Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


RFO change de nom et devient "Polynésie Première"


RFO Polynésie dévoilait ce matin à la presse sa nouvelle identité: Elle s'appellera dorénavant Polynésie 1ère. Un changement d'identité qui s'opère pour l'ensemble des Télévisions, radios et sites d'outremer du groupe France télévisions, et qui est accompagné par l'arrivée de la TNT.


De gauche à droite: Jean-Michel Fontaine, Responsable Radio Polynésie 1ère, Gilles Cozanet, Directeur de Polynésie 1ère, Valérie Patole, Directrice d'antenne, et Olivier Gelin, Redacteur en chef
De gauche à droite: Jean-Michel Fontaine, Responsable Radio Polynésie 1ère, Gilles Cozanet, Directeur de Polynésie 1ère, Valérie Patole, Directrice d'antenne, et Olivier Gelin, Redacteur en chef
Rémy Pflimlin, Président directeur général de France Télévisions l'annonçait ce mardi 12 octobre à 13h, heure locale, depuis la station Télévisions de Guyane, la nouvelle marque des radios, télés et internet des 9 territoires d'Outremer se déclinera dorénavant sous le sigle "1ère".
 
Dans un communiqué, France Télévisions a précisé mercredi que le nom retenu, "1ère", faisait référence pour les chaînes à "leur place de leader sur leur territoire de diffusion" ainsi que "leur première place sur la télécommande et leur numérotation, en cohérence avec les autres antennes du groupe".

Au delà du seul changement de nom, les télévisions voient leur autonomie en matière de programmes renforcée avec de nouveaux moyens financiers alloués notamment pour la production, la co-production ou des acquisitions, a indiqué de son côté Claude Esclatine, directeur délégué en charge des radios et des télévisions d'Outre-Mer.

En Polynésie, c'est Gilles Cozanet, Directeur de Polynésie 1ère qui a présenté cet évènement à la presse. Polynésie 1ère entend bien conserver sa positon de leader et prévoit dans ce contexte une refonte totale de sa grille de programme tout en répondant au cahier des charges propre aux "télépays" qui composent l'offre de France télévisions: la modernité, la proximité, l'exclusivité et le partage.
« Une offre enrichie »

 Une ouverture annoncée vers le cross média ou la Radio et l'Internet joueront un rôle de plus en plus important. "Nous envisageons des émissions groupées, diffusées sur l'ensemble de nos supports, télé, radio et Internet", précise Gilles Cozanet, usant des spécificités et des avantages propres à chacun des médias.

RFO change de nom et devient "Polynésie Première"
A cette occasion, France Télévisions révolutionne son offre locale de télévisions, radios et internet, en affirmant sa volonté de contribuer pleinement à la réussite de la TNT dans ces territoires, après avoir largement porté le succès de la TNT en métropole.

"Une stratégie de marque"

Les 9 chaînes locales actuelles, Télé Martinique, Télé Guadeloupe, Télé Nouvelle- Calédonie, Télé Wallis et Futuna, Télé Polynésie, Télé Réunion, Télé Guyane, Télé Mayotte et Télé Saint-Pierre et Miquelon deviennent :
"Un mot d'ordre: 1ère!"

Martinique 1ère, Guadeloupe 1ère, Nouvelle-Calédonie 1ère, Wallis et Futuna 1ère, Polynésie 1ère, Réunion 1ère, Guyane 1ère, Mayotte 1ère et Saint-Pierre et Miquelon 1ère, en référence à :
- leur place de leader sur leur territoire de diffusion et de numéro 1 dans le « coeur » des téléspectateurs ultra marins
- leur première place sur la télécommande
- leur numérotation en cohérence avec les autres antennes du groupe

 "C'est aussi pour nous une obligation d'excellence, on sera forcé d'être TOUJOURS les meilleurs ", clame Gilles Cozanet, le Directeur de Polynésie Première


Le 30 novembre, les téléspectateurs découvriront ainsi de nouvelles chaînes généralistes de proximité qui capitalisent éditorialement sur leurs talents et leurs 40 ans d’expériences locales :
- une offre d’information locale et régionale renforcée
- des séries, des fictions et des divertissements achetés ou coproduits complémentaires des autres chaînes du groupe
- tous les grands événements sportifs du groupe France Télévisions en direct

Dans une logique de cohérence, les 9 radios locales de l’ex-Réseau France Outremer, les radios du groupe France Télévisions, adopteront le même nom : Martinique 1ère, Guadeloupe 1ère, Nouvelle-Calédonie 1ère, Wallis et Futuna 1ère, Polynésie 1ère, Réunion 1ère, Guyane 1ère, Mayotte 1ère et Saint-Pierre et Miquelon 1ère et seront reprises sur Radio Ô.

"Répondre à une logique de cohérence, dans un contexte de groupe"
Le 30 novembre 2010, le lancement de la Télévision Numérique Terrestre en Outremer et l’arrivée pour la première fois de France 2, France 3, France 4, France 5 et France Ô, permettra à France Télévisions d'offrir la première offre numérique gratuite en métropole et dans les 9 territoires d'Outre-mer.

Ce changement de marque traduit également, la volonté du groupe France Télévisions d’offrir à tous les téléspectateurs d’Outre-mer une modernisation de ses antennes, avec le passage au 16/9 et un confort de réception images et sons en qualité numérique, ainsi que des synergies radios, télés et Internet.

"marquer le passage au tout numérique et favoriser l'offre de cross média"


Avec ses marques locales fortes, radio, télévision et internet, France Télévisions entend donner à l’Outre-mer la place qui lui revient : la 1ère !

RFO change de nom et devient "Polynésie Première"
Réseau France Outre-mer (RFO) dont les chaînes de télévision et de radio vont être rebaptisées "1ère" précédée du nom de la collectivité concernée, a pour origine le regroupement des radios des DOM et TOM au sein de la Radiodiffusion de la France Outre-Mer (RFOM) en 1954.

Rattachée à l'ORTF lors de sa création en 1964, elle intègre France 3 avant de devenir une entreprise autonome en 1982 sous l'appelation "RFO", pour Société de radiodiffusion et de télévision française pour l'Outre-mer. Renommée Réseau France Outre-mer en 1997, la société rejoindra le giron de France Télévisions en 2004.

L'ensemble représente aujourd'hui neuf radios et neuf télévisions et leur déclinaisons sur le web dans les territoires concernés: Martinique 1ère, Guadeloupe 1ère, Saint-Pierre et Miquelon 1ère, Guyane 1ère constituent "l'arc atlantique". Deux stations dans l'Océan indien, Réunion 1ère et Mayotte 1ère se joignent à Nouvelle-Calédonie 1ère, Wallis et Futuna 1ère et Polynésie 1ère dans le Pacifique Sud pour compléter le dispositif.
S'y ajoute une chaîne nationale, France Ô (héritière de RFO Sat) et Radio Ô. Radio Ô est très écoutée, notamment sur le web, et sert également de banque de programmes musicaux.
France Ô, initialement destinée aux ultra-marins de métropole, devra prochainement "renforcer son ouverture sur le monde au delà des problématiques ultra-marine", selon Claude Esclatine, patron de RFO.

Avec un budget total de 135 millions d'euros, dont près de 30% de coût d'infrastructure et de frais techniques, RF0 emploie plus de 1.900 collaborateurs pour la télévision, la radio et l'internet.
Avec quelque 4.800 heures de programmes produits annuellement, le réseau ultra-marin devrait produire à terme entre 25 et 40% d'heures de programmes supplémentaires, avec la mise en place d'une autonomisation accrûe des chaînes.

Rédigé par N M le Mardi 12 Octobre 2010 à 15:46 | Lu 7115 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués