Tahiti Infos

Pass sanitaire obligatoire dès aujourd'hui


Tahiti le 30 novembre 2021 – Le pass sanitaire sera obligatoire à partir du 1er décembre 2021. Voici un rappel de ce qu'est le pass sanitaire, comment se le procurer, pour qui et dans quelles conditions il sera appliqué et contrôlé.
 
Depuis le 22 novembre, le pass sanitaire est obligatoire pour tous les Polynésiens au départ de Tahiti, Moorea et Tetiaroa vers les îles par voie aérienne ou maritime. A partir du 1er décembre, il sera obligatoire dans certains établissements et pour certains événements.
 
Qu'est-ce que le pass sanitaire ?
 
Le pass sanitaire est un QR code en format numérique ou papier. Ce QR code, lorsqu'il est scanné grâce à l'application TousAntiCovid, doit pouvoir traduire une des trois preuves sanitaires suivantes :
  1. Un certificat attestant la réalisation d'un schéma vaccinal complet
  2. Un test RT-PCR, antigénique ou un autotest (supervisé par un professionnel de santé), négatif de moins de 24 heures.
  3. Un certificat de rétablissement, aussi appelé certificat de test positif, à compter du 11e jour après la contamination et pendant les six mois suivant la date du test.
A noter que chaque preuve doit obligatoirement être délivrée par une pharmacie, ou les laboratoires de l'institut Louis Malardé, de la clinique Cardella ou de la clinique de Paofai. Le CHPF ne réalise pas de test destiné uniquement à l’obtention du pass sanitaire.
 
Comment obtenir son pass ?
 
Les personnes munies d'une attestation d'un schéma vaccinal complet pourront demander leur pass sanitaire en ligne via la page “Pass sanitaire” du site internet de la Direction de la santé. Celles qui préfèrent le format papier pourront le demander à leur médecin traitant ou au professionnel de santé qui les a vaccinées ou testées. À compter du 15 décembre 2021, pour continuer à disposer d'un pass sanitaire valide, les personnes âgées de 65 ans et plus devront effectuer un rappel vaccinal (dit troisième dose) si leur dernière injection date d'il y a plus de sept mois. Aussi, toute personne ayant reçu une dose de Janssen il y a plus de deux mois devra se faire injecter une deuxième dose de Pfizer. Toutes personnes à jour de leur rappel vaccinal disposeront d’un nouveau QR Code valide durant sept jours après l’injection. A défaut leur QR code sera automatiquement désactivé.
 
A qui et où s'applique-t-il ?
 
Le pass sanitaire sera obligatoire pour toute personne âgée de plus de 12 ans et deux mois, à l'entrée des salons et foires recevant plus de 50 stands, des fêtes foraines recevant plus de 30 stands ou attractions, des salles de spectacle et de concerts, des chapiteaux, des stades, et des espaces ouverts au public et dédiés aux activités culturelles, artistiques, ludiques et festives. Les discothèques fermées depuis 2020 pourront à nouveau rouvrir leurs portes mais uniquement aux titulaires du pass sanitaire, de même pour les pirogues à bringue. Il sera obligatoire à l'entrée des salles de réunion, des administrations. Enfin le pass sanitaire sera demandé à l'entrée des établissements d'hospitalisation aux patients venant pour des consultations ou examens, avec ou sans rendez-vous. Cette mesure s'appliquera également aux personnes venant rendre visite à un patient hospitalisé.
 
Qui peut contrôler ?

Les responsables des établissements et événements concernés pourront vérifier les pass sanitaires en scannant les QR code de leurs usagers ou de leurs clients. Seuls les forces de police et de gendarmerie peuvent demander des pièces d'identité en plus du pass dans les lieux concernés par cette obligation, et sanctionner d'une amende pouvant s'élever jusqu'à de 16 000 Fcfp pour non-présentation du pass. Pour l'utilisation du pass d'un tiers, ou la transmisson du pass à un tiers, l'amende peut s'élever jusqu'à 89 499 Fcfp. Pour la même fraude en cas de récidive dans les quinze jours, le contrevenant s'expose alors à 178 998 Fcfp d'amende. Et s'il est pris trois fois en un mois pour la même fraude, il lui en coûtera 447 494 Fcfp et six mois de prison. Pour la présentation d'un faux pass sanitaire, l'amende peut s'élever à 8 949 878 Fcfp et cinq ans de prison, selon le haut-commissariat.

Rédigé par Areatua Parau le Mardi 30 Novembre 2021 à 19:17 | Lu 15985 fois