Tahiti Infos

Projet touristique d’Atimaono : Tentative de sabotage d’Oscar TEMARU


COMMUNIQUE : Au moment où le Président Gaston FLOSSE se rend à Atimaono sur les terrains domaniaux destinés à la construction d’un complexe touristique, en compagnie d’un important investisseur chinois désireux d’investir dans la réalisation de ce projet essentiel au développement économique et touristique de la Polynésie française, Monsieur Oscar TEMARU au détour d’une partie de golf à Atimaono a cru bon devoir organiser une manifestation de protestation avec des militants de l’UPLD, arborant une banderole portant l’inscription en anglais « No Chinese hotels here » (pas d’hôtels chinois ici).

Monsieur TEMARU qui était prêt à abandonner l’exploitation de la ZEE de la Polynésie française aux chinois dans le cadre du projet aquacole lorsqu’il était lui-même Président, effectue un virage à 180° et renoue avec ce qu’il sait faire de mieux, manifester et s’opposer.

Quel développement veut-il ?

Non content d’avoir détruit des milliers d’emplois, de s’être opposé à la mise en oeuvre du CAE attendu par des milliers de famille pour sortir de la misère dont il est responsable, il s’oppose cette fois à la relance du développement économique et touristique, alors même qu’il n’a de cesse de vanter le développement touristique de Fiji ou d’autres Etats du Pacifique fondé sur des investissements étrangers.

Croit-il que c’est avec des manifestations hostiles et des banderoles agressives que les investisseurs vont venir investir dans notre Pays ? Outre le fait qu’il s’agit d’une action totalement irresponsable pour un ancien Président du Pays qui montre ici son vrai visage, son action est une réelle tentative de sabotage qui sera sévèrement jugée par les Polynésiens.

L’hostilité de Monsieur TEMARU est simple à expliquer : il ne sait que trop bien que le retour à la croissance et le développement économique porteur d’emplois sont incompatibles avec son objectif d’indépendance. Il entend poursuivre la politique de la terre brulée qu’il a mise en oeuvre ces dernières années et qui a bien failli réussir.


Rédigé par Communiqué de la Présidence le Jeudi 3 Juillet 2014 à 17:47 | Lu 855 fois