Tahiti Infos

Projets à Ahonu : "C'est une affaire d'État", clame Hinano Tunoa


La fédération a envoyé deux courriers au Président de la République. Quelques jours après, la réponse n'a pas tardée. "Le haut-commissaire se charge des dossiers".
La fédération a envoyé deux courriers au Président de la République. Quelques jours après, la réponse n'a pas tardée. "Le haut-commissaire se charge des dossiers".
MAHINA, le 27/08/2015 - Un courrier a été adressé au Président de la République, en juin dernier, par la Fédération des propriétaires fonciers et ayants droit en Polynésie, pour lui demander son intervention concernant le projet de construction de 59 logements sociaux dans la vallée de Ahonu et la mise en place des compteurs d'eau. Le chef de cabinet du Président de la République a renvoyé ces courriers au haut-commissaire.

La Fédération des propriétaires fonciers et ayants droit en Polynésie, présidée par Hinano Tunoa, vise plus haut. Elle se bat depuis plusieurs années pour faire entendre les voix des 33 familles propriétaires et concernées par les projets dans la vallée de Ahonu.

Face au manque de réaction du Pays et de la commune, deux courriers ont été adressés au Président de la République. Le premier concerne le projet du Pays de construction de 59 logements sociaux dans la vallée de Ahonu et le second, la mise en place des compteurs d'eau. En réponse à leur courrier, le chef de cabinet du Président de la République a renvoyé ces affaires entre les mains du haut-commissaire. "Nous remercions le Président Hollande, parce que (…) c'est une affaire d'État. Le Haut-commissaire est en charge, maintenant, de ces deux projets et il devra travailler avec nous", explique Hinano Tunoa.


PROJET DE LOGEMENTS SOCIAUX

En 2008, le Pays avait pour projet de construire 59 logements sociaux à Ahonu, un projet qui n'est pas réellement contesté par les propriétaires fonciers : "Nous ne voulons pas de cages à pigeons chez nous. En plus, il n'y aura pas que des habitants de Mahina, mais d'autres communes aussi (…). Pour ces 59 logements sociaux, nous voulons que les familles de Ahonu soient prioritaires, parce qu'il y en a qui vivent aussi dans la précarité", précise Hinano Tunoa.

Dans son courrier, la Fédération des propriétaires insiste également sur les difficultés que pourraient rencontrer les habitants de la vallée de Ahonu. "Cela favoriserait très certainement des conflits sociaux internes à la vie communautaire et paisible de la vallée". Et le courrier de poursuivre, "nous voudrions proposer au gouvernement du Pays de reloger les familles de Hitimahana vers (…) Amoe." "Nous voulons aussi des logements éco-citoyens, comme à Hitia’a et à Tiarei, avec un petit jardin. Cela se marie bien avec l'environnement de notre vallée", rappelle Hinano.

MISE EN PLACE DE COMPTEURS D'EAU

La plupart des foyers de Mahina sont aujourd'hui équipés de compteurs d'eau, une idée que ne contre pas la fédération, mais le souci actuel se pose sur la rénovation des canalisations usées : "Nos canalisations datent de plus de 50 ans. Nous avons proposé au maire de la commune de les changer, car il y a beaucoup de fuites (…). Mais la communication manque dans ce domaine", décrit la fédération dans son courrier au Président de la République. "

Sur ce point, le chef de cabinet du Président de la République est conscient de l'attente de ces familles, mais celui-ci répond tout de même : "Je dois cependant vous indiquer qu'en vertu du principe constitutionnel de la séparation des pouvoirs, le Président de la République ne peut intervenir dans une affaire dont la justice a été saisie (…). Je n'ai toutefois pas manqué de transmettre votre courrier au haut-commissaire".

Deux pétitions ont d'ailleurs été signées par les habitants de la vallée de Ahonu, pour soutenir les actions de la Fédération des propriétaires fonciers. "Je remercie toutes les personnes qui l'ont signée", conclut Hinano Tunoa.

le Jeudi 27 Août 2015 à 16:43 | Lu 1714 fois