Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Pour Oscar Temaru, la déclaration de la France à l'ONU est "un signal fort"



Tahiti, le 13 décembre 2020 – Le président du Tavini, Oscar Temaru, a noté dimanche par communiqué le "signal fort" de la première déclaration officielle de la France à l'ONU sur le dossier polynésien et a exhorté l'Etat à "enclencher le dialogue" sur la base de la résolution des Nations Unies en 2013.
 
Le président du Tavini, Oscar Temaru, a réagi dans un communiqué publié dimanche à la toute première intervention de la France à l'Organisation des Nations Unies (ONU) pour demander à "revoir" l'inscription de la Polynésie française sur la liste des territoires non-autonomes des Nations Unies. En effet, pour la toute première fois depuis la fameuse "réinscription" de la Polynésie sur cette liste en 2013, le représentant de la France auprès des Nations Unies s'est exprimé le 23 octobre dernier devant la Quatrième commission chargée des questions de décolonisation sur le dossier polynésien. "Nous relevons que le représentant de la France s'exprime officiellement, et pour la première fois, sur la question de la Polynésie française", indique Oscar Temaru dans son communiqué, "C'est un signal fort, quand bien même le contenu ne nous surprend pas".
 
"Partant du principe que l'ONU ne procédera jamais au retrait de notre Pays de la liste des territoires à décoloniser, c'est là une règle et une jurisprudence intangible, nous exhortons l'Etat français à poursuivre cette démarche de manière constructive et à enclencher le dialogue préconisé par la résolution du 17 mai 2013", écrit le leader indépendantiste. Faisant le parallèle avec le processus référendaire engagé en Nouvelle-Calédonie, Oscar Temaru formule quatre demandes à l'Etat français : 1) "respecter ses obligations internationales à l'égard de la résolution de 2013", 2) "respecter le droit inaliénable du peuple Maohi à sa souveraineté", 3) "reconnaître son droit à la propriété et au contrôle de ses ressources naturelles y compris les ressources marines, les minéraux sous-marins et les matières stratégiques" et 4) "suivre l'esprit de la déclaration d'Alger du Président de la République : 'La colonisation est un crime contre l'humanité'".

Rédigé par Antoine Samoyeau le Dimanche 13 Décembre 2020 à 15:46 | Lu 2703 fois





Dans la même rubrique :
< >

Mardi 26 Janvier 2021 - 16:31 Importations, ça bouchonne

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus