Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION, Fare Ute, immeuble SAT NUI BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49

Préavis de grève : les organisations patronales se désolidarisent



Préavis de grève : les organisations patronales se désolidarisent
PAPEETE, 9 février 2018 - La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) et le Medef-Polynésie annoncent vendredi matin ne pas être solidaires de l'appel à la grève générale lancé par l'intersyndicale pour s'opposer au projet de réforme du système polynésien de retraites par répartition.

Dans un communiqué co-signé par les deux principales organisations patronales de Polynésie française, la CPME et le Medef annoncent vendredi matin qu'elle "se désolidarisent totalement de l’action menée par une intersyndicale en déficit de propositions dont les arguments se résument à l’opposition et l’obstruction".

Vendredi matin à la première heure, l'intersyndicale CSTP/FO-CSIP-O Oe To Oe Rima-Otahi-COSAC, ultra-représentative dans le milieu ouvrier, a déposé officiellement un préavis de grève générale et illimitée avec échéance le jeudi 15 février. La plateforme syndicale demande le retrait du projet de loi visant à réformer le système polynésien de retraites par répartition.

L'intersyndicale patronale souligne vendredi matin être "résolument inscrits dans une démarche constructive" et "favorables au projet de loi du Pays" pour autant que celui-ci réunissent deux conditions :
1. Que cette Loi du Pays définisse précisément la constitution du Conseil d’Orientation et de Suivi de la Retraite (COSR) et son fonctionnement tel que qualifié ci-dessous :
- L’identification précise des partenaires sociaux le composant,
- Sa présidence alternée entre employeurs et salariés,
- Son secrétariat général confié à l’ARASS avec engagement de mise à disposition des données clés,
- Des décisions fidèlement relayées par les arrêtés en Conseil des Ministres.
Sur ce dernier point, à défaut de décision du COSR, le Gouvernement décidera.
2. Que la réforme paramétrique soit progressive. Il est préconisé que l’âge légal de départ à la retraite soit défini par la loi du pays entre 60 et 62 ans. Dans cette fourchette, la valeur progressive est précisée par arrêté en conseil des ministres, sous réserve que le fonctionnement du COSR tel que précisé ci-dessus soit acté.

Rédigé par () le Vendredi 9 Février 2018 à 09:58 | Lu 1878 fois





Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués