Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49


Plus d'un millier d'athlètes attendus ce mois-ci à Tahiti



La ministre des Sports a présenté ce mardi à la presse, les jeux de Polynésie qui se tiendront du 13 au 20 décembre à Tahiti.
La ministre des Sports a présenté ce mardi à la presse, les jeux de Polynésie qui se tiendront du 13 au 20 décembre à Tahiti.
PAPEETE, le 4 décembre 2018 - Les jeux de Polynésie française se tiendront du 13 au 20 décembre à Pirae. Neuf disciplines ont été retenues : volley-ball, handbal, tennis de table, basket-ball, tū'aro mā'ohi, futsal, foot à 11, pétanque et le va'a. Plus de 1 000 athlètes venant des quatre coins de la Polynésie s'affronteront durant une semaine.

Ils seront 158 participants des Australes, 184 des Marquises, 171 des Raromata'i, 266 des Tuamotu, 196 de Moorea et 196 de Tahiti, tous ces athlètes se retrouveront du 13 au 20 décembre à Pirae, dans neuf disciplines différentes : volley-ball, handbal, tennis de table, basket-ball, tū'aro mā'ohi, futsal, foot à 11, pétanque et le va'a.

Huit sites ont été retenus pour ces jeux (voir encadré ci-dessous).

"L'objectif est que toutes ces personnes puissent se retrouver. C'est la continuité de toutes les actions que je veux mettre en place, c'est-à-dire occuper nos jeunes et permettre aux fédérations de trouver nos futurs champions", indique la ministre des Sports, Christelle Lehartel, et de rajouter : "C'est aussi une façon de préparer les Jeux du Pacifique qui auront lieu l'année prochaine, aux Samoa. Les gagnants de ces jeux représenteront la Polynésie en juillet, dans les neuf disciplines qui ont été préparées. Pour le reste des disciplines, ce seront les fédérations, elles-mêmes, qui sélectionneront leurs équipes."

Pour organiser ces jeux de Polynésie, le pays a mis les moyens qu'il faut. Ce sont donc plus de 100 millions de francs qui ont été investis pour cet événement, dont 55 millions qui ont été consacrés pour le transport aérien des délégations. Un coût important, sans compter les enveloppes allouées pour l'organisation des Jeux dans les archipels entre décembre 2016, aux Marquises et février 2018, aux Raromata'i.

Des jeux qui se sont tenus malgré quelques difficultés. On parle bien évidemment du poste de directeur des jeux. Durant un an, de décembre 2016 à décembre 2017, ce poste était assuré par Gérald Huioutu. Mais en février 2018, la commune de Bora Bora a dû endosser, à elle seule, ce titre, soutenue, bien sûr par la Direction de la jeunesse et des sports.

Aujourd'hui, un nouveau directeur des jeux a repris les rênes, il s'agit de Clément Legayic (retrouvez sa réaction ci-dessous). Depuis cinq mois, Clément Legayic et son équipe travaille d'arrache-pied pour que tout soit prêt avant l'arrivée des délégations. D'ailleurs, la première délégation arrivera le 10 décembre.

L'ouverture des jeux se fera le 13 décembre, à partir de 16 heures au stade Fautaua.


LA PAROLE À

Clément Legayic
Directeur des jeux

"Ça n'a pas été de tout repos"


"C'est toujours difficile du fait que beaucoup de choses ont été dites pendant les jeux des archipels. Donc, je prends le train en marche et je suis obligé d'appliquer tout ce qui a été dit. Mais la plus grande difficulté est que tous les jeux qui ont été organisés dans les archipels, ne correspondent pas partout. Par exemple, le basket, à Makemo, c'était du 3 contre 3, à Bora Bora, c'était 5 contre 5. Sur Tahiti, on va faire du 5 contre 5. Après, il y a des disciplines qui n'ont pas été retenues dans certains archipels et qui se feront à Tahiti. Du coup, nous avons fait venir des équipes qui ont un championnat reconnu par la fédération, pour qu'on se retrouve avec au moins cinq équipes en compétition. Si on ne prenait que les lauréats, on n'aurait que trois à quatre équipes pour certaines disciplines.
Il y avait aussi le facteur temps. J'ai repris l'équipe à cinq mois de l'événement et cela n'a pas été évident, mais on a tout de même relevé ce défi. Il y avait aussi le problème du transport aérien pour faire venir 750 athlètes en trois jours et loger 1 300 personnes dans trois établissements qui n'ont pas la capacité de dortoirs. Donc, on a été obligé d'utiliser les salles et là on a été pris par la sécurité. En plus, il a fallu trouver des matelas… ça n'a pas été de tout repos.
"


BON À SAVOIR

Les sites de compétition

- Salle d'Excelsior : volley-ball
- Salle de Dragon : handbal
- Salle de Fautaua Val : tennis de table
- Salle de JT : basket-ball
- Terrain communal de Pirae : tū'aro mā'ohi
- Salle de Fautaua : futsal
- Terrain de Fautaua : foot à 11
- Complexe Aorai Tinihau : pétanque et va'a.



Rédigé par Corinne Tehetia le Mardi 4 Décembre 2018 à 16:47 | Lu 1479 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués