Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Raiatea : Terrifié par ses codétenus, il se fait la belle de la prison



"Moi je veux faire ma peine, c'est tout, pas la boniche. Je veux être tout seul dans une cage" a expliqué hier le jeune détenu, depuis le box des prévenus.
"Moi je veux faire ma peine, c'est tout, pas la boniche. Je veux être tout seul dans une cage" a expliqué hier le jeune détenu, depuis le box des prévenus.
PAPEETE, le 6 mars 2017 - Le jeune homme, 22 ans, visiblement très fragile, s'était enfui du centre pénitentiaire de Uturoa par les toits, la semaine dernière, pour échapper à des codétenus qui le traitait "comme un esclave" depuis son incarcération, le 24 février dernier.


La cavale du fuyard n'aura duré que quelques heures. Le temps pour les gendarmes de le retrouver caché et inquiet dans un fossé, en bord de route, à une centaine de mètres à peine de la prison de Uturoa d'où il venait de s'échapper. Jugé ce lundi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Papeete, ce jeune détenu de 22 ans a écopé de 2 mois prison ferme supplémentaires pour cette évasion express. Une peine qu'il ira purger, en complément des 18 mois de prison ferme qui lui avait valu d'être écroué sur son île, à la maison d'arrêt de Nuutania, à Tahiti.

Presque un soulagement pour ce petit voleur multirécidiviste, qui s'était fait la belle, selon ses dires, pour échapper à la pression de ses codétenus : "J'ai eu peur des autres prisonniers, ils me font laver leur linge, m'empêchent de m'asseoir, me traitent comme leur esclave". Depuis le box, c'est un garçon stressé qui s'exprime devant les juges. Des traces de scarifications abîment ses bras, son cou. Il menace de se suicider. "Moi je veux faire ma peine, c'est tout, pas la bonniche. Je veux être tout seul dans une cage, tout seul, pas avec les autres. Ils sont grands et costauds, si je fais pas ce qu'ils disent, ils vont me taper".

"Une proie facile"

Le discours est sincère et semble toucher les magistrats. D'autant plus que si le tribunal avait décidé de le placer en détention à Raiatea le 24 février dernier, c'était semble-t-il dans son intérêt : "C'est un jeune homme qui vit dans un état de nécessité absolue, qui vole pour manger, qui s'était présenté édenté, scarifié de partout à l'audience foraine, et le tribunal avait considéré que vu sa situation personnelle, l'incarcération dans son environnement allait lui permettre de retrouver un bon état d'hygiène, de faire des activités, de se remettre en selle", a développé le procureur de la République.

"C'est une proie facile, il n'a pas reçu une seule visite à Uturoa, même pas pour du linge, ses codétenus ont dû sentir cet état de fragilité et il a eu droit à un bizutage", a plaidé son avocate en demandant au tribunal de faire preuve de compréhension. "J'avais demandé à partir de Uturoa pour aller à Nuutania mais je n'ai pas été entendu, c'est pour ça que je me suis échappé", ajoutera le jeune homme. C'est désormais chose faite, "Nuutania sera sûrement mieux outillée pour le prendre en charge", a appelé de ses vœux le représentant du ministère public.

Rédigé par Raphaël Pierre le Lundi 6 Mars 2017 à 18:01 | Lu 9907 fois







1.Posté par Diké le 07/03/2017 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Des milliers de jeunes laissés pour compte, sans occupation, avec ou sans diplômes, qui volent pour manger, se droguent , boivent, se prostituent, sans logement..C'est ça la Polynésie française. Et des milliers d'hectares de cocoteraies à régénerer, la petite fourmi de feu, le miconia, le taramea à combattre, des rivières à nettoyer... et rien ne se passe... AH si 720 millions pour REFAIRE l'espace vert du rond-point J. Chirac par le "Porc Autonome", entre autres exemples du "rien à foutre" .. Et cocorico pour 1000 emplois de plus sur l'année, précedemment détruits, uniquement du à la dépréciation du dollar US par report à l' Euro/Fcfp... Il en faudrait 100.000!!!!!! Des INCAPABLES grassement payés grace aux impôts des Français.

2.Posté par diké le 07/03/2017 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En 12 heures votre article a été lu par 7000 personnes. L'oisiveté et les dérives délinquantes de notre jeunesse sont parmi nos sujets de préoccupation essentiels. LES POLITIQUES sont complétement à côté de la plaque. Attention les retours de manivelle!!!

3.Posté par microstring le 08/03/2017 12:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que vive la Révolution Diké !!!

4.Posté par julia44 le 17/03/2017 06:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

si les prisons françaises et encore plus polynesiennes etaient comme les scandinaves ou les espagnoles des prisons où on traite humainement les gens pour qu'ils deviennent des humains, où on les requakifie, leur redonne une hygiene de vie..

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance