Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49


Port du masque en primaire, cours en ligne à l'université: ce qui se prépare pour l'éducation



Dans les universités en revanche, tous les cours magistraux et les travaux dirigés se feront à distance.
Dans les universités en revanche, tous les cours magistraux et les travaux dirigés se feront à distance.
Paris, France | AFP | jeudi 29/10/2020 - Les établissements scolaires seront ouverts pendant le nouveau confinement qui débute vendredi, avec port du masque étendu au primaire, seuls quelques cours en ligne auront lieu à la fac: voici un état des lieux de ce qui se prépare pour l'éducation, avant des précisions attendues en soirée.

"Crèches, écoles, collèges et lycées vont rester ouverts pendant cette période, avec des protocoles renforcés", a annoncé mercredi soir Emmanuel Macron.

Le secteur périscolaire sera également ouvert, a précisé le Premier ministre Jean Castex jeudi.

Le port du masque imposé dès le primaire

Le port du masque à l'école "sera étendu aux enfants du primaire dès l'âge de 6 ans", a annoncé Jean Castex devant l'Assemblée nationale, justifiant cette décision par un avis du Haut-conseil de santé publique transmis mercredi.

Cette mesure est "une bonne nouvelle", a réagi sur Twitter un collectif de professionnels de santé qui militait pour depuis des mois. "Mais il reste encore du chemin à parcourir pour un protocole véritablement sanitaire: tests, allègement d'effectifs, étanchéité des groupes, aération, cantine".

"C'est une mesure supplémentaire qui va s'ajouter aux autres gestes barrières mais qui ne sera pas suffisante", a pour sa part estimé Guislaine David, secrétaire générale du Snuipp-FSU, premier syndicat du primaire.

La contagiosité des enfants continue de faire débat dans la communauté scientifique.

"Même s'ils sont moins contagieux que des gens de 14 ans et des adultes - ce qui n'est pas si clair - comme ils ont beaucoup de contacts avec leurs camarades et avec les adultes, moins contagieux ne veut pas dire qu'il n'y a pas de cas", a déclaré à l'AFP l'épidémiologiste Dominique Costagliola.

Moins de brassage, plus d'aération

Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer a évoqué jeudi sur France 2 des "mesures renforcées pour éviter au maximum le brassage des élèves" dans les classes ou à la cantine, et "des mesures d'hygiène et d'aération renforcées".

Il a ajouté qu'il pourrait aussi y avoir "une évolution des emplois du temps".

"Il nous faut plus de précisions dès maintenant pour qu'on puisse s'organiser", a déclaré à l'AFP Bruno Bobkiewicz, secrétaire national du SNPDEN (premier syndicat des chefs d'établissement). "Il est de toute façon illusoire de considérer qu'on sera prêt dès lundi", jour du retour de vacances, selon lui.

M. Blanquer doit participer à une conférence de presse autour de Jean Castex à 18H30 pour détailler les nouvelles mesures de lutte contre l'épidémie.

Demandes de demi-groupes

La plupart des syndicats réclament la mise en œuvre du "plan de continuité pédagogique" qui prévoit, en cas d'accélération du virus, l'accueil de demi-groupes d'élèves uniquement.

"L'autre partie des élèves pourrait être accueillie par des structures périscolaires avec une rotation des groupes permettant une scolarisation à mi-temps de tous les élèves", explique Mme David, du Snuipp-FSU.

"Cela fait déjà quatre mois qu'on demande la diminution des effectifs dans les classes afin de limiter les brassages", grince aussi Jean-Rémi Girard, du Snalc (syndicat du secondaire). "Cette fois-ci, on ne se contentera pas d'un protocole disant qu'il faut étaler les services de cantine".

Cours en ligne à l'université, sauf pour les TP

A l'université et dans les établissements du supérieur, tous les cours magistraux et les TD se feront "à distance".

"Seuls les TP (travaux pratiques) pourront, dans des conditions spécifiques, être maintenus dans les établissements", a précisé jeudi Jean Castex.

"Tout ce qui peut nous permettre de garder un lien avec les étudiants est bienvenu", estime Gilles Roussel, le président de la conférence des présidents d'université (CPU), qui redoute néanmoins le décrochage de nombreux jeunes avec ce nouveau confinement.

M. Roussel espère aussi que les examens pourront être maintenus "en présentiel". "On a vu au printemps dernier qu'il était extrêmement compliqué d'organiser des partiels à distance et que cela posait des questions d'équité, pour les étudiants ayant par exemple des problèmes de connexion", rappelle-t-il.

le Jeudi 29 Octobre 2020 à 05:28 | Lu 159 fois




Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus