Tahiti Infos
Tahiti Infos Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie française. Tel: 40 43 49 49



Plus de renforts que prévu



Tahiti, le 2 septembre 2021 – Les 34 soignants de la réserve sanitaire et les 50 infirmiers et aides-soignants de la solidarité nationale débarqués mercredi et jeudi de métropole apporteront leur soutien au sein des structures hospitalières du fenua dès vendredi matin. Une arrivée qui va notamment permettre d'améliorer la prise en charge des patients et d'ouvrir sept lits de réanimation supplémentaires au CHPF. Une centaine de renforts supplémentaires est attendue ce week-end.
 
Le haut-commissariat annonçait mercredi l'arrivée de 87 soignants métropolitains en Polynésie. Ils sont finalement 84 volontaires à avoir atterri à l'aéroport de Tahiti-Faa'a mercredi soir et jeudi matin. Composée de 34 soignants de la réserve sanitaire de Santé Publique France et de 50 infirmiers et aides-soignants de la solidarité nationale, cette délégation va permettre d'améliorer la prise en charge des patients dans les hospitalisations Covid, soulageant au passage des soignants polynésiens exténués. Au CHPF comme dans les hôpitaux périphériques de Taravao, Moorea et d'Uturoa, la saturation des services persiste.
 
Un appel fructueux
 
Sur la base des demandes qui avait été formulées localement par les services du Pays et du haussariat, un appel à volontaires a été lancé sur l'ensemble de la France hexagonale. Cet appel a été fructueux”. Le haut-commissaire de la République, Dominique Sorain, s'est réjoui du soutien sanitaire apporté par l'État lors de l'allocution commune État-Pays de jeudi matin. “Je peux vous confirmer aujourd'hui que nous allons largement dépasser la centaine de renforts que j'avais commencé à annoncer lundi”. En plus des 84 soignants qui intégreront les services des urgences dès aujourd’hui, 66 réservistes sont attendus dans le courant du week-end pour élargir les effectifs de toutes les structures de santé de Polynésie française.

Aussi, une délégation composée d'une vingtaine de sapeurs-pompiers et d'une vingtaine de militaires des formations de la sécurité civile sont espérés samedi ou dimanche à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Les pompiers se rendront dans les centres communaux d'incendie de secours de Taiarapu-Est et de Punaauia quand les militaires viendront épauler les équipes du Pays pour la vaccination. Dominique Sorain l'a assuré : “Dès lundi matin, nous aurons plus de 200 personnes qui seront là en renfort du Pays”. Le représentant de l'État ajoute que ces renforts sont “massifs” et “exceptionnels”. “J’espère qu'ils vont commencer à couvrir les besoins qui ont été exprimés par les autorités locales”.
 
Sept nouveaux lits de réanimation au CHPF
 
Parmi les 84 personnels soignants fraîchement arrivés, 59 vont intégrer les équipes du CHPF dont 15 en remplacement du premier contingent de la réserve sanitaire débarquée le 15 août dernier. Les autres infirmiers, soignants et aides-soignants viendront renforcer les services des hôpitaux de Moorea, de Taravao et d'Uturoa. “Aujourd'hui, les ressources supplémentaires qui nous sont allouées vont permettre d'améliorer la prise en charge des patients dans les hospitalisations Covid non réanimatoires ”, explique la directrice du CHPF, Claude Panero. Beaucoup des nouveaux soignants sont des infirmiers spécialisés en réanimation qui vont permettre de renforcer les équipes actuelles. “Nous allons revenir à des ratios normaux d'un infirmier pour huit patients et non pas douze comme c'est le cas aujourd'hui. Dans le secteur de la réanimation, ce renfort va nous permettre de pouvoir ouvrir des lits supplémentaires en portant notre capacité de 48 à 55”, souligne la directrice du centre hospitalier du Taaone.

Au fenua pour au moins trois semaines, ces volontaires de la réserve sanitaire et de la solidarité nationale pourront, en fonction de l'évolution de la situation sanitaire en Polynésie, prolonger leur mission ou être remplacés par un autre contingent.
 
Un soutien psychologique
 
L'arrivée des soignants métropolitains représente également un soutien moral pour les personnels polynésiens surchargés. En ce sens, un dispositif de soutien psychologique pour l'ensemble des soignants a été mis en place il y a quelques jours en collaboration avec les psychologues de la médecine du travail et des médecins psychiatres. “C’est une vraie préoccupation que d'assurer cette meilleure prise en charge des émotions et de la charge traumatique que vivent actuellement les personnels soignants face à des situations qui sont vraiment hors-normes pour eux”, indique Claude Panero. La directrice du CHPF remercie “très vivement les autorités de l'État et du Pays d'être venues au soutien de la demande de renfort de l'hôpital”.

Une permanence pour les familles des patients

La situation sanitaire ayant depuis maintenant plusieurs semaines bouleversé l'organisation au sein du CHPF, les visites aux patients hospitalisés sont actuellement suspendues dans tous les services, sauf avis médical. Pour maintenir un lien entre les patients et leurs familles, le centre hospitalier a mis en place une permanence destinée à répondre aux demandes d'informations au sujet d'un patient mais aussi à organiser le dépôt d’effets personnels à l’intention des personnes hospitalisés. La remise d’effets personnels s’effectue de préférence en semaine sur rendez-vous.

Cette permanence est joignable au 40 48 61 78, de 07h30 à 15h30 du lundi au jeudi, le vendredi de 07h30 à 14h30 et les samedis et dimanches de 10h à 14h.

Rédigé par Etienne Dorin le Jeudi 2 Septembre 2021 à 19:47 | Lu 1587 fois





Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués | Concours d'écriture - Salon du Livre 2019 | Concours d'écriture - Salon du Livre 2020 | Coronavirus | Divers