Tahiti Infos

Présence, activité, amendements… Quel bilan “chiffré” pour nos députés


Tahiti le 11 mai 2022 – Le bilan de nos députés sortants ? Ils font une nouvelle fois partie des 150 élus sur 577 à être les plus absents au Palais Bourbon et à être les moins actifs en commission en termes de présence et en intervention, à l'exception notable de Maina Sage dont le bilan statistique est relativement plus reluisant que ses collègues. Par contre, ils sont très actifs pour proposer des amendements, qui malheureusement n'aboutissent pas tous...
 
Dans moins de trois semaines, les électeurs de la Polynésie seront une nouvelle fois appelés aux urnes, mais cette fois-ci pour élire leurs trois députés. En attendant que ces derniers soient reconduits ou non –comme Nicole Sanquer et Moetai Brotherson, car Maina Sage a décidé, après deux mandats, de ne plus se représenter– Tahiti infos dresse le bilan de l'activité de nos trois parlementaires sortants pendant les cinq dernières années au Palais Bourbon, grâce aux données du site nosdeputes.fr .
 
Parmi les 150 élus les plus absents
 
Nos trois députés brillent une nouvelle fois par leur absence au sein de l'hémicycle de l'Assemblée nationale. Ils figurent parmi les 150 élus les moins présents. Comme souligné sur le site de l'Assemblée nationale, tous les parlementaires sont considérés comme présents lorsqu'ils sont en commission, qu'ils ont pris la parole même brièvement dans l'hémicycle ou qu'ils ont participé physiquement à un scrutin public.
 
Maina Sage, il faut le souligner, fait tout de même bonne figure par rapport à ses deux collègues, avec en effet plus de deux fois moins d'absence que Nicole Sanquer et Moetai Brotherson. Elle comptabilise ainsi 72 semaines d'absence et se retrouve donc à la première marche du podium en termes de présence. Très loin d'elle se trouve le député Tavini Moetai Brotherson qui comptabilise 124 semaines d'absence. Et enfin Nicole Sanquer est sur la dernière marche avec 134 semaines d'absence sur 197 semaines de travail, ce qui correspond à un mandat de cinq ans.
 
Sanquer et Brotherson parmi les moins actifs en commission
 
Moetai Brotherson fait partie de la commission des affaires étrangères. Il y a été présent 86 fois et y est intervenu 73 fois. Nicole Sanquer est membre de la commission des affaires sociales et y était présente 77 fois et est intervenue 41 fois. Nos deux parlementaires font d'ailleurs partie des 150 élus qui ont été le moins actifs tant en présence qu'en intervention. Contrairement à eux, la député Maina Sage, qui fait partie de la commission du développement durable et de l'aménagement du territoire, fait partie des 150 élus qui sont les plus intervenus en commission. En effet, elle a été présente 224 fois en commission et est intervenue 528 fois.
 
Brotherson et Sanquer mauvais en questions écrites, Sage en orales
 
Le député Moetai Brotherson pointe un grand “zéro” en questions écrites à l'Assemblée nationale, mais dépasse tout le monde avec ses 21 questions orales, dont la dernière faisant référence au référendum en Nouvelle-Calédonie, quand Nicole Sanquer et Maina Sage ont fait référence à la lutte contre la délinquance au fenua. Nicole Sanquer affiche 6 questions orales, mais fait quand même partie comme Moetai Brotherson, des mauvais élèves en questions écrites. Maina Sage ne compte que 5 questions orales, dont la dernière fait référence aux conséquences économiques de la crise sanitaire au fenua.
 
Prolifiques en amendements... mais sans résultats
 
A eux seuls, nos trois députés ont proposé pas moins de 1 463 amendements... Un chiffre qui les rend plutôt actifs sur le sujet. La palme revient à Moetai Brotherson avec ses 887 propositions, suivi de Maina Sage avec 464 et Nicole Sanquer avec 112 propositions d'amendement. Mais attention, ce n'est pas parce qu'on propose autant d'amendements que ces derniers ont une véritable utilité dans le travail législatif.
 
Ainsi donc, Moetai Brotherson avec ses 887 propositions d'amendements, n'a pu en faire adopter que… 3. Au total, 207 amendements ont été rejetés, 24 ont été retirés, 100 ont été considérés irrecevables et 518 (!) sont “en attente”. Maina Sage a proposé 464 amendements, dont 70 ont été adoptés. Pour le reste, 128 amendements ont été rejetés, 124 retirés et 75 considérés comme irrecevables pour 16 en attente. Enfin Nicole Sanquer a proposé 112 amendements, dont 5 ont été adoptés, 44 rejetés, 24 retirés, 21 irrecevables et 4 en attente. Une grande majorité de ces 1 463 amendements ont donc très souvent eu pour simple vocation de tomber dans l'oubli…
 

Rédigé par Vaite Urarii Pambrun le Mercredi 11 Mai 2022 à 22:30 | Lu 3693 fois