Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Punaauia : le mari violent échappe une fois à la prison, pas deux



Punaauia : le mari violent échappe une fois à la prison, pas deux
PAPEETE, le 16 août 2016 - Un homme de 47 ans a été placé en détention provisoire, ce mardi, en attendant d'être jugé le 5 septembre prochain pour des violences conjugales. Il est accusé d'avoir tabassé sa femme le week-end dernier à Punaauia, alors qu'il avait été condamné pour des faits identiques il y a moins de deux mois en comparution immédiate.


Six mois de prison, dont trois avec sursis. Avec interdiction d'entrer en relation avec la victime, la femme qui partage sa vie. La peine prononcée le 20 juin dernier par le tribunal correctionnel contre un homme de 47 ans, accusé de violences conjugales sur sa vahine, n'a manifestement pas eu l'effet dissuasif escompté. Moins de deux mois plus tard, le quadragénaire, laissé libre à l'issue de l'audience de juin, s'est de nouveau retrouvé en garde à vue ce week-end, accusé par sa compagne de lui avoir mis une fois de plus la tête au carré.

C'est le visage complètement tuméfié que la malheureuse a été accueillie aux urgences de l'hôpital, les médecins lui ont délivré 15 jours d'incapacité totale de travail. Le tane, lui, nie partiellement les faits. Censé être jugé ce mardi en comparution immédiate, le tribunal a finalement renvoyé l'affaire au 5 septembre prochain le temps qu'une expertise psychiatrique soit réalisée sur l'énergumène, au passé judiciaire par ailleurs chargé. Il avait en effet été condamné à 20 ans de réclusion par la cour d'assises au début des années 2000 pour tentative de meurtre et tentative de vol avec arme sur un pompiste dans une station-service. Le quadragénaire a été placé en détention provisoire en attendant l'audience de jugement pour éviter, entre autre, d'éventuelles pressions sur sa compagne.

Fiche "S" ?

Le couple s'était violemment disputé le week-end dernier près du parking du centre commercial le Lotus à Punaauia. Il semblerait que tous les deux avaient consommé une importante quantité d'alcool. Selon les témoignages recueillis au cours de l'enquête, la vahine aurait trouvé refuge auprès d'un vigile en faction sur le site pour échapper à son tane violent. Le couple oscille entre séparation et réconciliation depuis qu'il s'est reformé à la sortie de prison de monsieur. Elle est décrite comme quelqu'un d'extrêmement fragile psychologiquement. Rentré à Tahiti après avoir purgé sa longue peine en métropole, le quadragénaire a lui été recueilli par des proches qui l'hébergent sur un terrain familial et lui font faire quelques petits travaux en échange d'un peu d'argent.

Sa première comparution devant le tribunal le 20 juin dernier avait donné lieu à une mise en scène spectaculaire puisqu'il avait été conduit devant les juges par des gendarmes encagoulés. Sa compagne avait en effet indiqué aux enquêteurs qu'il s'était vanté en privé, et pour lui faire peur, d'avoir été initié à l'islam radical dans les divers centres de détention qu'il avait fréquenté en France. Une attitude qui lui vaut, selon son avocate Me Ayoun, de faire aujourd'hui partie du club fermé des personnes fichées S. Un temps envisagées, les poursuites pour apologie du terrorisme n'avaient pas été retenues à l'époque mais l'anecdote pourrait intéresser l'expert-psychiatre qui doit se pencher sur son cas dans les semaines qui viennent.

Rédigé par Raphaël Pierre le Mardi 16 Août 2016 à 17:36 | Lu 3047 fois

Tags : FAITS DIVERS






1.Posté par WTF ! le 16/08/2016 21:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La justice missionne un expert-psychiatre pour comprendre pourquoi il a tabassé sa femme sous défonce alcoolisé.

WTF !!!


2.Posté par fiuuuu !!! le 16/08/2016 21:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et la femme qui reste avec un abruti faut passer sous psychanalyse.

3.Posté par hinano bon sa !!! le 16/08/2016 21:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Interdiction d'entrer en relation avec la victime mais pas interdit de boire de l'alcool.
Il faut protéger le bizness Alcool.

Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Dimanche 20 Mai 2018 - 12:45 Un huis clos hilarant dans un ascenseur

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués