Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Préavis de grève : les propositions du gouvernement au personnel du CHPF



Patrick Howell et Nuihau Laurey ont été incisifs avec les syndicats ce mercredi. « On ne peut pas être des enfants gâtés dans ce contexte budgétaire », a insisté le vice-président.
Patrick Howell et Nuihau Laurey ont été incisifs avec les syndicats ce mercredi. « On ne peut pas être des enfants gâtés dans ce contexte budgétaire », a insisté le vice-président.
PAPEETE, le 11 février 2015. Le gouvernement a envoyé mercredi ses propositions aux représentants des syndicats du CHPF. Il propose notamment de transformer l'avance de trésorerie faite par le Pays en « emprunt à moyen terme ». Ces réponses ne sont pas « satisfaisantes » pour les syndicats. La grève devrait donc être effective ce jeudi matin.



Alors que le préavis de grève du personnel du CHPF devait expirer cette nuit, le gouvernement a adressé ce mercredi un courrier aux représentants des organisations syndicales du CHPF.

Le gouvernement, par la voix de Nuihau Laurey, vice-président, et Patrick Howell, conseiller technique chargé de la santé, a tenu à répondre point par point aux demandes du personnel. Concernant la baisse de 600 millions de Fcfp de la dotation globale de fonctionnement pour 2015, Nuihau Laurey a précisé que « celle-ci ne représente que l'une des sources de financement et donc de recettes de l'établissement. Les autres recettes de fonctionnement du CHPF sont en hausse. » « Ceci ne remet donc pas en cause la possibilité pour le CHPF de maintenir un outil de travail conforme aux bonnes pratiques, notamment par le renouvellement de ses équipements », souligne le courrier du gouvernement.

« Un programme d'investissements pluriannuel »

Les syndicats souhaitaient aussi que la possibilité d'annuler l'avance de trésorerie du Pays de l'ordre de 3 milliards par la créance du Pays soit examinée et que le montant des intérêts fixé à 333 millions soit revu. « La vice-présidence a indiqué au payeur la nécessité de suspendre temporairement le recouvrement de l'avance dans le cadre d'une transformation de l'avance en emprunt à moyen terme », indique le courrier.

Quant à la vétusté du matériel évoquée par le personnel, le gouvernement reconnaît que « les discussions qui ont eu lieu depuis décembre ont permis de prendre la mesure de l'importance du renouvellement des équipements du CHPF, du fait d'un coefficient de vétusté important de certains d'entre eux ». Le conseil des ministres demande donc au directeur du CHPF « d'élaborer avec l'ensemble de ses services un programme d'investissements pluriannuel 2015-2017 ».
Les syndicats du CHPF jugent les réponses du gouvernement « pas satisfaisantes ». « Le budget 2015 n'est pas à la hauteur des besoins de l'hôpital », souligne Marc Levy, président du Syndicat des praticiens hospitaliers de Polynésie française. « Il faut que le gouvernement nous dise quelles activités on doit réduire ou supprimer, on ne peut pas faire autrement. »
Le préavis de grève doit expirer cette nuit, la grève devrait être effective ce jeudi matin.

Le Centre hospitalier de la Polynésie française informe ses usagers, dans un communiqué, que l’activité des services de consultation pourrait être affectée par le mouvement de grève susceptible de débuter le jeudi 12 février au matin si aucun accord n'est trouvé d'ici là.

Dans l’éventualité où la grève deviendrait effective, la direction du CHPF précise que les services de l’établissement ont reçu instruction d'appeler les consultants pour confirmer, ou repousser, les rendez-vous. Afin d’éviter tout déplacement inutile, les personnes n’ayant pas été appelées sont invitées à prendre contact, la veille, avec le secrétariat qui leur a donné le rendez-vous. L’activité d’accueil des urgences ne sera pas affectée par ce mouvement social.

Rédigé par Mélanie Thomas le Mercredi 11 Février 2015 à 15:10 | Lu 865 fois

Tags : CHPF, GREVE, HOPITAL, SANTE






1.Posté par John Devan le 11/02/2015 15:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

le gouvernement ne verse pas l'argent du RSPF à la cps. la cps ne paie pas le chpf (entre autres). le gouvernement prete au chpf le montant que finalement il lui doit, mais en même temps, il lui demande de le embourser avec interets... on marche sur la tête ?
Ubu Land !

2.Posté par Save The Cheerleader le 11/02/2015 16:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et pendant ce temps Howell dépense des centaines de millions pour un labo P3 qui ne servira à rien. Mais faut bien maintenir à flot l'ILM ...

3.Posté par pahua le 11/02/2015 23:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il y a des économies à faire dans cet hôpital pffff et aussi à la CPS. Tenez bon Fritch & Co .....

Signaler un abus

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Coronavirus