Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Pôle unique de santé privé : La commission d'organisation sanitaire ne valide aucun projet



Pôle unique de santé privé : La commission d'organisation sanitaire ne valide aucun projet
PAPEETE, le 12 décembre 2017 - La commission d'organisation sanitaire a donné son compte-rendu mardi en fin d'après-midi, concernant l'appel à projet du pôle unique de santé privé. Après un long bras de fer entre les cliniques Paofai et Cardella, la commission n'a pas su départager les projets et a décidé de préciser le cahier des charges.

Le Schéma d'organisation sanitaire (SOS), voté en février 2016, est clair. Il faut créer un pôle de santé privé unique en Polynésie. Notamment parce que "les cliniques actuelles connaissent des limites fortes en matière de bâtiments et de respect des normes actuelles et à venir".

La commission d'organisation sanitaire (COS) devait rendre sa décision concernant l'appel à projet du pôle unique de santé privée, mardi en fin d'après-midi. Les cliniques Cardella et Paofai avaient présenté deux projets de pôle unique de santé privé.

Le ministre de la Santé, Jacques Raynal, a indiqué à l'issue de la commission qu'aucun choix n'avait été fait. "Nous n'avons pas pu trancher sur les deux projets qui étaient présentés. Chacun avait ses avantages, chacun avait ses inconvénients par rapport à ce que nous recherchons. Nous projetons de modifier la façon dont on a préparé l'appel à projet, de redéfinir de façon beaucoup plus précise les besoins du Pays. Cela ne pourra être fait que dans le premier semestre de 2018."

Ainsi, le ministère de la Santé lancera un deuxième appel à projet beaucoup plus précis que le premier lancé en mai dernier, dont le cahier des charges ne comportait que deux pages et demi. "La commission se positionne sur l'intérêt pour le Pays et sur les recommandations qui sont faites par le schéma d'organisation sanitaire. Dans ce SOS, il n'y a pas uniquement la recommandation d'un pôle privé unique mais des recommandations sur les économies de santé qu'on peut en attendre, sur les besoins de soins qui peuvent être couverts.
Il faut que nous nous positionnions sur le réel besoin du Pays en matière de pôle de santé privé et nous devons redéfinir le périmètre dans lequel il doit se positionner
."

"La difficulté pour la commission d'organisation des soins a été de définir quel pouvait être celui [le projet, NDLR] qui était le plus porteur d'avenir pour le pays. Aucun des deux ne correspond réellement, pour l'instant. Certains se sont plaints de la difficulté d'élaborer un tel projet en aussi peu de temps puisque la demande de la COS date de deux mois. C'est la raison pour laquelle la commission a souhaité revoir l'appel à projet de façon à donner plus de temps aux promoteurs de ce projet de se positionner de façon plus pertinente", conclut le ministre de la Santé.
Ce pôle de santé privé unique devrait permettre au Pays et à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) de faire des économies, "Les économies réelles ne sont pas chiffrées complètement. Ce sont des économies d'échelle sur un seul établissement plutôt que deux ou trois. À l'heure actuelle nous avons trois cliniques [Cardella, Paofai et Mamao, NDLR] qui fonctionnent à Papeete. Ce sont des économies de moyens mis à disposition."

Toujours est-il que cette absence de décision de la part du COS retarde encore la mise en place de ce pôle de santé privé unique d'au moins six mois.

Rédigé par Marie Caroline Carrère le Mardi 12 Décembre 2017 à 20:14 | Lu 2610 fois





Dans la même rubrique :
< >

Samedi 17 Novembre 2018 - 16:35 Te Ora Hau veut faire entendre sa voix

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués