Tahiti Infos
Tahiti Infos

TAHITI INFOS, les informations de Tahiti
Facebook
Twitter
RSS
I phone App
Androïd
Newsletter
FENUACOMMUNICATION - immeuble Tutuapare - Shell RDO Faa'a - BP 40160 98 713 Papeete Polynésie Française. Tel:40 43 49 49



Patrice Guirao signe Le Bûcher de Moorea chez Robert Laffont



PAPEETE, le 3 juin 2019 - L'auteur de la trilogie des aventures d'Al Dorsey a écrit Le Bûcher de Moorea aux éditions Robert Laffont, collection la Bête noire. Une histoire sombre qui met en scène l'enquêtrice Lilith Tereia. "Dans ce roman on navigue dans le 'dark' de l’âme humaine", affirme l'auteur.

Tahiti infos : D'où viennent vos personnages? Sont-ils inspirés de personnes croisées en Polynésie?
Patrice Guirao : "Dans Le Bûcher de Moorea les personnages sombres sont purement et définitivement fictifs. C’est un peu la fonction du roman : travailler sur l’imaginaire et donner naissance à des personnages hors de la réalité. Un peu comme Shelley avec son Frankenstein, à la différence près que là les anomalies sont plus psychologiques que physiques."

Tahiti Infos : Y a-t-il un lien avec Al Dorsey et son univers ?
Patrice Guirao : "Strictement aucun. Nous sommes à des années lumières de l’univers bon enfant qui entoure les aventures d'Al Dorsey. Dans ce roman on navigue dans le 'dark' de l’âme humaine. Le seul point commun avec la série c’est l’environnement insulaire. Le lieu géographique. C’est là encore la force de l’imaginaire qui permet de naviguer sur les mêmes eaux avec un joli voilier ou un vieux rafiot en perdition."

Tahiti Infos : Est-ce que l'histoire s'inspire de Faaite qui a marqué les esprits en Polynésie ?
Patrice Guirao : "Aucun. Bruno Saura a traité le sujet dans un livre éponyme paru au Vent des îles que je conseille à tous ceux qui s’intéressent au sujet. Mais en dehors du fait que le mot 'bûcher' se retrouve dans le titre de mon roman il n’y a rien de commun avec Faaite."

Tahiti Infos : Est-ce un ouvrage unique ou bien est-ce le début d'une série ? Peut-on espérer retrouver Lilith Tereai sur d'autres terrains ?
Patrice Guirao : "oui, car c’est une série policière qui raconte les enquêtes de Lilith Tereia, une jeune photographe indépendante. Le prochain tome 'Les Disparus de Pukatapu' sortira en début d’année prochaine. Il est prévu pour février 2020. Mais, ne cherchez pas Pukatapu sur la carte, il n’existe pas ! C’est un atoll imaginaire. Là encore l’ambiance est plutôt sombre."

Tahiti Infos : Vous avez vos habitudes chez un éditeur polynésien, pourquoi avoir choisi un éditeur métropolitain ?
Patrice Guirao : "En fait je n’ai pas vraiment choisi. C’est un concours de circonstances. Le directeur de la collection La Bête noire chez Laffont a lu les romans d’Al Dorsey. Ces romans lui ont plu. Nous nous sommes rencontrés et l’idée de cette série est née."

L'histoire

"Derrière chaque paradis, il y a un enfer. Bienvenue en Polynésie !", titre la maison d'édition Robert Laffont pour présenter l'ouvrage de Patrice Guirao.

Dans le lagon de Moorea, les eaux calmes et bleues bercent quelques voiliers tranquilles. Les cocotiers dansent au vent. Les tiarés exhalent leur parfum. Pourtant, à l’abri de la forêt, des flammes se fraient un chemin vers le ciel. Lilith Tereia, jeune photographe, tourne son appareil vers le bûcher. Devant son objectif, des bras, des jambes, des troncs se consument. Et quatre têtes.

Pour quels dieux peut-on faire aujourd’hui de tels sacrifices ? Avec Maema, journaliste au quotidien de Tahiti, Lilith est happée dans le tourbillon de l’enquête. Les deux vahinés croiseront le chemin d’un homme venu de France chercher une autre vie. Un homme qui tutoie la mort.



Al Dorsey, détective des tropiques

Patrice Guirao est l'auteur d'une trilogie parue chez l'éditeur polynésien Au vent des îles : Crois-le ! Lyao-Ly et Si tu nous regardes qui raconte les aventures d'un détective baptisé Al Dorsey. Le héros de Guirao est ensuite passé sur le petit écran : six épisodes de 52 minutes ont été tournés en Polynésie en 2016. Au total, 37 techniciens, une soixantaine d'acteurs, silhouettes, petits rôles et 150 figurants avaient participé au tournage dirigé par Christine Tisseau Giraudel.

Rédigé par Delphine Barrais le Lundi 3 Juin 2019 à 10:59 | Lu 781 fois






Signaler un abus

Dans la même rubrique :
< >

Samedi 24 Août 2019 - 17:52 Les hauteurs de Paea en proie à un incendie

Actualité de Tahiti et ses îles | Actualité de France | Actualité du Pacifique | Actualité du Monde | Actualité du Sport | Insolite | Magazine | Assistance | Appels d'offre et communiqués