Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Procréation assistée: la Croatie remplace une des lois les plus restrictives en Europe



Procréation assistée: la Croatie remplace une des lois les plus restrictives en Europe
ZAGREB, 13 juil 2012 (AFP) - Le Parlement croate a adopté vendredi une nouvelle loi sur la procréation médicalement assistée (PMA) qui vient remplacer un des textes les plus restrictifs en Europe en la matière, malgré une forte opposition de l'Eglise catholique et des partis conservateurs.

Le nouveau texte, qui autorise notamment la congélation des embryons et l'accès à cette assistance aux femmes célibataires, a été soutenu par 88 élus issus de la coalition de centre gauche. Quarante-cinq élus ont voté contre la loi et deux se sont abstenus.

"L'infertilité est (...) une maladie considérée comme telle par l'Organisation mondiale de la santé. Cette loi permet de guérir cette maladie. C'est une loi médicale qui n'impose rien à personne, mais fait de l'ordre dans un domaine qui depuis des années en manquait", a déclaré le ministre de la Santé, Rajko Ostojic.

La principale formation de l'opposition, l'Union démocratique croate (HDZ), a mis en garde pour sa part contre la "violation du droit à la vie" et a soutenu la position des évêques de l'influente Eglise catholique locale qui avaient qualifié le texte de "profondément immoral et inhumain".

Un député du HDZ a affirmé que la loi était "une des plus grandes tragédies croates", en la comparant au camp de concentration de Jasenovac, le pire lieu d'extermination du régime pro-nazi croate pendant la Seconde Guerre mondiale.

La Croatie, qui doit adhérer à l'Union européenne en 2013, avait déjà été dotée d'une loi sur la PMA qui autorisait la congélation d'embryons. Elle remontait à 1978, l'année de la naissance du premier bébé éprouvette au monde.

Mais le HDZ avait fait adopter en 2009 une autre loi, interdisant la congélation des embryons et autorisant la fécondation de seulement trois ovocytes pour une tentative de fécondation in vitro.

Les couples en mal d'enfant affirmaient que cette pratique réduisait considérablement les possibilités d'en avoir un.

Rédigé par AFP le Vendredi 13 Juillet 2012 à 05:55 | Lu 1493 fois





Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies