Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Pour Noël, les éditions "Au vent des îles" publient 3 nouveaux ouvrages



Autour Uluru suivi de Dialogue avec Bashô de NICOLAS KURTOVITCH

Pour Noël, les éditions  "Au vent des îles" publient 3 nouveaux ouvrages
Le livre :
Les peuples dits « sans écriture » ne sont pas pour autant des peuples « sans lecture ». Bien au contraire, ces peuples — aborigène, kanak, ma’ohi —, que l’on a dit primitifs lisent. Ils lisent beaucoup et souvent, ils lisent en tout et partout. Ils savent lire ce que nous, gens de sociétés « modernes» et même « postmodernes » ne savons plus lire. La nature, dans toutes ses dimensions visibles et invisibles, est un inépuisable livre de lecture, une encyclopédie,
une somme de connaissances.

Pour les Anunga, le peuple «autour de Uluru », le Grand Rocher est l’encyclopédie première et ultime, celle qui contient tout, là où tout est écrit, de l’origine du monde à l’origine du peuple, jusqu’à la fin de cette vie. Il y a, écrit sur ce Rocher, d’une façon que je ne sais pas lire, le devenir de chacun des Anunga et de chacun d’entre nous.
Les Anunga savent lire la nature, tout simplement, et c’est une capacité sans limite, un trésor que nous avons essayé d’approcher en faisant, à notre tour, la marche de la connaissance et de la rencontre.

L’AUTEUR :
Nicolas Kurtovitch publie son premier recueil de poésie, Sloboda, en 1973, il a 18 ans. Au fil des années, il va également s’essayer à tous les autres genres : nouvelles, essai, théâtre ; son premier roman, Good night friend, paraît en 2006.
Nicolas Kurtovitch est aussi l’une des premières voix calédoniennes d’origine européenne à s’être explicitement interrogée sur la nature de la relation entre les communautés en présence sur sa terre natale. Cette interrogation s’est même traduite à deux reprises très concrètement par des écritures à quatre mains avec des auteurs kanak : Dire le vrai/Tell the truth, un recueil de poèmes, avec Déwé Gorodé ; Les Dieux sont borgnes, une pièce de théâtre créée en 2002, et jouée en Avignon en 2003 avec le dramaturge Pierre Gope.
En 2007, il a succédé à Charles Juliet et quelques autres au Randell Cottage, résidence d’écrivains située à Wellington, en Nouvelle-Zélande ; dans ce cadre, il a été le poète invité de la remarquable revue néo-zélandaise de poésie, Poetry NZ. Lauréat 2008 du prix de poésie Antonio Viccaro et du prix du Salon du livre d’Ouessant pour son recueil Le Piéton du Dharma,
membre de l’Association des écrivains de Nouvelle-Calédonie après en avoir été le premier président, et de la Société des gens de lettres, Nicolas Kurtovitch est aujourd’hui lu dans toute l’Océanie.
Il est à l’origine de la création du Centre géopoétique de Nouvelle-Calédonie, en lien avec l’Institut de géopoétique initié par Kenneth White.

Commander le livre sur le site

Angélus en terre lointaine de BERNARD DE LA VÉGA

Pour Noël, les éditions  "Au vent des îles" publient 3 nouveaux ouvrages
Le livre :
Roman historique qui se déroule en Nouvelle-Calédonie, entre la 2e moitié du XIX° et le début du XX° siècle.
Dans ce récit, l'auteur a scrupulusement respecté le contexte historique et anthropologique du lieu où les personnages
prennent vie. Les croyances mélanésiennes de la période précoloniale, l'enfer et les roublardises de l'univers carcéral,
la rude adaptation des mises en concession sont peintes avec réalisme et justesse.
Dans ce contexte, les personnages réels ou fictifs, prennent toute leur autonomie pour devenir des héros de roman.
L'amour, la peine, l'ambition, la concupicence ou la couardise habitent tout autant les personnages falots que les héros célèbres de l'histoire. Tous luttent et butent contre un destin que le siècle, qui n'est plus celui des Lumières, impose.
Le lecteur oublie alors l'histoire des historiens pour épouser les émotions de héros lointains car elles sont aussi les siennes.

Roman historique qui nous entraîne au plus profond de la Nouvelle-Calédonie du XIXe siècle.
Les personnages nous ressemblent avec leurs peurs, leurs angoisses, leurs envies d’ailleurs et de bonheur. D’un chapitre à l’autre, nous suivons le cheminement de l’un et de l’autre à la recherche de la liberté. C’est bien écrit, bien décrit et documenté.

L’auteur :
Bernard de la Véga est né en France. Il a fait des études supérieures à l'université de Bordeaux où il a obtenu une liecence d'histoire géographie, puis une maîtrise de géographie tropicale au CEGET (Centre d'étude de géographie tropicale) du CNRS. En 1989, dans le cadre des accords de Matignon, il est chargé de mettre en place un enseignement agricole en Nouvelle-Calédonie. Il travaille au lycée d'enseignement général et de technologie agricole de Pouembout ou il doit faire la dite "étude de milieu". Aujourd'hui à la retraite il se consacre à la recherche et à l'écriture.

Angélus en terre lointaine est le deuxième tome de Pour qu’un ciel flamboie, paru aux éditions Grain de sable.

Commander le livre sur le site

TRIDACNA GIGAS OBJETS DE PRESTIGE EN MÉLANÉSIE de ÉRIC LANCRENON ET DIDIER ZANETTE

Pour Noël, les éditions  "Au vent des îles" publient 3 nouveaux ouvrages
Le livre :
Matière d’exception, le bénitier fossile a donné naissance à des objets singuliers et éminemment précieux, prisés par les hommes de pouvoir en Mélanésie. Pour maintenir les prérogatives dues à leur position sociale, ces derniers se devaient d’afficher des insignes hors du commun. Contrairement aux sculptures en bois, le bénitier fossile résistant à la dégradation du temps, il a favorisé pour de nombreuses générations, la donation de père en fils de ces biens inestimables, ce qui a contribué à alimenter le caractère divin de certains objets. La difficulté de l’époque à acquérir de telles pièces s’est répercutée et amplifiée de nos jours. Cette pénurie explique pourquoi pendant longtemps ces objets furent ignorés des occidentaux et pourquoi aujourd’hui si peu de prototypes subsistent dans les collections
.
Ce livre est destiné à leur rendre la place qu’ils méritent au panthéon des oeuvres d’art océaniennes.

Les auteurs : ERIC LANCRENON est l’ainé d’une famille de huit enfants dont beaucoup d’ancêtres ont parcouru le monde, jusqu’au Pacifique où un de ses arrières-grands-pères a navigué au 19e siècle. C’est sans doute ce riche passé familial et les histoires contées par ses grands parents qui lui ont donné très jeune, un goût prononcé pour l’histoire. Installé en Nouvelle-Calédonie, il tombe amoureux de ces rivages tropicaux lors d’un premier séjour il y a presque 20 ans.
Depuis lors, il n’a cessé de s’intéresser aux cultures locales. Son métier de dermatologue et le sens accordée aux maladies de peau par les mélanésiens l’ont confronté à des visions nouvelles et c’est naturellement qu’il s’est vite passionné pour l’art océanien. La découverte du bénitier fossile, matière qui l’a réellement envouté, a nourri son désir de compréhension du pourquoi et du comment. De ses voyages, ses recherches et ses discussions passionnées avec son compagnon d’écriture, est né le projet de cet ouvrage.

DIDIER ZANETTE s’installe en Nouvelle-Calédonie en 1990, et entreprend une carrière de banquier. Etant né au Maroc et initié à l’art africain dès son plus jeune âge, sa sensibilité pour les arts premiers se centre alors sur la culture océanienne.
En 2003, il décide de se spécialiser dans la promotion de l’art océanien et prend la direction d’une galerie à Nouméa. Plusieurs mois par an, il part à la rencontre des populations de Mélanésie, d’Australie et d’Insulinde. Il consacre ce début de millénaire à collecter, au plus profond des forêts et des vallées, auprès des populations vivant encore aujourd’hui en harmonie avec leurs traditions, des pièces utilisées pour des besoins usuels ou rituels.

Diffusion France : Vilo 116 rue de la Tour - 75 116 Paris [fax : 01 45 72 97 15]
Diffusion Nouvelle-Calédonie : Book’in BP 4 176 - 98846 Nouméa Cedex – Email : bookin@canl.nc

Commander le livre sur le site

Rédigé par () le Vendredi 16 Décembre 2011 à 19:39 | Lu 1300 fois

Tags : EDITION





Dans la même rubrique :
< >

Lundi 19 Février 2018 - 10:26 Temple chinois Kanti de Tahiti

Vendredi 9 Février 2018 - 11:00 Arrivée de la Bounty à Tubuai

Culture et Patrimoine | carnets de voyage | Journal des enfants | Les recettes | People | Actualité Santé | Environnement | Technologies