedi à Raivavae, il va être entendu à nouveau en raison du décès de sa victime mercredi, mais à Tahiti cette fois.
Pour le frère de la victime, c’est un accident. Placé en garde à vue samedi à Raivavae, il va être entendu à nouveau en raison du décès de sa victime mercredi, mais à Tahiti cette fois.
PAPEETE, le 13 août 2015 - L’homme grièvement blessé, samedi 8 août en marge d’une fête alcoolisée à Raivavae, est décédé mercredi soir au CHPF du Taaone. Son frère lui aurait délibérément foncé dessus en voiture. Mais ce dernier affirme qu’il s’agirait d’un accident. La victime était le dernier témoin à pouvoir dire le contraire. Une enquête pour homicide involontaire aggravé a été ouverte.

Il n’a pas survécu. L’homme grièvement blessé après avoir été renversé par une voiture conduite par son propre frère, samedi dernier en marge d’un mariage familial arrosé à Raivavae, dans l’archipel des Australes, est décédé mercredi soir à l’hôpital, a-t-on appris de sources proches du dossier. Le malheureux, qui souffrait de multiples fractures, avait fait l’objet d’une évacuation sanitaire d’urgence vers le centre hospitalier de la Polynésie française, à Pirae.

Initialement ouverte pour des violences volontaires avec arme – l’arme étant la voiture dans ce cas précis- le décès de la victime change la donne dans cette affaire où l’on parle désormais d’homicide involontaire aggravé du côté du parquet de Papeete.

L'a-t-il fait exprès où pas ? Lui soutient que non

Le drame s’était produit vers 18 h 20. Selon les premiers éléments recueillis par les gendarmes de la brigade territoriale de Raivavae, une dispute avait éclaté entre les deux hommes, alcoolisés. A la fin de la cérémonie, la victime s’en était allée à pied et le second, en voiture, lui aurait alors roulé dessus. Délibérément ? C’est toute l'ambiguïté de ce dossier.

Placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie locale après les faits, le mis en cause, âgé de 40 ans, soutient de son côté qu’il s’agit d’un accident. Qu’il a perdu le contrôle de sa voiture, heurté le talus et fini sa course contre son pauvre frère. Il avait 0,8 gramme d’alcool dans le sang.
Remis en liberté à l’issue de son audition, le décès inattendu de son frère, quatre jours après les faits, va lui valoir d’être à nouveau interrogé par la justice sur les circonstances du drame, mais du côté de Tahiti cette fois.

Les gendarmes comptaient en effet beaucoup sur la version du défunt pour tirer au clair les conditions de cet "accident", dont personne à part les deux frangins ne semble à ce jour avoir été témoin.

Rédigé par Raphaël Pierre le Jeudi 13 Août 2015 à 19:59 | Lu 3318 fois

Tags : FAITS DIVERS




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance